MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > The Hobbit, Un Voyage Inattendu : Peter Jackson au sommet de sa forme

The Hobbit, Un Voyage Inattendu : Peter Jackson au sommet de sa forme

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Peter Jackson n'a surpris personne quand il a annoncé son projet d'adaptation cinématographique du roman de Tolkien. Tout le monde s'est, par contre, étonné de son intention d'en faire une trilogie. Le roman n'est pas aussi fleuve que celui du seigneur des anneaux. Mais il semblerait que chaque événement puisse donner lieu à des scènes épiques...

Bilbon vit tranquillement dans la comté. Il n’aspire à aucune aventure, à aucune surprise. Le Hobbit vit de temps qui passe et de farniente sur le perron de sa maison. Un beau jour, jour qui va révolutionner sa vie, Gandalf, le plus connu des magiciens, vient toquer à sa porte. Il lui propose, tout benoitement, une aventure palpitante, quelque chose qui lui ferait quitter son nid douillet. Bilbon refuse poliment mais Gandalf ne l’entend pas de cette oreille. Il trace un signe sur la porte du Hobbit, signe de reconnaissance pour les amis du magicien. 

Ainsi petit à petit, et les uns après les autres, des nains viennent frapper à sa porte pour s’incruster, ni plus ni moins. Il en vient 13 suivis de près par notre ami Gandalf. Ils dévalisent la réserve du Hobbit, Hobbit qui ne sait comment se comporter avec ces malotrus. Mais il apprend rapidement que derrière ces manières bourrues, la compagnie a un but bien plus noble. Celui de reconquérir le royaume perdu des nains d’Erebor. Vous savez, cette montagne qui faisait la fierté de son peuple, montagne qui regorgeait de trésors et qui a rendu son roi plus riche que n’importe qui ! Seulement voilà, cette richesse a attisé la convoitise de Smaug, le terrible dragon. Il a dévasté la cité et a élu domicile au sein même de la chambre au trésor. Il est temps de le déloger. 

 

Une adaptation fidèle

Indéniablement Peter Jackson est resté fidèle au livre. Ce premier film de 2h45 nous emmène jusqu’à la visite de la grotte des gobelins. Ainsi notre crainte de voir un film trop dilué s’envole comme par magie. On se rend compte que le bouquin est bourré d’anecdotes, d’aventures ponctuelles qui suffisent à rythmer un film. On ne s’ennuie pas même si certaines scènes auraient pu être un peu allégées. Bon, il est vrai que le réalisateur s’est permis quelques ajouts, quelques adaptations. Ainsi, le chef des orcs, ennemi juré de Thorin n’apparaissait pas dans le livre. Mais c’est une réussite, une vraie bonne idée pour les mécanismes dramatiques. 

 

Peter Jackson Style

Les habitués du Seigneur des Anneaux ne seront pas dépaysés. On retrouve le style du réalisateur. Plans larges, caméra volante, moments clés sur les visages. C’est évidemment cousu de fil blanc, parfois trop lourdingue sur certains plans, trop scolaire sur certaines séquences mais cela épouse merveilleusement bien le genre. On retient son souffle sur les plans aériens, on vibre avec cette caméra qui a parfois la bougeotte … C’est bien fait, c’est classique mais c’est bien fait. 

On sent tout de même que Peter a voulu prendre ses distances avec sa précédente production. L’humour est présent, finement, simplement, sans tomber dans l’excès. Les scènes d’action sont moins violentes, moins effrayantes mais nous vous conseillons tout de même d’éviter de vous faire accompagner d’un trop jeune public. 

Et puis pour ajouter à tout cela, c’est beau, vraiment beau, le High Frame Rate (48 images/seconde, disponible seulement dans quelques salles) est un doux tapis pour l’oeil. La 3D n’est pas invasive, elle se manifeste au bon moment, en douceur, sans jamais tomber dans la démonstration technique. Evidemment cela sert des effets spéciaux de tout premier ordre. On peut noter surtout une gestion parfaite des différences de taille entre nains, hobbits et humains.   

 

Alors certes le scénario n’est pas ce que l’on a fait de mieux mais l’aventure vous prend et ne vous lâche pas avant la fin. Servi par les thèmes bien connus de Howard Shore, le film présente les événements du livre avec une belle fidélité. Certaines scènes sont magistralement orchestrées, on pense particulièrement à la rencontre de Golum et de Bilbon. En bref, on a aimé, c’est dépaysant, drôle, et ça donne envie de voir la suite ! Il faut dire que c’est un vrai bonheur de retrouver elfes, nains et trolls ! 

 

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Peter Jackson a réussi son coup. Nous avons été agréablement surpris par sa capacité à magnifier le contenu du roman de Tolkien. Ce premier volet prouve qu'il y a de la matière pour deux autres opus. Le réalisateur démontre ici toute sa passion pour la terre du milieu.
ON A AIMÉ !
- on retrouve la terre du milieu
- Bilbon a plus de charisme que Frodon
- les effets spéciaux
- Thorin
- une 3D bien dosée
ON A MOINS AIMÉ...
- quelques petites longueurs
- ...
The Hobbit
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Peter Jackson
Scénario : Peter Jackson, Guillermo del Toro
Casting : Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage
Sortie en France : 12/12/2012
Musique : Howard Shore
Production : Peter Jackson

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...