MaXoE > GAMES > Tests > 3DS > Super Mario Maker for Nintendo 3DS : Ou comment devenir Shigeru Miyamoto-sama !
3DS
Super Mario Maker for Nintendo 3DS : Ou comment devenir Shigeru Miyamoto-sama !
Quand le plombier devient architecte

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un peu plus d'un an après avoir débarqué sur Wii U, Super Mario Maker a atterri sur nos 2DS/3DS, et si le contenu en lui-même reste identique, quelques nouveautés et modifications font néanmoins leur apparition. Mais cette version 3DS se voit amputée d'un élément de poids de la version Wii U : l'impossibilité de partager ses créations en ligne. Nous vous avions déjà proposé le test de la version Wii U, nous vous proposons donc un test qui va à l'essentiel de la version 3DS.

Super Mario Maker for Nintendo 3DS est un jeu de plate-forme/création en scrolling 2D reprenant les éléments de l’univers Mario. S’il est possible de jouer à des niveaux dits « classiques », il nous met surtout dans la peau d’un(e) Level Designer. Le Level Designer est la personne en charge de créer le Level Design d’un jeu, c’est-à-dire qu’elle utilise tous les éléments du gameplay créée par le Game Designer pour concevoir des niveaux équilibrés entre difficulté et accessibilité.Mode Création

Dans ce mode de création, nous avons donc la lourde responsabilité de concevoir les niveaux nous-mêmes. Pour les novices en création, pas de panique, il est possible de suivre un tutoriel clair et précis divisé par étapes pour comprendre toutes les subtilités de notre tâche. Une fois maîtrisé ou « zappé », on peut prendre part à la création. Si au début on fera quelques petits tests rapides (ajouts de champignons, blocs, plate-formes, ennemis, tuyaux…) par la suite, on se prend rapidement au jeu, on s’investit et on s’applique à créer des niveaux de plus en plus complexes.

Seul petit bémol, la taille d’un écran 2DS/3DS étant plus petit qu’une mablette, il faudra être plus précis lors de sa création, et ce même si les fonctions annuler/effacer sont toujours disponibles.
C’est donc à force d’utilisation que l’on procédera à ses précisions chirurgicales. On peut ainsi créer toutes sortes de niveaux, du plus simple pour familiariser les plus jeunes à la plate-forme, au plus complexe avec des niveaux débordant d’ingéniosité comme des mécanismes que l’on devra activer au timing près, ou bien des niveaux regorgeant de pièges plus tordus les uns que les autres… Il y a vraiment énormément de possibilités, l’imaginaire n’étant que notre seule limite.

On vous invite à lire notre test de la version Wii U pour plus de détails sur les possibilités de création.

Mode Défi Super Mario

Intéressons-nous aux niveaux conçus par Nintendo, ils sont regroupés dans la partie Défi Super Mario. Ce mode défi est agrémenté d’un mode « histoire ». Bien évidemment, le pitch est simple et on ne peut plus prévisible pour un épisode Mario : la Princesse Peach s’est une nouvelle fois fait kidnapper par les sbires de Bowser. Pour la libérer, puisque vous êtes un plombier gentleman, il faudra venir à bout de la centaine de niveaux disponibles.

L’un des points qui diffère de la version Wii U vient du déblocage des outils pour la création. Exit le déblocage journalier par fragments de minutes de la version Wii U, place à un système beaucoup plus simple : progresser dans le mode Défi Super Mario permet d’acquérir ces fameux outils de création pour des élaborations plus riches. En plus de ces acquisitions, les niveaux que l’on parcourt donnent de bonnes idées pour ses futures créations. Mais ce n’est pas tout puisqu’un système d’acquisition de médailles est présent.

Concrètement, ces médailles consistent en des défis à réaliser au cours d’un même niveau et pour valider celles-ci, il suffit de finir le stage en entier. Ces défis sont extrêmement variés et proposent parfois un challenge bien relevé. En voici quelques exemples : vaincre X ennemis, vaincre seulement les monstres de type pirahna, finir un stage avec X secondes au compteur, franchir l’arrivée sans utiliser de portes…

Si vous avancez dans les niveaux sans vous soucier de ces médailles, les défis seront alors centralisés dans la partie Robotstock, là même où seront sauvegardées vos sublimes créations, mais sachez qu’il faudra acquérir les deux médailles présentes dans un niveau pour pouvoir en modifier son contenu.

Mode Stages du Monde

Mode que les possesseurs de la version Wii U reconnaîtront à coup sûr, les « Stages du Monde » qui seront accessibles seulement après avoir téléchargé la mise à jour du titre sur l’eShop. Scindés en deux catégories : Recommandation et le Défi des 100 Mario, ces niveaux sont, vous l’aurez compris, les créations des joueurs du monde entier. Autrefois plébiscitée dans la version Wii U grâce au système de notation en étoiles et de commentaires permettant de donner son avis plus en détails, cette version 3DS en est dépourvue. A la place, il sera uniquement possible de choisir son niveau de difficulté allant de facile à super expert pour s’essayer aux niveaux de la communauté.

Et c’est là que l’on touche un point sensible du titre, les partages de ses créations en ligne est également impossible. Il faudra passer par le mode local ou par streetpass pour proposer des niveaux à vos amis, de même pour vos niveaux de création en cours, afin que vos amis puissent vous suggérer de nouvelles possibilités ou tout simplement modifient ou terminent votre niveau en changeant l’agencement et le niveau de difficulté par exemple.

Alain Deloin

Comme pour la version Wii U, on retrouve l’environnement des quatre mêmes épisodes Mario : Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Super Mario World et New Super Mario Bros. U. C’est coloré, fluide, propre, soigné, on aura un reproche à faire du côté de l’environnement de New Super Mario Bros. U, celui-ci paraît légèrement flou, et évidemment si l’on fait une création très chargée, la fluidité moins grande va s’en ressentir. Par contre, même si ce n’est pas vraiment gênant, on pourra également reprocher le rognement d’image sur l’écran supérieur, on se retrouve donc avec un encadré noir, ce qui réduit la visibilité du niveau.

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Vous l'aurez certainement compris, les possesseurs de la version Wii U de Super Mario Maker ne s'intéresseront pas à cette version 3DS qui reprend les grandes lignes de sa grande soeur, mais en y retirant les fonctionnalités de partage en ligne. En revanche, le titre de Nintendo intéressera les amateurs de Sandbox en herbe avec un éditeur de niveau accessible permettant de créer des niveaux tout en s'amusant. Le défi des médailles pour sa part, offre un challenge intéressant qui augmente une durée de vie quasiment illimitée si l'on se consacre à la création de niveaux. En somme, Super Mario Maker for Nintendo 3DS est un bon jeu de création/plate-forme à partager entre ami(e)s (local).
ON A AIMÉ !
- Partage en local...
- La création des niveaux
- Le système de médailles
ON A MOINS AIMÉ...
- ...mais pas en ligne
- Le rognement de l'écran
- Les lacunes techniques sur New Super Mario Bros. U
Super Mario Maker for Nintendo 3DS : Ou comment devenir Shigeru Miyamoto-sama !
Super Mario Maker for Nintendo 3DS
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Genre : Plateforme, Création
Support(s) : 3DS
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 02/12/2016