Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > Switch > Shovel Knight Treasure Trove : Trois fois plus de choix !
Switch
Shovel Knight Treasure Trove : Trois fois plus de choix !
Des niveaux à la pelle

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Sorti initialement sur PC en 2014, et après nous avoir présenté l'extension Plague of Shadows, l'action-platformer Shovel Knight nous revient cette année dans une compilation Shovel Knight Treasure Trove. Le jeu inclut la nouvelle extension Specter of Torment, nous mettant 'dans les os' de Specter Knight.

Shovel of Hope

Petit retour en arrière, en 2014 sortait Shovel Knight sur 3DS et Wii U. Tof vous avait proposé un test de ce petit chevalier, armé d’une pelle, à la recherche de sa bien-aimée. Le petit gars pouvait sauter, donner des coups de tatane avec sa pelle et rebondir sur les ennemis et autres éléments (comme des bulles d’eau) en actionnant sa pelle à la verticale après un saut.

Pour se battre, mis à part sa pelle, il pouvait utiliser des sorts qu’il fallait acquérir, tout comme l’équipement auprès de villageois. Pendant son périple, il se rendait dans des niveaux 2D à scrolling différentiel, renfermant des trésors et de nombreux secrets dissimulés à travers les décors. Nous vous invitons à relire en intégralité le test de Tof qui était tombé sous le charme de ce titre indé.

Plague of Shadows

Vint ensuite l’extension Plague of Shadows, la seconde campagne sortie en 2015 sur divers supports. On y incarne un alchimiste déjanté, Plague Knight, que l’on a rencontré dans Shovel of Hope. Dans cette aventure parallèle, Plague Knight, dans le plus grand secret, cherche à concocter un élixir qui lui donnera une puissance illimitée.

Comparé au chevalier à la pelle, le gameplay est bien différent et se révèle être complexe à maîtriser. Pour se battre, notre anti-héros n’utilise pas de pelle ni de pioche, ni de râteau d’ailleurs. Alchimiste de son état, il utilise des bombes aux effets modifiables pour mettre en miettes ses ennemis. Plus pratique et bien utile, Plague Knight dispose d’une capacité de double saut permettant d’atteindre les endroits éloignés. Pourtant, même avec cette faculté de double saut naturel, il existe de nombreux endroits inacessibles sans l’exécution d’un saut propulsé. Pour utiliser ce saut propulsé, il suffit de combiner un simple ou double saut puis de se propulser avec une attaque que l’on aura préalablement chargée. Facile dit comme ça, mais dans la pratique c’est plus complexe car on ne sait pas vraiment où va atterrir Plague, et plus on progresse dans les niveaux, plus on remarque qu’il faut être de plus en plus précis dans ses sauts.

Concernant les environnements visités, ceux-ci sont les mêmes que pour la première campagne Shovel of Hope, à la différence que le level design a été adapté au gameplay de cette extension.  En résumé, cet épisode est plus complexe dans son gameplay, si vous trouviez que Shovel of Hope était trop facile, Plague of Shadows devrait vous donner un bon challenge.

Specter of Torment

Dernière campagne, sortie en même temps que cette version Treasure Trove. Specter of Torment nous place dans les os de Specter Knight, un faucheur sous les ordres de l’Enchanteresse. Sa mission est toute simple : recruter des chevaliers pour agrandir l’ordre. Cette trame se déroule exclusivement dans le passé des deux autres campagnes. A noter que cet épisode peut largement se faire indépendamment des autres, sans risque de spoil. Accompagné de flash-back présentant le passé du passé, on y découvre « l’ancienne vie » de certains protagonistes.

Même si certains environnements que l’on traverse ont un air de déjà-vu, vu qu’ils sont tirés en grande partie des anciennes campagnes. Ces niveaux ont été réajustés et rééquilibrés pour permettre d’exprimer clairement les capacités de Specter Knight. Car oui, qui dit nouveau personnage, dit nouvelle façon de jouer. Encore une fois, le gameplay a été modifié pour proposer une nouvelle approche. Dans cette dernière extension, nous avons un titre plus proche de Ninja Gaiden qui au final se révèle moins complexe et plus facile à maîtriser que Plague of Shadows. Specter, tel Ryu Hayabusa, a la capacité de rebondir sur certains murs et d’enchaîner les attaques rapides sans sourciller. Mais la particularité vient surtout de son coup aérien en diagonale. Une technique tellement efficace qu’on l’utilise en abondance.

