- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


Inside : Inoubliable !



Inside en tête

A la découverte de l’imaginaire

Quand on découvre Inside pour la première fois, on a l’impression de se retrouver face à Limbo dans une version Reboot. Tout est là pour accentuer cette impression.
On contrôle un petit garçon, se trouvant la nuit en pleine forêt. En avançant, celui-ci se fait discret pour ne pas être vu. C’est à ce moment-là que l’on se pose des questions. Que fait ce garçon dans la forêt en pleine nuit ? Pourquoi ne veut-il pas être vu ? Ce sont les mêmes questions que l’on pouvait se poser en jouant à Limbo.

Ces questions sont la clé de nos réponses, puisque comme pour Limbo, l’histoire d’Inside n’est pas narrée. Même si l’on sait où Playdead souhaite nous emmener, le studio préfère nous laisser plonger dans nos souvenirs ou notre imaginaire. Que ce soit une scène d’un documentaire, d’un film, ou tout bonnement d’un instant que l’on a personnellement vécu, il y a forcément un moment où le titre va éveiller l’un de vos souvenirs. Et si cela ne vient pas d’un souvenir, ce sera votre imaginaire qui construira cette histoire.

Inside 01

Simple mais efficace

Inside est un jeu de plate-forme agrémenté d’énigmes, le tout dans un format en 2,5D où il faudra résoudre certaines énigmes afin de pouvoir progresser dans l’aventure.

Concrètement, son gameplay se déroule de la même façon que celui de Limbo. Vous avez une touche vous permettant de sauter, une autre vous donnant la possibilité d’interagir avec l’environnement. Et pour finir, le stick gauche vous permet de contrôler ce petit garçon avec un réel réalisme. Toutes ses actions répondent à la perfection.

Vous allez progresser dans l’aventure jusqu’à ce qu’une énigme vienne se mettre en travers de votre route. Ces énigmes sont diverses et variées. Vous devrez par exemple vous faire discret, déplacer un objet ou alors enclencher un mécanisme. En fait, je parle d’énigme mais ce ne sont pas des énigmes à proprement parler, plutôt des obstacles. Admettons qu’il vous faille une caisse pour accéder à la corde de la trappe de votre grenier, vous allez chercher une caisse afin d’accéder à la corde. Dans Inside, c’est le même principe. Qui plus est, les obstacles que l’on rencontre sont adaptés à ce petit garçon, et sont d’un réalisme absolument saisissant.

Inside 02

Comme je vous l’ai dit plus haut, avec seulement 2 touches d’action hormis le déplacement, on pouvait s’attendre à ce que le titre soit répétitif comme pouvait l’être Limbo. Mais que nenni, les développeurs ont fait un grand pas en avant, puisque nous n’avons absolument plus cette impression de reproduire la même chose ni la même action. Le rythme est vraiment bien maîtrisé, on passe d’une phase de plate-forme à une énigme sans même s’en rendre compte. D’ailleurs, les phases de plate-forme tout comme les obstacles sont très bien réussis.

Quand d’autres titres proposent des pièges vraiment fourbes, histoire de mourir « bêtement » ou d’accentuer une faible durée de vie. Inside de son côté ne propose pas cette fourberie dans l’optique d’être nettement plus accessible. Et cela se ressent, car non seulement les obstacles demandent simplement de la logique pour être passés mais en plus, tous les pièges sont visibles et si vous mourrez, oui, vous allez mourir, cela sera dû à une mauvaise anticipation de votre part. Mais ce n’est absolument pas frustrant, vous allez recommencer le passage où vous avez échoué, non pas par contrainte, mais par le plaisir que le jeu procure.

INSIDE 03

Le réalisme d’une épopée

L’animation est d’un réalisme saisissant, que ce soit pour les mouvements du petit garçon, ses habilités, l’environnement, tout s’anime sous nos yeux. Chaque détail est hyper soigné, maîtrisé à la perfection. Les couleurs restent dans un ton assez sombre, mais grâce aux variantes de ses couleurs, le rendu est tout simplement sublime. Et pour mettre le tout en valeur, les effets d’éclairages donnent une touche supplémentaire à ce rendu magnifique. Lorsque l’on joue, on ressent chaque émotion qui traverse ce petit garçon ; un sentiment palpable d’une atmosphère lourde et pesante dans ce monde.

Testé sur une version Xbox One