Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Frantics : le party game façon PlayLink
PS4
Frantics : le party game façon PlayLink
Délirant

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Voici un nouveau titre de la gamme PlayLink. Cette fois on nous propose de s'affronter sur des mini-jeux, à 4 joueurs au max. Il s'agit encore une fois d'utiliser un téléphone ou une tablette pour manipuler tout cela. Voyons voir ce qu'il en est.

Alors, comme d’habitude dans cette gamme, vous devez utiliser un téléphone ou une tablette pour jouer. Le titre propose quatre joueurs au plus et quand on voit le bazar dans les jeux, on se dit que c’est assez. Vous voilà donc à enchaîner les parties pour écraser vos amis, votre famille. Le témoin de votre réussite, c’est la couronne, un trophée que vous allez arborer fièrement. Vous gagnez deux épreuves, pas de soucis, votre personnage se balade avec deux de ces couronnes, l’une sur l’autre. Là on touche l’esprit du soft : le délirant, le parodique, le burlesque … 

Des mini-jeux complètement fous

Pour s’en persuader, parlons un peu des mini-jeux. Il faut bien le dire, c’est un peu n’importe quoi. Voici quelques exemples.

Le combat de chaises à roulettes vous propose de lancer votre personnage, juché sur ce mobilier mobile, pour qu’il se rapproche le plus possible d’une cible. C’est simple, on donne la direction mais aussi la force de poussée. Chaque joueur a deux coups pour se rapprocher. Sachant qu’on reste sur le terrain, vous imaginez bien que les uns et les autres vont s’entre-choquer avec une certaine délectation. Attendez, cela n’est pas tout. Chaque joueur peut placer, au début, des pièges invisibles, en l’occurence des ressorts qui vous projettent en l’air, probablement loin de l’objectif. Enfin, quand ce n’est pas votre tour, vous pouvez sauter plus ou moins sur place pour faire avancer votre chaise, du mieux que vous pouvez. Visuellement, c’est très drôle, le fou rire n’est jamais loin. 

Autre exemple, la course de Kart. Ne pensez pas qu’il s’agisse d’un remake du jeu du plombier moustachu. Non pas du tout. Ici vous êtes en ligne droite et vous ne pourrez jouer que sur la vitesse de votre bolide. Il faudra bien la gérer pour appréhender les courbes et puis votre kart n’est pas comme les autres. Avant chaque manche, vous pouvez attribuer un « bonus » à un véhicule au choix. Quand je dis bonus, attention, c’est souvent plutôt un cadeau empoisonné. Ici vous allez offrir des roues qui rebondissent trop, là un moteur qui va pas trop bien, bref … Le titre est bien fait pour le multi sans prise de tête.

Le côté burlesque de chaque situation, les cadeaux empoisonnés, les bonus délirants provoquent des fous rires sans retenue. J’ai assisté à des vrais moments de bonne humeur devant l’écran, là on peut dire que le soft a atteint son objectif. 

 

Ecran et gyroscopes

Côté maniabilité, on vous fait utiliser l’écran tactile dans certains jeux, pour se déplacer, pour sauter, pour accélérer. Dans d’autres, il faudra utiliser le gyroscope des équipements mobiles. C’est le cas dans les batailles en arène qui sont assez vite foutraques et c’est ce qui est drôle. Les gyroscopes sont parfois approximatifs et finalement c’est aussi cela qui ajoute au plaisir ambiant. 

Vous l’avez compris, ces mini-jeux sont très bien pensés. Ils sont clairement dans l’esprit de ceux de Mario Party mais ils ont cette touche plus délire, plus décalé. Sony est passé maître dans l’art de cet humour qui plaît aux enfants comme aux adultes, ce côté enfantin avec second degré. Il suffit de voir la patte graphique pour s’en persuader. Les graphismes sont comme en pâte à modeler et ne sont pas sans nous faire penser à ceux de Little Big Planet. 

Côté ambiance musicale, la musique est délirante elle aussi sans jamais être navrante et les bruitages participent pour beaucoup à l’ambiance, ils sont propices au rire. 

Côté durée de vie, on aurait aimé un peu plus de mini-jeux, la quinzaine proposée mériterait d’être étoffée. Mais bon, pour 20 euros, le plaisir de jouer est là et on revient avec plaisir sur les mêmes jeux, la rejouabilité est donc bien là. Et puis il y a quelques petites variations de gameplay, comme cette possibilité de poser des pièges dans certains jeux alors qu’on est éliminé ou alors de bénéficier d’une information secrète avant le début d’une partie ou encore d’enchérir avec les pièces glanées ici et là pour obtenir un objet. Et puis, on peut soit laisser la console organiser les joutes sous forme de tournoi, soit sélectionner une partie à thème (sans gyroscope, affrontement, …), soit jouer à un seul mini-jeu. Bref, il y a de quoi varier les plaisirs. 

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui c'est drôle. J'ai assisté à des parties où les personnes riaient de très bon coeur. Sony a réussi son pari du party game avec un esprit décalé qui fait pour beaucoup dans le plaisir de jouer. Cela plaît aux enfants comme aux adultes grâce à cet univers qui n'est pas sans nous rappeler Little Big Planet. Pour 20 euros, vous pouvez passer de très bonnes soirées en famille ou entre amis.
ON A AIMÉ !
- L'esprit délirant
- Les mini-jeux sont drôles
- Le prix de 20 euros
- Les graphismes
ON A MOINS AIMÉ...
- On aurait aimé plus de mini-jeux
- Parfois des petits soucis de maniabilité
Frantics : le party game façon PlayLink
Frantics
Editeur : Sony
Développeur : Sony
Genre : Party Game
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1-4
Sortie France : 14/03/2018