- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


Frogger Hyper Arcade Edition : vert pâle



 

Frogger est de retour. Comment ça vous ne connaissez pas Frogger ? Vous savez la grenouille qui cherche à traverser, tour à tour, une route blindée de véhicules et une rivière aux  mille dangers. Sur la route, camions et voitures réservent des surprises à notre ami batracien, il faut slalomer adroitement pour s’en sortir. Pour la rivière, monsieur grosses cuisses devra sauter de troncs flottants en bancs de tortues (qui ont tendance à s’immerger parfois). En bref, un bon vieux jeu des années 80. Ben oui, on fête les 30 ans de la bête et c’est pour cela qu’on nous propose cette sortie, pas forcément nécessaire comme nous le verrons dans ce test. 

Bon aller, commençons par un tour d’horizon des modes. Pour chacun d’entre eux vous aurez le choix entre les déplacements rétro de la grenouille (avec un certain lag entre chaque mouvement) ou la version plus moderne qui apporte pas mal de speed au batracien.

 En multi, seulement en local, on retrouve les modes suivants permettant de s’affronter à 4  joueurs maxi. Dans Capture du carreau, il s’agit de colorier les carreaux de la route pour marquer des points. Vous devez aussi traverser la rivière pour verrouiller tout ce que vous avez colorié. Dans Bataille Royale, on se retrouve à 4 sur une immense route et le but est de capturer une grenouille femelle pour pouvoir occire vos adversaires. Pac Manien dans l’esprit. Secourir Dame Frog vous pousse à la chasse aux demoiselles. Une fois leur coeur pris, il faut aller vite le mettre à l’abri de l’autre côté de la rivière. 

Certains modes sont réservés au solo. Ainsi, Peinture propose de colorier des carreaux en temps limité tout en évitant les véhicules. Finalement c’est un des modes qui nous a le plus convaincu. Un autre mode sympathique s’appelle Frogger Jumeau. Vous contrôlez deux grenouilles en même temps. Elles effectuent les mêmes mouvements mais elles sont espacées d’une certaine distance vous obligeant à utiliser 2 troncs d’arbre pour traverser la rivière. On retrouve le mode classique historique pour les plus nostalgiques d’entre nous. 

A noter que Frogger Flipper nous propose de parcourir tous ces modes au hasard. Sympa pour diversifier un peu les plaisirs. Des défis vous sont aussi proposés pour des challenges chronométrés.

 

Dans tous ces challenges, il existe des mouches à attraper pour obtenir un pouvoir : inverser les commandes, geler les ennemis, les téléporter, j’en passe et des meilleures.

Malgré la pléthore de modes, malgré quelques fonctionnalités sympathiques, le bilan est tristement évident : nous ne sommes plus dans les années 80. Le jeu lasse assez rapidement. On a du mal à passer beaucoup de temps sur les tableaux et certains modes sont même un peu brouillons dans leur déroulement. 

La musique, électro-techno, nous saoule en 10 minutes. Du côté du design on nous offre l’environnement 8 bits historique mais aussi des décors plus psyché en fils de fer lumineux et même quelques thèmes basés sur d’autres licences : castlevania, contra, … Sympa, sans plus.