- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


Thomas Was Alone : neurones et quiétude



 ThomasWasAlone-haut

 

Vous aimez la géométrie ? 

Expliquons un peu le gameplay. Sur les dix premiers niveaux, vous dirigez trois rectangles différents. Thomas, un rectangle rouge pouvant sauter raisonnablement haut. Chris est, lui, un petit carré jaune pas très gymnaste mais il est élastique. Il peut donc servir de trampoline pour les autres, pratique pour les zones élevées. Enfin, John, un grand échalas orange sautant très haut. Le but ? Aller tout simplement à la sortie du niveau, en emmenant les 3 compères avec vous. Il va falloir jouer fin pour exploiter les qualités de chacun car le gros problème, c’est l’accessibilité.  On peut ainsi utiliser John comme marche-pied mais pour que Chris pour monter sur lui, il lui faut la hauteur intermédiaire de Thomas. Simple non ? Les niveaux ne le sont pas forcément, il vous faudra réfléchir, c’est sûr.

ThomasWasAlone-3

Et puis il y a Claire aussi, un peu d’embonpoint Claire mais elle est capable de flotter, elle ! Il y aussi Laura, mais bon on ne va tout de même pas tout vous raconter. Vous avez une centaine de niveaux pour apprendre tout cela ! Ces niveaux savent se renouveler sans aucun problème. Alors que l’on pense avoir fait le tour de la jouabilité, les développeurs en remettent une couche. Ainsi, l’ajout de l’eau permet de relancer les choses, surtout qu’ils vont en faire bon usage en l’utilisant pour éprouver votre cerveau mais aussi vos réflexes. Oui c’est un savant mélange entre plates-formes et ingéniosité. 

ThomasWasAlone-2

 

L’ambiance avant tout

Côté son, on nous sert des airs plutôt apaisants. Il y a aussi une voix off qui nous raconte la vie, mais aussi les humeurs, de nos formes géométriques. Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, elle arrive à donner vie à ces objets, à leur offrir un caractère, un passé. Belle prouesse !

Graphiquement, c’est sobre. Certains pourraient dire que cela l’est trop. Ben oui, déplacer des carrés et des rectangles, c’est pas très glamour. Mais si on jette un oeil un peu plus attentif aux décors, on verra des choses très fines, des petits détails qui changent tout. Il y a une vraie direction artistique dans ce jeu. 

ThomasWasAlone-1

 

Le bilan

Penchons-nous un peu sur les faiblesses du soft. C’est tout de même assez classique dans le genre, les vétérans trouveront les puzzles un peu trop faciles. Ce n’est pas grave, ce qui est plus embêtant, ce sont les niveaux un peu laborieux, ceux qui demandent plus de travail que d’imagination. 

Mais rassurez-vous, ces défauts sont minimes, ils ne sont rien face au plaisir de jouer et de parcourir gentiment la centaine de tableaux proposés.  

Testé sur une version Wii U