Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > KISSA > Critiques > Drama > Yamato Nadeshiko Shichi Henge, des ténèbres à la lumière
Drama
Yamato Nadeshiko Shichi Henge, des ténèbres à la lumière

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Transformer un os en jolie fleur... vous avez déjà essayé ? Non ? Oh ! Et bien toute l'affaire est là ! Quatre jeunes hommes vont devoir transformer en rose un os des plus réfractaires !

Kyohei TAKANO, Takenaga ODA, Yukinojo TOYAMA et Ranmaru MORII sont quatre garçons qui résident tous dans le même manoir. Ils étudient dans un établissement dont ils sont les coqueluches, les filles se ruant littéralement sur leur passage dès que l’un d’eux pointe le bout de son nez.

Toujours par monts et par vaux, la belle, riche, excentrique et surtout très absente propriétaire de la maison, a pris l’habitude de communiquer avec eux par webcam interposée, le plus souvent depuis son avion privé. Son tout jeune fils habite avec les quatre étudiants et ne voit pour ainsi dire jamais sa mère. Un beau jour, lors de l’un de ces entretiens, la propriétaire les soumet à un défi. Sa nièce Sunako, à peu près du même âge qu’eux, va venir vivre au manoir. Leur mission est de faire de cette jeune femme une lady. S’ils réussissent le loyer deviendra gratuit !

 
Transformer un cimetière en jardin fleuri, mode d’emploi

La situation parait si simple que les garçons s’en frottent les mains, voyant déjà les beaux jours d’un loyer gratuit se dessiner à l’horizon. Ce bel enthousiasme retombe aussi sec dès que la fameuse Sunako passe le pas de la porte.
Encapuchonnée, toute vêtue de noir des pieds à la tête, Sunako voue une passion à tout ce qui touche de près ou de loin le morbide et les ténèbres. Film d’horreur, crâne en décoration, le style gothique, le gore… ses amis sont des squelettes et mannequins de sciences aux muscles apparents.
Sunako déteste tout ce qui se rapproche de la lumière, du blanc, du beau. Les quatre garçons sont une aberration pour elle, les estimant, de part leur jolis minois, bien trop « éblouissants ».
Bref ça ne va pas être simple tout cela !

 
Mon avis

C’est un drama très frais, très drôle et devant lequel vous devriez passer un bon moment. Bien sûr, la dimension psychologique est très importante. On se doute dès le départ que la jeune perturbée cache des problèmes enfouis et elle n’est d’ailleurs pas la seule, chacun ayant ses petits soucis à régler.
Ceci étant c’est une série vraiment légère qui n’est ni ennuyeuse ni prise de tête. Le casting est sympa, les minis scénarios qui rejoignent sans cesse le principal (faire de miss ténèbres une lady) se greffent bien au tout et amènent un vent de divertissement agréable.

 

Vous retrouverez dans ce drama l’acteur et chanteur Kazuya KAMENASHI. Kazuya est une Idole au Japon et enchaîne les productions à succès, que ce soit en cinéma, drama ou musique avec son groupe KAT-TUN. Nous avions rapidement abordé ce jeune homme dans la chronique drama Gokusen, dont il tient l’un des rôles principaux de la saison 2.

 

Kazuya KAMENASHI (Yokai Ningen Bem, Kami no Shizuku) interprète Kyohei KAMENASHI. Kyohei est complètement omnibulé par la bouffe et l’argent, qu’on se le dise ! C’est un adolescent sympathique quoi qu’un tantinet fougueux (façon je fonce tête baissée et on verra ensuite). Kyohei souffre beaucoup de son apparence physique. Les deux maillons de la chaine se retrouve dans les deux personnages principaux : Sunako persuadée d’être laide et Kyohei qui se sait très beau mais n’en souffre pas moins pour autant. Logiquement, un lien très fort unira ces deux là.

 
 

Aya OOMASA (Seinaru Kaibutsutachi, Kaito Royale) joue le rôle de Sunako NAKAHARA. Evidemment, Sunako est une très jolie jeune femme. Mais il est certain qu’avec une frange qui lui mange tout le visage et une capuche par-dessus le crâne on ne s’en rend pas forcément compte du 1er coup ! C’est un personnage avec un très fort potentiel d’évolution qu’il est très intéressant de suivre.

 
Reste du casting

Tegoshi Yuya dans le rôle de Toyama Yukinojo / Oomasa Aya dans le rôle de Nakahara Sunako / Uchi Hiroki dans le rôle de Oda Takenaga / Miyao Shuntaro dans le rôle de Morii Ranmaru / Hamada Tatsuomi dans le rôle de young Ranmaru / Kato Seishiro dans le rôle de Nakahara Takeru / Kanbe Ranko dans le rôle de Kasahara Noi / Osugi Ren dans le rôle de Shinichi (cafe master) / Takashima Reiko dans le rôle de Nakahara Mine

 
Infos pratiques

Yamato Nadeshiko Shichi Henge – 10 épisodes diffusés au Japon en 2010

Infos +

L‘histoire qu’illustre le drama a tout d’abord été présentée en manga (dès 2000), puis en animé (2006) et enfin en série télévisée (2010). Le manga est disponible en France chez Pika éditions. L’animé par contre, n’est pas disponible en France.

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Ce drama ne restera sans doute pas dans les annales, malgré tout il est sympathique et très drôle. Vous passerez un bon moment et rirez souvent à gorge déployée. On ne sauve ni ne détruit le monde, mais de temps en temps, ça fait du bien !
ON A AIMÉ !
- Léger et frais
- Casting
- Réalisation
- Très drôle
Yamato Nadeshiko Shichi Henge
Support(s) : Drama
Réalisation : Ishii Yasuharu
Scénario : Hayakawa Tomoko (auteur original du manga), Shinozaki Eriko
Durée : environ 45 minutes / épisode
Genre : Comédie, romance
Musique : Yamashita Kosuke
Production : Ishii Yasuharu, Mishiro Shinichi