MaXoE > GAMES > Tests > Autres > Les jeux de société : Longhorn
Autres
Les jeux de société : Longhorn

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Oui, je sais, je suis une sale groupie. Mais il est vrai qu'à l'arrivée de chaque jeu de Bruno Cathala, à part peut-être un Sheepz qui m'a moins enthousiasmé, je pousse des petits cris de satisfaction que ne renieraient pas la groupie moyenne de One Direction (pléonasme). Aussi, quand il croise un jeu malin au possible avec un univers que j'affectionne particulièrement, à savoir le western (oui, je vous raconte un peu ma vie, après deux ans de RDV hebdomadaires on est presque intimes non ?), j'en ai les yeux qui moussent. C'est une image.

osselets

 

Les Longhorns, c’est le bétail, autrement dit une source de revenus considérables dans le far-west du derniers tiers du 19ème siècle. Un butin convoité par les desperados de la pire espèce, dont vous incarnerez deux représentants. Au début du jeu, on prend les neuf tuiles de lieux et on les pose aléatoirement en 3×3, l’ordre changeant donc à chaque partie. Sur chacune, on dispose l’un des jetons du jeu, bonus ou malus.

Sur chaque tuile figure un nombre, qui indique le nombre de têtes de bétail qui devra y être déposé, pris aléatoirement parmi les 36 disponibles (répartis en 4 couleurs), puis le premier joueur choisit sur quelle tuile il va commencer (il ne peut commencer que sur certaines). Sur cette tuile, il va choisir une couleur de bétail et prendre toutes les têtes de bétail de cette couleur. Ensuite, il va déplacer son pion orthogonalement et sans aller-retour d’un nombre de cases égal au nombre de têtes de bétail ainsi volées, et c’est à l’autre joueur de jouer.

Si d’aventure, il vide complètement une case, il doit alors en récupérer le jeton, que cela soit positif (comme des dollars en fin de partie) ou négatif (une défaite immédiate si le shériff vous capture), par exemple.

La partie s’arrête quand toutes les tuiles sur lesquelles le pion peut arriver sont vides, ou donc si le shériff arrête l’un des desperados. En dehors de ce dernier cas, chacun marque autant de dollars que ses pépites d’or, mais aussi un nombre de dollars lié à chaque couleur de vaches. Explication : en fin de partie, les vaches orange, par exemple, vaudront 100 dollars par vache de cette couleur encore présente sur le plateau. Autrement dit, il va falloir voler, mais pas trop, et éviter que notre adversaire nous ruine…

Longhorn est typiquement du Cathala dans le texte : sur une base simple, assimilée en un instant, il brode un jeu fin, tactique, et pour tout dire assez vicieux, idéal pour se fâcher avec ses potes. Dans la lignée d’un Okiya, non moins sournois sous une apparence innocente, Longhorn fait une entrée fracassante dans les indispensables du petit jeu à deux.

long-horn

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Longhorn, ça coûte moins de 20 euros, les illustrations sont belles, ça dure une petite vingtaine de minutes, et c'est excellent. Et n'oubliez pas : on n'arrête pas de jouer parce qu'on vieillit, on vieillit parce qu'on arrête de jouer !
ON A AIMÉ !
- Simple
- Tactique
- Deux parties ne se ressemblent pas
ON A MOINS AIMÉ...
- Trop de Cathala, pas assez de temps pour jouer !
Longhorn
Support(s) : Autres