Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Downloads > PC > Blazing Chrome : présentation et vidéo du shooter arcarde coopératif
PC
Blazing Chrome : présentation et vidéo du shooter arcarde coopératif

Né du giron de Dotemu (Wonder Boy : The Dragon’s Trap, Windjammers), The Arcade Crew fait ses premiers pas aujourd’hui.

Dédié à la production et à l’édition de nouveaux titres par des équipes « indie » créatives, ce nouveau label sortira son premier jeu cette année : Blazing Chrome, un jeu d’action en sidescrolling par les développeurs brésiliens de Joymasher.

Rétro, Robot, co-op

Dans un futur lointain, le monde tombe sous le joug d’une armée de robots contrôlée par une IA, et l’Homme se retrouve tout en bas de l’échelle. Le métal est alors synonyme de puissance, de prestige et de pouvoir. Mavra, une guerrière super badass qui fait de la résistance et Doyle, un robot insurgé groovy particulièrement meurtrier, prennent les armes pour plier un maximum de boîtes de conserve, espérant renverser l’oppresseur et bouleverser l’ordre établi. Les robots vont tomber par centaines sous le feu des gros pétoires de ce duo improbable, lors de séquences d’action tonitruante jouables jusqu’à deux en coopération. Le jeu est inspiré par les classiques du genre tels que Metal Slug ou encore Contra.

« The Arcade Crew capitalise sur le framework de développement et de production de Dotemu, mais son ambition est différente. Il s’agit de se concentrer sur la production et l’édition de nouveaux jeux, tandis que Dotemu poursuivra sa stratégie de faire revivre des franchises populaires et prestigieuses du passé, » déclare le CEO Cyrille Imbert. Et de conclure: « En cela, nous ne sommes pas un autre label indé ».