Quai des Bulles sur MaXoE !
Focus Grèce Antique
Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Films en Vrac : 120 battements par minute (Robin Campillo) & Les Proies (Sofia Coppola)
Cinéma / DVD /
Films en Vrac : 120 battements par minute (Robin Campillo) & Les Proies (Sofia Coppola)
100% Cannes

Il y a une semaine, deux films présentés lors du Festival de Cannes 2017 sont arrivés sur nos écrans noirs. L’un y a obtenu le Grand Prix, l’autre le Prix de la Mise en Scène. Et tous deux valent de s’attarder quelques heures durant dans les salles obscures.

120 battements par minute, réalisé par Robin Campillo

4

Une conférence médicale que l’on interrompt à l’aide de sifflets, de slogans, de pancartes et même de faux sang. Nous sommes au début des années 1990. Le sida fait rage depuis près de dix ans. Bienvenue à Act Up-Paris.

Fondée en 1989 sur le modèle d’Act Up New-York, l’association multiplie les actions « coup de poing » afin de lutter contre l’indifférence générale vis-à-vis de la maladie, mais aussi et surtout afin de défendre les droits de toutes les personnes touchées par celle-ci.

Aussi « coup de poing » que les actions qu’il dépeint, 120 battements par minute est un film qui traite autant du collectif que de l’intime. Du collectif lorsque l’on assiste aux réunions hebdomadaires de l’association, aux actions menés, aux manifs. Et de l’intime lorsque, peu à peu, la fresque militante laisse place à un amour naissant entre deux hommes dont l’un est séropositif. D’un film quasi-documentaire, on passe alors à une histoire romanesque et tragique dont le mouvement Act Up sert de toile de fond.

Émotionnellement, le film est dur. Par ses images (malgré une caméra magnifique). Par son propos. Mais il est également plein d’autodérision, notamment sur le milieu gay. Et s’il souffre de quelques longueurs, cela n’entame pas la qualité de cette oeuvre au Grand Prix entièrement mérité. Un Grand Prix qui rend hommage à son réalisateur comme à ses acteurs (tous excellents). Mais aussi et surtout au combat collectif. Quel qu’il soit.

120 battements par minute, réalisé par Robin Campillo. Avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel, … Sorti en salles le 23 août 2017.

 

Les Proies, réalisé par Sofia Coppola

3

1864, la guerre de Sécession fait rage aux Etats-Unis. En Virginie, un pensionnat pour jeunes filles recueille un soldat blessé du camp ennemi, le caporal John McBurney.

Il est d’abord question de le livrer une fois ses blessures soignées. Mais peu à peu, la présence de cet homme dans l’univers des jeunes femmes bouleverse l’atmosphère paisible du pensionnat. Et le charge de tensions aussi sensuelles que dangereuses.

S’il n’est pas le meilleur film de sa réalisatrice (difficile d’égaler la beauté de Lost in Translation), Les Proies a le mérite de happer le spectateur grâce à son ambiance. Une ambiance sombre, pesante, cotonneuse, où le danger est tapi dans l’ombre sans que l’on ne sache à l’avance quand ni comment il va surgir. En cela, ce huis clos qui mise tout sur son atmosphère est une réussite et son Prix de la Mise en Scène est loin d’être un hold-up. De même, l’allure angélique de chacune des actrices – qui se révèlent aussi belles que dangereuses – ajoute encore à la qualité de cette oeuvre aussi douce que cruelle.

L’élégance incontestable de ces Proies est telle que malheureusement, la cruauté des protagonistes manque d’intensité. Les ambiguïtés ne sont pas suffisamment mises en valeur et la tension, toujours palpable, n’explose jamais vraiment. Il en ressort un sentiment général de frustration. Mais c’était peut être là l’intention de Sofia Coppola.

Les Proies, réalisé par Sofia Coppola. Avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning, … Sorti en salles le 23 août 2017.