Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > GAMES > Dossiers > PC > L’instant Star Wars : Battlefront 2, progression et Ewoks
PC / PS4 / Xbox One /
L’instant Star Wars : Battlefront 2, progression et Ewoks
Faisons le point

Nous avons décidé de faire le point sur Battlefront 2 qui a subi pas mal de modifications depuis sa sortie. Dans le cadre de l’Instant Star Wars bien sûr. 

Changeons la progression

Nous avons apprécié Battlefront 2 comme vous pouvez le voir sur notre test. Et comme vous le savez, le jeu a été dans la tourmente de la colère des joueurs. En cause les micro-transactions qui permettaient de booster votre personnage en ligne. Mais EA a vite plié sous la pression populaire, les micro-transations ont disparu mais le système de progression ne plaisait encore pas aux joueurs. Le système de Loot Box permettant d’obtenir, ou non, les cartes des étoiles n’avait pas la cote. Plutôt hasardeux, cela pouvait faire rager les plus méritants des joueurs. Et puis le système de niveau de classe n’était pas non plus hyper clair. Bref EA vient de faire une mise à jour rendant les choses plus logiques et plus compréhensibles.

Ainsi, chaque classe a un niveau d’XP et chaque palier franchi permet d’acquérir des points de compétence. Ceux-ci permettent, au choix, de débloquer des nouvelles cartes (attention toutes ne sont pas accessibles tant que vous n’avez pas un certain niveau) ou d’améliorer celles existantes (portée d’une bombe, refroidissement de l’arme, …). C’est limpide et cela a le mérite de récompenser les efforts des joueurs. A noter que vous pouvez débloquer des points de compétence avec les crédits que vous gagnez dans le jeu. Petit détail : toutes les cartes que vous aviez jusque là sont conservées. 

Les Loot Box ne disparaissent pas pour autant. Il y en a une qui débarque chaque jour et d’autres peuvent débouler en fonction de vos exploits. Elles offrent des crédits ou des éléments visuels. Ces derniers sont les seuls que vous pourrez obtenir avec de la monnaie sonnante et trébuchante. Fini donc la progression faussée, à vous de voir, par contre, si vous souhaitez jouer l’esthète.

 

Et le contenu ? 

Le titre continue de recevoir des mises à jour gratuites, EA s’étant engagé à ne proposer aucun DLC payant. On a eu le droit à la carte de Crait, planète du film les Derniers Jedi. EA a aussi proposé une extension de la campagne, extension très savoureuse, notamment en termes de révélations scénaristiques. Il y a eu aussi le mode Cargaison Jetpacks. Assez sympa, il propose d’incarner des soldats qui sont tous équipés du fameux appareil dorsal. 

Et puis, il y a le mode La Nuit sur Endor qui vient d’arriver. On peut vous le dire de suite, on s’est bien amusés. Vous incarnez soit les soldats de l’Empire, soit les Ewoks. Dans le premier cas, vous devez survivre jusqu’à l’arrivée de la navette d’évacuation. Facile me direz-vous ! Oui mais vous êtes dans l’obscurité la plus totale. Vous avez bien une lampe torche mais sa portée est limitée et elle doit se recharger de temps en temps. Et puis elle trahit aussi votre présence aux yeux des Ewoks dont le but est de vous éradiquer. Oui les bestioles sont pas très fortes mais elles ont le nombre pour elles, surtout que si vous mourrez dans la peau d’un stormtrooper vous réapparaissez dans celle d’un Ewok. Donc plus on avance dans le temps plus la pression se fait sentir. Manette en main, il y a un vrai stress qui s’installe. On en voit rien, on panique, on court, on essaie d’échapper à la meute. Rigolo. 

Et une vidéo maison, une :

Du côté Ewoks, vous avez une vision nocturne vous permettant de surprendre l’ennemi, quasi aveugle lui. Cela dit ne l’affrontez pas de face, vous êtes bien trop fragile malgré vos petites lucioles agressives (si si) et votre cor qui vous donne un courage surhumain (pour un Ewok). Là le jeu est différent car vous devez ne pas trop vous exposer et jouer la carte de la surprise. 

Voilà donc un mode sympathique qui permet de varier un peu les plaisirs. Attention ce mode est temporaire, donc si vous voulez y jouer, c’est maintenant. 

Le titre a évolué, encore. Il était déjà bon, à nos yeux, mais là il se bonifie. Ce système de progression changé est une bonne idée.