- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


WRC 6 : un p’tit rallye pour le plaisir



wrc6-une

Il faut bien débuter…

Vous commencez le jeu avec une Super Spéciale qui permettra d’analyser votre conduite (débutant, facile, automatique pour mon premier tour).
Pour ce qui est pistes, vous avez un choix plutôt intéressant (plus de 60 spéciales et 14 rallyes du championnat). Vous pouvez aussi choisir l’équipe pilote/co-pilote (les pauvres, heureusement que les vrais ne voient pas comment ils conduisent sous ma direction), la voiture, le moment de la journée, ainsi que la météo. On s’habitue très vite à suivre les directives du co-pilote, surtout de nuit… Dommage qu’il ait systématiquement une voix un peu trop robot (et masculine même quand le copilote est une femme).

Les modes de jeu 

Vous avez un large panel de mode jeu : championnat, carrière, multijoueur, super spéciales…
Le mode carrière vous permet de choisir votre équipe. Vous rejoignez une écurie en acceptant un contrat. Vous devez courir dans le but de remplir leurs attentes pour pouvoir un jour rejoindre l’élite. Au début, j’ai trouvé ce mode intéressant mais au bout de 3 courses, je me faisais profondément ch**r et j’ai abandonné. Pas drôle du tout en fait.
Le multijoueur est déjà plus intéressant avec 8 joueurs max, online ou en écran splité. Pour la version online, le choix de la course se fait par un vote. Mais au vu de mon talent indéniable, je ne me suis pas trop attardée… Je n’ai pas réussi à faire une seule course en moins de 4 minutes alors voilà quoi…

Jouabilité

Le jeu se joue très bien à la manette (et heureusement d’ailleurs parce que je n’ai que ça). La gâchette droite pour accélérer et la gauche pour reculer/freiner. J’ai trouvé accidentellement qu’on pouvait éteindre les feux lors d’une course de nuit (ce qui m’a fait tomber d’une falaise d’ailleurs). Et la petite touche X qui sert à revenir sur la route si on s’en est trop éloigné (ou si on est coincé dans le décor) est très pratique. A savoir que vous ne pouvez pas écraser le public, dès que vous leur foncez dessus, vous réapparaissez sur la route.

Sensations

Comme vous l’avez deviné, je ne suis pas une pro et encore moins une adepte, donc pour ce qui est la réalité de la conduite, je vais passer. J’ai juste lu d’autres critiques disant que ce n’était pas spécialement réaliste mais je ne jugerai pas. Quoiqu’il en soit, le tracé des circuits n’est pas identique à la réalité. C’est apparemment quelque chose qui avait déjà été reproché dans les précédents opus.
Les sensations ne sont peut-être pas assez proche de la réalité, mais elles sont là. La voiture se comporte différemment si on roule sur de l’asphalte, du gravier, terre, neige… ou suivant la météo. Certains voitures sont plus réactives que d’autres.
A certains endroits les pistes sont larges, d’autres resserrées et il y a beaucoup d’obstacles sur les bords de route (autres que les arbres) qui nous empêchent de prendre des virages larges. Il faut être précis et anticiper (et donc écouter son p*t**n de copilote).

Graphismes

Les voitures sont belles, vraiment belles. On a le choix entre différentes caméras et donc différents points de vue. Quand vous abimez la voiture, ça se voit. J’ai perdu un pare-choc avant et un arrière… Les voitures se couvrent de boues, de neige, de poussière… Vous pouvez crever aussi mais une crevaison ne vous empêche pas de finir la course. Je n’ai d’ailleurs pas noté de grand changement sur ma conduite avec un pneu crevé. Il n’y a eu que quand la direction a été touchée que ma voiture se comportait bizarrement
Les paysages auraient pu être mieux fait. J’avoue que je suis en générale difficile de ce côté. Et j’avoue aussi que je manque d’expérience dans ce type de jeu pour savoir s’il y a mieux. Je compare juste aux jeux d’actions/aventures/RPG ce qui n’est pas forcément très juste… D’autant plus que les paysages, on ne les voit pas quand on roule. Les personnages aussi sont moches, mais bon, je m’en fous un peu. Il n’y aurait eu aucun humain, ça ne m’aurait pas gêné.

Testé sur une version Xbox One