MaXoE, média culturel multi-thématique (jeux vidéo, cinéma, musique, bande-dessinée, comics, manga, hi-tech, art, sciences...), indépendant et sans publicité. En ligne depuis 1995
PrésentationLigne éditorialeNos sitesNos Rendez-VousActualitéPartenariatsCharteRejoindre MaXoEFlux RSSInformations légalesContact
A ne pas manquer

TOP
14.01.14, 12:05
| Partager sur

Critiques Cinéma/DVD



Yves Saint Laurent : La haute-couture est un art majeur



L'AVIS DU REDACTEUR :
Appréciation sur 10
8
L'AVIS DES LECTEURS :
Votez et Commentez !
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le Promeneur du Champ-de-Mars. Le Petit Lieutenant. Le talent d'acteur de Jalil Lespert n'est plus à prouver. Mais le réalisateur, lui, est beaucoup moins connu. Et pour cause, il n'en est encore qu'à ses débuts. Mais il part bien. Avec un sujet intéressant, et surtout une très belle distribution.


YSL Une

YSL Affiche1957. Vingt et un an à peine et Yves Mathieu-Saint-Laurent est déjà un prodige de la haute-couture, évoluant dans la maison Christian Dior. A la mort de ce dernier, Yves Saint Laurent se retrouve à la tête de la célèbre maison. Dans la foulée, il fait la connaissance de Pierre Bergé, qui devint son compagnon.

1960. Yves Saint Laurent est appelé à faire son service militaire dans son pays natal, l’Algérie, en plein milieu de cette guerre qui ne dit pas son nom. Très angoissé par cela, il est hospitalisé et diagnostiqué comme maniaco-dépressif. Exit l’Algérie, mais également la maison Dior qui en profite pour le licencier.

Yves Saint Laurent ouvre alors sa propre maison. Et Pierre Bergé n’y est pas étranger.

YSL Niney Gallienne

Pourquoi Yves Saint Laurent en particulier ? Peut-être parce que cet homme était un surdoué de la mode, qu’il a su la révolutionner. La renouveler. En faire un art. Et c’est en cela que ce film va au-delà du simple biopic puisqu’il vient montrer tout l’aspect artistique que revêt la haute-couture. La démarche artistique de l’homme donc, mais également le revers de la médaille. Ses angoisses. Ses souffrances. Ses excès.

L’intelligence du film – et de son réalisateur – est aussi dans le fait de ne pas focaliser son propos sur un seul homme – un seul acteur – mais plutôt sur un tandem. Ainsi, le personnage de Pierre Bergé comme son influence sur Yves Saint Laurent sont extrêmement bien développés.

La mise en scène rend avec une grande précision les époques et les courants traversés. Sobre sur certains passages, très esthétique sur d’autres. Elle est belle. Et en même temps inégale, se cherchant encore sur quelques aspects, notamment des scènes qui – bien que réussies – n’apportent finalement rien de plus à l’ensemble de l’œuvre. La scène finale en est l’exemple le plus frappant. Le film aurait en effet gagné à s’arrêter juste avant, tant le plan précédent était magnifique et ne méritait pas d’être suivi par autre chose.

YSL Niney LeBon

Mais là n’est pas l’essentiel. Car s’il reste à Jalil Lespert à affirmer son style, à devenir plus précis, il se révèle être un directeur d’acteurs hors-pair. Oui, les comédiens n’y sont pas pour rien. Mais le réalisateur a su exploiter leur jeu, leur talent, leur permettant ainsi de livrer le meilleur.

De sa distribution, trois noms se dégagent. Déjà, Charlotte Lebon, une actrice qui au fil des tournages, se révèle de plus en plus. Ici, elle est une merveille dans le rôle de l’égérie de Dior, puis de Saint Laurent, avec ce qu’il faut d’impertinence. Elle en vient à occulter Laura Smet dont l’apparition est de moindre importance. Toutefois, les deux noms qui l’emportent restent ceux de Guillaume Gallienne et de Pierre Niney, respectivement Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. Si le premier est d’une sobriété et d’une justesse à laquelle on ne s’attendait pas de sa part, le second est tout simplement prodigieux. Prodigieux car il ne joue pas seulement Yves Saint Laurent. Il est devenu Yves Saint Laurent. Dans le phrasé, dans le comportement, dans la posture. Avec ce film, Guillaume Gallienne et Pierre Niney prouvent tous deux qu’ils sont des grands. Et plus que d’être bons chacun de leur côté, les deux acteurs livrent un couple bouleversant, qui fonctionne parfaitement. Et qui est sans aucun doute la clef de voûte de ce film.

