Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Dossiers > PS4 > Playstation VR : on l’a eu entre les yeux !
PS4
Playstation VR : on l’a eu entre les yeux !
C'est quand même pas mal !

Oui nous avons eu le casque à la rédaction. Du coup, on s’est dit qu’on allait vous faire un petit dossier histoire de voir si les 400 euros que coûtent la bête valent le coup. 

vr

 

Concrètement 

Alors la boite est plutôt bien foutue avec tout ce qu’il faut de compartiments et de notices pour pouvoir bien installer le périphérique. Mais avant de vous expliquer tout cela, on vous file un petit schéma made in Sony :

vrsetup

Comme vous pouvez le voir, il y a un nouveau boitier qui est fait pour gérer, entre autres, le double affichage VR et TV. Ben oui, la console continue d’afficher sur l’écran, ce qui sera nécessaire pour pas mal de jeux en multi. Ce boitier ne donne pas de puissance supplémentaire à la PS4 comme cela a été dit par le passé, non il est là pour cette gestion HDMI mais aussi pour gérer le son spatialisé. C’est donc un petit point négatif, le VR va quelque peu encombrer votre salon avec tous ces nouveaux branchements. Le nouveau boitier est donc connecté au casque (à une distance de 4m environ) mais aussi à la PS4  (en HDMI et en USB) et au téléviseur. Attention, la caméra Playstation est indispensable pour le fonctionnement du VR. Il faut donc ajouter 60 euros. Ouch. 

vr-contenu

Du côté casque, vous avez un boitier situé sur le fil. Ce boitier permet d’allumer la bête mais aussi de régler le volume du son ou de couper le micro (il y a un micro intégré au casque). C’est aussi là que l’on peut brancher le casque pour gérer le son 3D. 

Voilà tout est branché, il s’agit maintenant de passer le casque. Celui-ci propose un écran de  1920 x 1080 pixels. Pas mal. Le taux de rafraîchissement oscille entre 90 et 120 Hz. 

 

Premiers pas dans le monde virtuel

Une fois le casque chaussé et ajusté à vos yeux (il faut gérer légèrement le positionnement de celui-ci sur votre tête), vous avez une vue de l’interface PS4 comme si elle était projetée sur un écran géant que l’on peut régler sur 3 tailles différentes, de petit à grand. Si vous tournez la tête, l’écran reste bien face à vous comme un téléviseur. Alors on s’est empressés de lancer un jeu ‘normal’. C’est plutôt pas mal, on a l’impression de jouer sur vidéo-projecteur. Bon sur Battlefront, cela va un peu vite, du coup on fatigue, visuellement parlant, et la sensation de nausée n’est pas loin, comme lorsque l’on est trop près d’un écran géant. Pour les jeux plus stables, la sensation est bonne mais tout de même, c’est plus plaisant sur un écran normal. On a aussi essayé de mettre un film et là c’est vraiment bien. Encore une fois, il faut voir à l’usage si on peut rester longtemps comme cela mais c’est une bonne surprise. En tout cas, oubliez tout de suite les films 3D qui ne sont pas pris en charge pour l’instant, l’HDR non plus d’ailleurs. 

vr-ocean

Sans plus tarder, on passe au virtuel et pour cela, on lance le disque de démo fourni avec le casque. 

 

HeadMaster permet de s’entrainer au foot. Vous utilisez uniquement votre tête pour pouvoir renvoyer le ballon sur les bonnes cibles. C’est assez rigolo même s’il faut voir si cela tient sur le long terme. Eve Valkyrie vous projette dans l’espace aux commandes d’un chasseur de guerre. Très beau, le jeu promet de belles heures de dogfights. Playstation’s VR Worlds propose plusieurs expériences d’immersion. Deux sont disponibles dans la démo. Une magnifique descente au fond de l’océan dans une nacelle en métal et un jeu de tir. La descente est celle qui nous a scotché dès le début. On a vraiment une superbe impression d’immersion et le décor est magnifique. Voilà ce que vous allez utiliser pour impressionner vos invités. Le jeu de tir est marrant aussi. Il peut être utilisé avec deux manettes PS Move pour renforcer l’immersion.

vr-valkyrie

Dans BattleZone, vous pilotez un tank avec vue dans le cockpit bien sûr. Le jeu est assez fluide ce qui limite l’effet de nausée. Vous combattez des unités terrestres et aériennes et le tutoriel donne vraiment envie d’aller un peu plus loin. RIGS : Mechanized Combat League vous propose des affrontements de Mechas dans un environnement futuriste et dans des joutes sportives. C’est un des titres phares du lancement du périphérique mais attention, celui-ci est particulièrement compliqué pour ceux qui ont le mal des transports ! 

