- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


Chamane : humour, action et dieu celte



Joanne Walker est mécanicienne. Une mécanicienne très douée. Elle est aussi accessoirement flic. Issue de deux cultures nageant dans le mystique, elle s’est évertuée toute sa vie à ne pas croire à l’irrationnel. Mais l’irrationnel est une petite bête retorse… Et Joanne va devoir faire face à une nouvelle réalité. Aidée d’un guide spirituel qu’elle s’obstine à considérer comme un chien et d’un chauffeur de taxi rencontré par hasard mais très attachant, elle va essayer tout à la fois de pourchasser un dieu, de rechercher un assassin et de contrôler ses pouvoirs.

Alors, ça vous a donné envie de le lire ? J’espère bien en tout cas. Mais avant de vous parler un peu plus du bouquin, je vais vous parler de l’éditeur. Chose surprenante, ce livre sort tout droit des éditions Harlequin, plutôt réputé pour ses livres à l’eau de rose. Ils ont ouvert une section dédiée au fantastique et à la fantasy, section qu’ils ont appelé Luna. Maintenant, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. Et franchement, si les autres livres qu’ils ont/vont éditer sont du même acabit de celui-là, je suis preneuse !

Mais je me retrouve face à un gros dilemme : vous laisser faire le maximum de découvertes en lisant le livre et donc en vous en racontant le moins possible, et une envie folle de tout vous raconter pour que vous puissiez comprendre pourquoi je l’ai adoré. Je vais donc (énorme exploit de ma part), essayer de vous en raconter le moins possible.

Revenons-en au livre. Les deux personnages principaux sont particulièrement attachants. Je parle de Joanne et de Gary, le chauffeur de taxi rencontré par hasard au début du livre : alors que son avion atterissait, Joanne a vu une jeune femme se faire attaquer et se précipita sur les lieux de l’agression en prenant un taxi conduit par Gary. Chauffeur plus très jeune mais qui tient une forme étonnante, ce dernier laissa sa curiosité prendre le dessus sur sa méfiance après avoir subit avec Joanne un assaut surnaturel. Il s’ingénia par la suite à suivre ses pas pour le bien-être de Joanne et pour mon plus grand bonheur. Joanne, elle, est très amusante dans sa manière d’accepter et de refuser tout à la fois ses pouvoirs de chamane et les évènements surnaturels qui ont lieu tout autour d’elle. Elle est du genre « ouais, je fais ce que tu me dis, mais j’y crois pas une seule seconde » et pourtant s’y investit à fond, se mettant même son chef sur le dos. Sa passion pour la mécanique intervient aussi puisque le seul moyen pour elle de se servir des pouvoirs de guérison de la chamane qu’elle est, est d’imaginer la personne à guérir comme une voiture et de se voir en train de la réparer…

Voilà, j’espère qu’avoir détaillé un peu ces deux personnages vous a donné envie de lire le livre, parce que je n’en dirai guère plus. Même si plusieurs autres personnages sont particulièrement intéressants et même amusants comme Billy un collègue flic qui a la particularité de… Et non, motus et bouche cousue ! Mais sachez que le commissariat où travaille Joanne comporte quelques cas et est en fait un lieu particulièrement intéressant, une sorte de ruche qui devant la reine présente une belle image d’abeilles obéissantes mais dans son dos…

Enfin, bref ! Pour en revenir au livre, je tiens toutefois à prévenir ceux qui se plongeront dedans dans l’espoir de lire une histoire avec pour fond du mystique indien seront déçus. Bien que Joanne soit chamane, bien qu’elle ait un guide spirituel tout ce qu’il y a de plus indien, ce n’est pas la culture indienne qui est mis à l’honneur mais la culture celtique. Et oui, souvenez-vous, au début, je disais qu’elle était issue de deux cultures…

Bon, je vais m’arrêter là parce que je vous en ai déjà trop dit. Mes derniers mots sont : lisez ce bouquin !


Initialement publié le 31.05.06 à 11:34.