Si officiellement le Salon de l’E3 2018 commence le 12 juin, les premières conférences débutent ce soir avec celle d’Electronic Arts. En effet, dans une heure, à 20:00 heure de France, débutera EA Play qui devrait apporter son lot de nouveautés sur les jeux EA. Vous pourrez lire notre dossier sur cette conférence et sur les autres conférences à venir (voir notre dossier pour toutes les dates et heure), ainsi que des news détaillées sur chacune des annonces qui ... En savoir plus !
La 5ème édition du MaXoE Festival a duré 10 jours et elle s’est achevée hier soir à minuit. Chaque jour nous vous avons proposé des news, dossiers, interviews mais aussi des concours et la possibilité de voter pour les Sélections BD & Comics, Jeux Vidéo, Musique, Films et Séries TV dans le cadre du Grand Prix des Lecteurs 2018 dont la liste des gagnants a été publiée ici. Un véritable événement sur MaXoE pour lequel l’ensemble de la Rédaction ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Skullgirls : la baston au féminin
PS3 / Xbox360
Skullgirls : la baston au féminin

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Skull Girl a fait parler de lui dans la catégorie des jeux à petits prix sur les plates-formes de téléchargement. Il faut dire que le titre tape tout de suite dans l'oeil avec ses héroïnes très particulières ...

haut

jaqPour commencer ce test, nous pouvons déjà passer outre le scénario dont on s’intéresse peu : il faut bastonner, un point c’est tout. Donc commençons par la maniabilité. 

Les vétérans des jeux de combats ne seront pas dépaysés. On retrouve 3 puissances de coups de poings et 3 de coups de pieds. La garde se fait en bas ou en l’air et il est, bien évidemment, possible de sauter. Les techniques de Dash, Air Guard et autres super sauts sont de la partie. Les combos sont déclenchables en effectuant des quarts de cercles ou des zig-zag sur la croix directionnelle. Du classique donc, mais on peut noter que les différentes techniques s’enchaînent sans temps morts, ce qui rend les combats diablement dynamiques. Contrairement aux licences phares, le titre ne multiplie pas les jauges tactiques, ici une jauge de vie et une de coups. Cette dernière se remplit quand vous bastonnez ou quand vous en prenez plein la poire. Elle permet de déclencher les super attaques. Ces dernières sont très spectaculaires, un vrai plaisir pour les yeux. 

Maintenant passons aux différentes combattantes qui sont au nombre de 8. Cerebella possède deux bras gigantesques perchés sur sa tête. Oui je sais c’est curieux. De fait, son allonge au poing lui donne un bel avantage et on pourrait penser à un certain déséquilibre avec les autres filles mais il n’en est rien. Ainsi face à Ms Fortune, une femme chat, elle a bien du mal. Cette dernière a une vitesse d’exécution ahurissante et elle peut décrocher sa tête pour s’en servir de projectile et même la laisser trainer par terre, histoire de gêner son adversaire. Avec ces deux premières combattantes, vous avez compris que le casting est très très original. Une de nos préférées est l’infirmière Valentine. Ses attaques à la scie sont redoutables et ses enchaînements sont extrêmement rapides. On vous laisse découvrir la suite mais signalons tout de même Double une sorte de nonne qui se métamorphose en toutes les combattantes au cours du combat. Terriblement jouissif comme challenge. 

1

Au-delà des aspects graphiques propres à chaque combattante, les styles sont tout à fait différents, ce qui nous permet de pardonner un peu le faible nombre de persos. Ainsi, le gameplay s’en trouve libéré, il prend des allures de découverte à chaque affrontement. On ne subit pas le syndrome des personnages copiés-collés ! Du vrai plaisir !

Bon on ne peut pas parler d’équilibre véritable entre ces filles là. Mais le débat est ouvert sur la nécessite d’équilibrer non ? Avoir des combattants de différents niveaux permet aussi aux meilleurs de s’imposer des handicaps. Comment on faisait avec Street Fighter II, hein ? Signalons tout de même un dispositif qui détectent les enchaînements de combo et vous octroie momentanément une super garde pour vous sortir de la nasse.   

Il va falloir être patient pour maîtriser toutes ces belles, surtout qu’aucune liste de coups n’est disponible dans le jeu. On attend un DLC pour combler cette impardonnable erreur, mais en attendant, à vous de chercher sur Internet. Progressivement, vous allez vous approprier les qualités et les défauts de chacune et cela fait partie des grandes qualités de ce Skull Girls. A noter la présence d’un didacticiel plutôt bien foutu. 
 

2

 
 
 A la mode de chez nous 

Le mode histoire propose une succession de combats contre de multiples adversaires avant d’arriver à la Skull Girl qui est boss très inspiré. Le terme histoire est peut-être un peu galvaudé sachant que les combats sont entrecoupés de scènes plus ou moins figées, servies par un scénario pauvre et des textes tellement bourrés de fautes d’orthographe et de grammaire que ca pique les yeux. Le mode Arcade vous propose de constituer une équipe de 3 combattantes pour quelques combats. On peut donc zapper dans l’équipe en sachant que ceux qui sont en coulisse récupèrent leur santé petit à petit. En versus, le soft propose, classiquement, des affrontements en local ou en ligne. 

Du côté des arènes, c’est du beau boulot. L’aspect cartoon donne une belle teinte à l’ensemble surtout que ces arènes sont animées et sur plusieurs niveaux. Mieux encore, à la manière d’un Street Fighter, il y a des spectateurs ce qui donne tout de suite un peu d’entrain aux combats. Profitons en pour parler des graphismes. Le cel-shading se prête merveilleusement à l’exercice surtout que les développeurs ont créé un véritable univers original. Les girls sont très inspirées. En bref, on adore !

3

Au final voilà un jeu de combat plus original par son univers que par sa jouabilité. Mais même si le système de combat n’invente rien, les affrontements sont dynamiques et ils ne souffrent d’aucun ralentissement. Les combos et autres coups se déclenches sans temps morts et c’est cela qui est le pari gagné du soft. De plus, il faudra faire preuve de stratégie pour affronter les belles dans les plus hauts niveaux de difficulté. Alors même si quelques défauts se sont glissés dans la bataille, à 15 euros, franchement, le jeu en vaut la chandelle. 

 

Testé sur une version PS3, existe sur Xbox 360 et à venir sur PC 

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Skull Girls ne joue pas vraiment la carte de la révolution du jeu 2D mais il propose une somme de bonne idées et un univers incomparable. Si vous en avez marre de jouer à SF IV ou à Marvel VS Capcom, jetez vous sur ce titre à 15 euros.
ON A AIMÉ !
- le chara-design
- le rythme des combats
- la nécessaire stratégie
- l'ambiance générale


ON A MOINS AIMÉ...
- traduction pitoyable
- pas de liste de coups
- pas franchement pour les débutants
- matchmaking pas toujours efficace
Skullgirls
Editeur : Autumn Games
Développeur : Revenge Labs
Genre : Combat
Support(s) : PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-2
Sortie France : 02/05/2012