Film vu au cinéma Pathé Beaux-Arts de Besançon





Même s'il est emprunt à quelques maladresses, ce film reste d'une grande qualité. Jalil Lespert est sur la bonne voie, indiscutablement. Et ses deux acteurs principaux méritent toutes les éloges tant ils sont là où l'on ne les attend pas. Un rôle aux antipodes pour Guillaume Gallienne capable de bien plus que ce que l'on croît. Et une performance à couper le souffle de Pierre Niney qui - à seulement vingt-quatre ans - est déjà capable de beaucoup. Vraiment beaucoup.

ON A AIMÉ !

- Le regard porté sur la haute-couture
- Guillaume Gallienne
- Et surtout Pierre Niney
ON A MOINS AIMÉ...

- Une mise en scène parfois inégale.
- La toute dernière scène du film, inutile.

L'AVIS DU REDACTEUR :
Appréciation sur 10
8
L'AVIS DES LECTEURS :
Votez et Commentez !
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5




Yves Saint Laurent

Réalisation : Jalil Lespert
Scénario : Jacques Fieschi, Jérémie Guez, Marie-Pierre Huster et Jalil Lespert
Casting : Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Charlotte Lebon, Laura Smet, Nikolai Kinski, …
Durée : 1h 46min
Genre : Biopic
Sortie en France : 08/01/2014
Musique : Ibrahim Maalouf
Distribution : SND
Production : Wassim Béji et Yannick Bolloré












*




- N'oubliez pas de saisir les caractères du code 'Captcha' avant d'envoyer votre commentaire.
- Cliquez ici si vous voulez un avatar qui s'affiche à chaque fois que vous enverrez un commentaire.
- Faites en sorte que votre commentaire soit constructif et en relation avec le sujet évoqué.

- La modération a priori s'applique lorsque vous envoyez un commentaire pour la première fois, il n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un modérateur. Soyez donc patient, votre commentaire ne s'affichera pas immédiatement, il est par conséquent inutile de le renvoyer aussitôt, il sera publié dans les plus bref délais. Malgré tout, les modérateurs se réservent le droit d'effacer tout commentaire qui ne serait pas en accord avec notre Charte.

Bonne discussion sur MaXoE !








MaXoE

Média culturel multi-thématique :

Jeux vidéo et jeux de société, cinéma, séries télé, musique, théâtre, presse, littérature, bande-dessinée, comics, manga, Japon et Asie, hi-tech, multimédia, téléphonie, informatique, art, design, photographie, graffiti, geek, mode, expositions, sciences, espace, robotique, société, environnement, santé, sports, associations, gastronomie, histoire, animaux...

Indépendant et sans publicité.
En ligne depuis 1995.
A PROPOS

Présentation
Ligne éditoriale
Nos sites
Nos Rendez-Vous
Actualité
Partenariats
Charte
Rejoindre MaXoE
Tous les Flux RSS
Informations légales
Contact
SITES MAXOE

MaXoEHome / Accueil
GamesGAMES JEUX VIDÉO
RamaRAMA CINÉ / MUSIQUE
BullesBULLES BD / COMICS
KissaKISSA JAPON / ANIME
TechTECH HI-TECH / WEB
ZoomZOOM SOCIÉTÉ / ONG
StyleSTYLE DESIGN / TOYS
TVTV EMISSIONS
SUIVEZ-VOUS !

Twitter

Facebook

Youtube

Soundcloud

Twitch

Flux RSS


©1995-2014 MaXoE. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable. Les marques citées sur MaXoE appartiennent à leur propriétaire respectif.