Passons à Wayward Sky. Là on découvre encore une autre façon de jouer. Au lieu d’être en vue à la première personne, probablement le mode le plus courant du VR, on nous donne l’opportunité de la troisième personne. Vous déplacez une héroïne dans un mode plus ou moins plates-formes avec quelques énigmes à la clé. Très beau et très rigolo, cela apporte surtout une nouvelle vue du VR et cela nous immerge très agréablement dans l’action. 

Driveclub VR est la version VR du fameux jeu de bagnoles que nous avons déjà testé dans nos colonnes. Nous vous proposerons un test complet mais sachez que le titre est plutôt bien foutu même si les graphismes sont tout de même moins fins et si la sensation de nausée peut se faire sentir un peu. Cela dit, pouvoir observer l’intérieur du véhicule en toute liberté est tout de même bien plaisant ! Enfin Tumble VR propose de jouer aux cubes ! Pourquoi pas ! Nous vous proposerons aussi un test complet. 

Dans la vidéo ci-dessous, nous vous présentons deux de ces titres, ceux qui permettaient l’enregistrement.  

 

Et d’autres …

Et puis il y a pas mal d’autres choses gratuites sur le Store, pour tous les goûts. Je pense ainsi à Allumette, un court-métrage absolument magnifique qui montre toutes les possibilités du casque dans le domaine de la cinématique. On a envie de toucher les personnages à chaque instant, on se laisse émerveiller par les animations en 3D, bref, on a adoré. Essayez aussi Invasion! qui est un teasing pour un jeu à sortir dans le futur. Un lapin qui affronte des extra-terrestres, pourquoi pas ! En tous cas, cela donne envie aussi. Moins bucolique : Kitchen. C’est la démo de Capcom qui souhaite nous faire entrer dans le monde Resident Evil. Oh cela ne dure pas longtemps, mais cela suffit à promettre de belles choses pour l’avenir. Vous êtes dans une cuisine, mains attachées, assis sur une chaise. Et là, les choses vont se précipiter autour de vous … 

Mais la bonne surprise vient de l’application Sony appelée The Playroom VR. Elle est constituée de petits jeux destinés à éprouver les capacités de la machine. Pas moins de six jeux s’offrent à vous. On a particulièrement aimé celui du dinosaure. Celui qui a le casque incarne un dinosaure qui n’a que sa tête pour pouvoir détruire tout autour de lui. Vous êtes sur rails et à vous de bouger la tête pour tout occire. Face à vous, jusqu’à 4 joueurs qui s’échappent au début avant de vous affronter en vous jetant toutes sortes d’objets. Le fun est bel et bien là et l’immersion aussi.

playroom-dinosaure

De plus, ce jeu apporte la preuve que la réalité virtuelle peut être conviviale et non un facteur d’isolement. Il y a pas mal d’autres titres comme celui de la maison hantée ou du saloon qui proposent aussi un gameplay asymétrique. Les personnes autour de vous doivent vous décrire les objets à viser car ils voient des choses que vous ne voyez pas ! Il y a aussi un jeu de type plate-forme. L’originalité cette fois, c’est le positionnement de la caméra. Vous déplacez le petit robot emblème du VR dans un univers 3D pour récolter des pièces et abattre quelques ennemis. Pas très original mais ce qui l’est plus, c’est donc la vue offerte. Vous êtes comme une caméra extérieure qui suit le bonhomme de très près. Vous êtes donc bien en plein coeur de l’action. Sympa mais un peu vomitif sur certains déplacements. 

 

Il faut bien le dire, j’étais sceptique. Je ne pensais pas que ce serait aussi bien. Aussi immersif. Certains environnements, dans l’espace notamment, sont absolument bluffants. Alors on a surtout joué à des petits jeux ou à des démos mais le potentiel est là, indéniablement. Le son 3D est très bien rendu, il est indispensable à cette sensation d’immersion. On attend les futurs hits et surtout les prises de risque, les jeux qui pourraient exploiter pleinement la bête. On aimerait aussi que la sensation de nausée soit atténuée. On verra ce que l’avenir nous réserve. En tous cas, on voit pas mal d’applications, dans les jeux certes, mais dans le loisir numérique aussi. A voir sur la longueur si l’investissement vaut le coup mais pour l’instant, c’est réussi. La meilleure preuve ? Voir les gens, le casque sur les yeux, le sourire aux lèvres en train d’essayer de choper quelque chose avec les mains, juste devant eux. Oui on y croit.