Mais cette attaque aérienne ne sert pas uniquement à pourfendre les ennemis, elle sert aussi à passer de nombreux obstacles et autres précipices, en l’utilisant sur certains éléments du décor. Heureusement, la maniabilité suit bien le mouvement même si parfois l’action peut être confuse si l’on use trop de ces enchaînements. Les niveaux que l’on traverse regorgent également d’une nouvelle monnaie, des « crânes », qui servent à acquérir des « Curios » remplaçant les reliques et arcanes des deux autres campagnes. Si certains se révèlent très faciles à récupérer, d’autres sont placés dans des endroits assez retors, il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour les atteindre.

Si pour les deux autres épisodes nous avions une carte du monde façon Super Mario Bros. 3, celle-ci a complètement disparu du radar de Specter of Torment. A la place, nous pouvons parcourir les niveaux dans l’ordre de notre choix, à la manière de Mega Man. Un choix à double tranchant puisque dans ce cas la difficulté ne sera pas forcément progressive, mais pourra bondir d’un coup à l’extrême.

Rétro

Chaque campagne utilise les graphismes typiques de l’ère 8bits et de ses gros pixels. Et si l’on rencontre les mêmes niveaux en majeure partie pour les trois épisodes, le level design, lui, est différent d’un épisode à l’autre pour profiter des nouveaux éléments de gameplay. Si vous avez le coeur nostalgique, vous ne pouvez que tomber sous ce charme pixellisé.

Trois façons de jouer

Nous avons exploré les trois façons de jouer et il se révèle que Shovel Knight Treasure Trove profite d’une meilleure touche graphique sur le mode portable / mode table que le mode télévision. C’est plus fin, plus net. Pour nous ce mode portable a été la meilleure expérience de jeu que nous avons eu sur ce titre.

Signalons un point important : si dans Shovel Knight il fallait l’Amiibo de Shovel Knight pour jouer à deux joueurs en local, ici exit l’Amiibo. Pour une partie en coopération, la démarche à suivre n’est pas expliquée, nous allons vous donner les consignes pour y accéder. Il faut donc passer par le menu de l’écran d’accueil et désynchroniser/synchroniser les Joy-Con ou toutes autres manettes en appuyant sur la touche de synchronisation puis d’appuyer sur les touches à l’écran : SL + SR pour activer un Joy-Con, et faire de même pour le second Joy-Con.

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

La Switch est le premier support à nous offrir Specter of Torment dans cette compilation Shovel Knight Treasure Trove. Cet épisode se révèle être la 'cherry on the cake' de ce trio, nous faisant replonger de longues années en arrière, à l'époque des Ninja Gaiden, Shinobi et Strider de l'ère 8 bits. Si vous n'avez pas encore craqué pour l'un de ces épisodes, c'est l'occasion idéale. Avec cette version, vous aurez du mal à lâcher le contrôle et ça tombe bien, puisque la Switch vous permet de jouer partout. Seul bémol, on regrette le manque d'environnements complètement nouveaux et des trésors dissimulés aux mêmes endroits dans les différentes campagnes.
ON A AIMÉ !
- Beaucoup de secrets à dénicher...
- Les trois campagnes
- Specter of Torment plus action
- Rejouabilité
ON A MOINS AIMÉ...
-... mais qui sont cachés au même endroits sur certaines campagnes
- Pas assez de nouveaux lieux
- Il faut aimer reparcourir les mêmes niveaux
Shovel Knight Treasure Trove : Trois fois plus de choix !
Shovel Knight Treasure Trove
Editeur : Yacht Club Games
Développeur : Yacht Club Games
Genre : Plates-formes/Action
Support(s) : Switch
Nombre de Joueur(s) : 1 à 2
Sortie France : 03/03/2017