Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Dossiers > PS4 > La PS4 : premières impressions par notre envoyé spécial aux US !
PS4
La PS4 : premières impressions par notre envoyé spécial aux US !

Comme vous le savez, la PS4 débarque vendredi dans nos vertes contrées. Nous vous proposerons un test complet de la bête. Mais à l’heure où la Xbox One est déjà disponible, nous nous sommes dit qu’on devait vous proposer une petite preview de la bête. Comment ? Simplement avec Manu, notre envoyé permanent aux US. Enjoy ! comme on dit là-bas.  

PS4-haut

 

First Impression 

Après de très (trop) longues années d’attente, la PS4 est enfin là. Inutile de chercher à l’acheter en magasin le jour de la sortie, Gamestop, BestBuy ou Wallmart ne servaient que les clients ayant pré-commandé le précieux objet. Disponible depuis le vendredi 15 Novembre à minuit tapante, la nouvelle console de Sony a suscité les convoitises d’un grand nombre de gamers comme en témoignaient les files d’attente dès le jeudi 14 au matin et le million d’unites vendues en 24 heures. Si vous lisez ces lignes, sachez qu’Amazon restait un moyen sûr et efficace de se procurer la console sans braver les temperatures glaciales, et ce dès minuit avec l’ensemble des packs disponibles proposés à la vente et livrés en 24 heures (joie) …

Après avoir déboursé les fameux $399.99 pour le pack basique et passé plus d’une semaine avec la PS4, il était temps de partager mes premieres impressions, voici donc un rapide tour du propriétaire. 

PS4-1 

Le démarrage

Sony a visiblement volontairement limité les barrières entre le moment où le système démarre et où le joueur anxieux peut lancer un jeu. Au premier boot le système vous demande de paramétrer une connexion Internet ou une caméra mais tout cela est facultatif. Il est temps d’insérer la galette, d’aller dans l’interface et de commencer à jouer. Bien sûr pour la “full game experience” comme ils disent, vous pouvez synchroniser votre compte PSN avec Twitter, Facebook et Copains d’Avant (nan, je déconne), mais ces étapes sont elles-même assez rapides et intuitives.

La console

La PS4 est sensiblement plus petite que sa soeur de 3ème génération et son design angulaire la ferait plus ressembler à un objet de décoration High Tech qu’à une console de jeux. L’ensemble est très agréable à l’oeil et fourmille de détails comme le rayon de lumière au centre qui change de couleur et vire du blanc neigeux au bleu profond au gré des humeurs du système. Il est également important de noter que bien qu’audible, son niveau sonore est extrêmement confortable, on sent que les ingénieurs de chez Sony ont travaillé cet élément de confort.

ControleurPS4 

Le Dualshock 4

Pas grand chose à dire, tout est perfectible mais il s’agit simplement du meilleur contrôleur produit par Sony à ce jour. Sa prise en main est agréable, les sticks réagissent au quart de tour et la surface tactile est très réactive au toucher. A l’arrière de la manette se trouve une barre lumineuse capable de produire diverses couleurs sans doute pour de futures interactions avec la caméra. Difficile de se prononcer sur l’autonomie pour l’instant mais elle ne semble pas poser de problèmes particuliers. 

L’interface

Elle n’est pas sans rappeler l’XCross Media Bar de la PS3 et reprend ses codes esthétiques mais avec une clarté bien supérieure et une navigation extrêmement aisée. Elle est très rapide et réactive (pas comme la Wii U…. oooops sorry 😉 ). Cette nouvelle interface reprend également des éléments de la Xbox de Microsoft et  pousse le concept en faisant tomber les frontières entre jeux, apps, store et partage sur réseaux sociaux. On pourra, par exemple, partager en temps réel des screenshots in game ou les dernières 3 minutes de jeu en vidéo pour faire voir à ses petits copains comme c’est beau et comme on joue trop bien 🙂

Toutefois, la diversité des fonctions proposées peut être déroutante au début et une petite phase d’adaptation sera nécessaire pour se sentir totalement familier avec la navigation.

ShadowFall-1

Shadowfall

Un premier jeu : Shadowfall

Une vingtaine de titres sont disponibles depuis le lancement mais 3 seulement sonnent réellement Next Gen : Knack, Shadowfall et Resogun (un shoot’em up superbe). Après avoir hésité sur le premier jeu à acheter je me suis decidé au final pour celui qui me ferait sentir à coup sûr que je n’ai pas dépensé mon argent en vain. Je voulais du graphisme qui poutre sa maman, du full HD en 60 images seconde et un scénario béton (heuuu nan en fait le scénar je m’en fiche…). C’est donc Shadow Fall qui s’est imposé assez rapidement. Après de nombreux gigas installés sur le disque, c’était parti pour UNE BELLE CLAQUE DANS TA FACE TELLEMENT C’EST BEEEEEAU… Pour un premier jeu, donc loin d’exploiter les ressources graphiques de la bête, c’est très impressionnant. Des effets de lumière bluffants, des animations fluides, des décors fourmillant de details… Bref… de quoi sentir le potentiel de la PS4 et imaginer les futures super productions des studios de développement. Quelqu’un a dit Uncharted ?

 

Je n’ai fait pour l’instant qu’effleurer le potentiel de la nouvelle machine de Sony. Les capacités du remote Play à partir de la PS Vita (comme la Wii U de Nintendo), le streaming TV ou encore les futures utilisations de la caméra (à l’image du Kinect) sont autant d’éléments à découvrir parmi beaucoup d’autres et qui révèleront petit à petit le potentiel de la PS4 qui s’annonce a priori comme une vraie réussite pour la firme Nippone.