A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PC > Micro Machines World Series : les petites voitures ont un coup de mou
PC / PS4 / Xbox One
Micro Machines World Series : les petites voitures ont un coup de mou
La déception est de mise

Appréciation de MaXoE
5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Je me faisais une joie de revenir sur la licence Micro Machines. Probablement la part d'enfant qui sommeille encore en moi. Mais je peux le dire tout de suite, la déception est de mise...

Avant de commencer ce test express, revenons sur le gameplay de cette vénérable série. Ben oui elle est née en 1991 tout de même. En substance, il s’agit de courses arcade en vue du dessus. Jusque-là rien de palpitant mais ici vous conduisez une petite voiture et le terrain de jeu est celui de votre enfance : table à manger, plan de travail de cuisine, atelier de papa, … Cette série mise sur le fun avant tout et on aime plutôt ça, en règle générale. Ainsi nous étions assez impatients de découvrir cette nouvelle déclinaison en HD.

Les petites voitures

Mais passons au titre que nous avons entre les pognes. Le premier contact est plutôt bon. On choisit une voiture parmi 12. Cela va de la voiture de police au camion de pompiers, en passant par la déneigeuse. C’est rigolo de choisir sa mini-bagnole et puis elles ont des comportements légèrement différents en conduite. Ce « légèrement » à son importance, on a bien du mal à identifier les qualités et les défauts de chaque véhicule, c’est bien dommage. Ce qui est plus rigolo, ce sont les armes associées à chacun. En effet en mode bataille, ils ont des armes spécialement dédiées : canon laser, mitrailleuse, canon à neige, aspire-vie-de-l’adversaire, … 

Du côté des maps, c’est pas mal foutu. Les circuits sont bien pensés mais ils sont retors. Il faudra bien les connaître avant de gagner car la conduite des petites voitures se fait surtout par anticipation. D’ailleurs, elles ne sont pas forcément faciles à manier les bougresses. C’est aussi cela qui fait le charme du titre cela dit. Certains objets ont leur importance, ainsi il n’est pas rare qu’un morceau de sucre vous empêche de chavirer au bord de la table mais attention car vous l’avez déplacé et au prochain tour, cela pourrait être différent.

Maintenant commençont à toucher aux faiblesses du jeu. Les circuits sont trop peu nombreux pour vraiment renouveler le plaisir sur la longueur. Certes c’est mignon, on roule sur le billard, dans le jardin, sur l’établis et d’autres mais on a vite fait le tour des tracés.

Et c’est la même chose du côté des modes de jeu. Il y a les courses classiques, ça on connait. On nous propose aussi des batailles. Il s’agit là de combattre en arènes et cette fois le nombre et la diversité sont de la partie avec des modes rigolos : match à mort en équipe, capture du drapeau, roi de la colline, … Il y a aussi le dépôt de bombe qui consiste à piquer une bombe pour la poser dans le camp adverse. Certes c’est divers mais tout de même où est l’originalité ?

Enfin, le mode élimination vous oblige à rester en tête car dès que vous disparaissez de l’écran (donc pas d’écran splitté), vous êtes éliminé. Sympa mais confus parfois du fait de la gestion de la caméra.

 

Le multi surtout 

Pour tout vous dire, on s’éclate surtout en multi car les courses en solo et les combats contre l’IA manquent de peps de par le comportement de cette IA. Par contre le mode local permet de s’affronter, entre humains, sur des petites arènes en match à mort et là on s’éclate beaucoup plus. De la même manière, le mode élimination prend une autre saveur ici. Tous les modes sont disponibles en ligne. Miam direz-vous ? Oui sauf que l’on ne peut pas choisir le mode qui nous intéresse, le matchmaking le fait pour nous et très souvent la moitié des compétiteurs c’est de l’IA. De là à dire que ça manque de joueurs en ligne…

Graphiquement c’est mignon sans être la claque du mois. Le son est sans saveur ni odeur. Bref, il n’y a rien de spécial à dire dans ce domaine. 

A l’heure du bilan, le manque de contenu saute aux yeux du joueur. Certes le gameplay est sympathique mais cela manque tout de même d’un mode campagne digne de ce nom et de maps pour les courses. Les modes combat apportent un peu de variété mais bon, ce n’est pas forcément suffisant. 

Testé sur PS4

Appréciation de MaXoE
5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le titre n'a pas réussi à m'emballer. Enfin si, la première heure de jeu était rigolote mais ensuite, on peine à prendre du plaisir, la faute à des petits soucis de gameplay et surtout au manque de contenu. Cela dit, les enfants peuvent y trouver leur compte surtout en multi local. Là le titre joue son rôle d'animateur de soirée. Mais, entre nous, attendez peut-être qu'il soit bradé pour tenter l'aventure.
ON A AIMÉ !
- Un concept rigolo
- Des graphismes mignons
- Quelques minutes de plaisir simple
- Les petits objets sur les cartes ont un rôle à jouer
ON A MOINS AIMÉ...
- Le contenu famélique
- Quelques bugs
- Peu de joueurs en ligne
- L'impression d'un mini-jeu pour 20 euros tout de même
Micro Machines World Series : les petites voitures ont un coup de mou
Micro Machines World Series
Editeur : Koch Media
Développeur : Codemasters
Genre : Courses miniatures
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-12
Sortie France : 30/06/2017