- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


Game of Thrones – Les saisons 3 & 4



Après une première saison d’exposition posant les différents enjeux de la série et une deuxième riche en conflits armés, les événements s’apaisent. En apparence du moins. La stratégie des batailles cède sa place à une autre forme de stratégie, beaucoup plus politique. Alliances, négociations et trahisons règnent en maîtres, tant sur le Royaume des Sept Couronnes que de l’autre côté du Détroit.

Grâce aux qualités de fin stratège de Tyrion Lannister, un petit coup de pouce du feu grégeois et un gros de la part de papa Lannister, les velléités de Stannis Baratheon pour accéder au Trône de Fer ont été mises en échec. Sa flotte gît au fond de la Baie de la Néra tandis qu’il panse ses plaies à Peyrdragon, tout en réfléchissant à une nouvelle stratégie. Sous le commandement de Robb Stark, le Nord continue de marcher vers la capitale, avec toutefois un atout en moins dans sa manche qui sème la discorde dans ses rangs : Jaime Lannister – le jumeau de la Reine Cersei – a été libéré par Catelyn Stark, celui-ci lui ayant promis le retour de ses filles en échange. Si Sansa n’est plus promise au Roi Joffrey, elle reste toujours captive des Lannister, ce qui n’est plus le cas d’Arya qui erre dans le Conflans avec deux compagnons d’infortune.

Au Nord, Winterfell est en cendres. Bran et Rickon tentent de rejoindre Châteaunoir et leur demi-frère Jon Snow. Une tentative toutefois compromise puisque Jon – parti en mission au-delà du Mur – est tombé entre les mains des sauvageons.

Sur la Mer Empoisonnée, Daenerys Targaryen fait voile vers la Baie des Serfs d’Essos. Accompagnée de ses trois dragons – qui ne sont plus des bébés – elle est toujours en quête d’une armée et désire en même temps libérer les cités de cette Baie du joug des esclavagistes.

Depuis la mort de Robert Baratheon, les Lannister ont peu à peu pris le contrôle des Sept Couronnes, d’abord grâce à différents coups de force, comme la décapitation de Ned Stark et la victoire face à Stannis. Maintenant que les lions ont prouvé leur solidité militaire, ils déploient dans cette troisième saison leurs talents de diplomates et mènent une nouvelle guerre dont les armes sont alliances, négociations et trahisons. Si la saison 2 en avait déjà donné un aperçu par le biais du personnage de Tyrion Lannister (Main temporaire du Roi Joffrey), cela n’était rien par rapport à cette saison 3 dans laquelle Tywin Lannister (le père) reprend les rênes du Royaume. Officiellement Main du Roi, il devient en réalité le véritable artisan de la politique royale. Interprété par un Charles Dance aussi terrifiant qu’inflexible, le patriarche, en plus de mettre son petit-fils Joffrey au pas, organise – tel un marionnettiste – l’essentiel des intrigues des dix épisodes. Ce qui conduit à la chute de la maison Stark lors des Noces Pourpres dans un épisode 9 aussi terrible que spectaculaire, et d’une grande intelligence technique.

A l’Est, Daenerys Targaryen commence également à révéler ses talents de stratège, surprenant ses ennemis autant que ses plus proches conseillers (et les spectateurs avec). Tout comme son personnage, l’actrice Emilia Clarke a pris de l’assurance au fil des saisons et des épisodes, une assurance qui atteint son paroxysme lors des dernières minutes de l’épisode 4, techniquement et scénaristiquement grandiose, à l’image de l’ensemble de cette troisième saison qui – par ailleurs – est sans doute l’une des meilleures de la série.

Game of Thrones – Saison 3, créée par David Benioff et D. B. Weiss. Avec Peter Dinklage, Charles Dance, Lena Headey, Nicolaj Coster-Waldau, Jack Gleeson, Natalie Dormer, Emilia Clarke, Iain Glen, Michelle Fairley, Sophie Turner, Maisie Williams, Richard Madden, Kit Harington, Aidan Gillen, Alfie Allen, Stephen Dillane, Liam Cunningham, Rory McCann, … Diffusée sur HBO entre le 31 mars et le 9 juin 2013 et sur OCS du 1er avril au 10 juin 2013. Disponible en DVD & Blu-Ray.

 

Les lions ont anéanti les loups sur tous les plans. Le massacre des Stark aux Noces Pourpres – corrélé à la nouvelle alliance nouée entre Lannister, Frey et Bolton – a mis fin à la rébellion nordienne. Sansa Stark, désormais « clef du Nord », a été forcée d’épouser Tyrion Lannister. Bran a franchi le Mur pour aller à la rencontre de la Corneille à trois yeux et Arya qui, après avoir assisté à la décapitation de son père, était aux portes du massacre de sa mère et de son frère, est entre les mains du Limier. Le principal ennemi de la Couronne n’étant plus, celle-ci s’apprête à réunir les deux plus puissantes maisons de Westeros en célébrant l’union entre le Roi Joffrey et Margaery Tyrell.

Au cœur de la Baie des Serfs, Daenerys Targaryen continue de libérer les peuples de l’esclavage. Après Astapor et Yunkaï – qui lui ont permis d’obtenir puis d’accroître son armée – elle se dirige à présent vers la cité de Meereen, dont la flotte pourrait l’aider à atteindre le continent de Westeros.

Après avoir infiltré les sauvageons au nord du Mur – et avoir appris que ceux-ci s’apprêtent à attaquer Châteaunoir sous le commandement de Mance Rayder – Jon est de retour parmi ses frères jurés de la Garde de Nuit. Au-delà du Mur, la menace n’a de cesse de croître, et elle n’est pas le seul fait du peuple libre.

Le calme semble être revenu sur le Royaume des Sept Couronnes après une saison intense en intrigues et manipulations. En apparence seulement. Car si les Lannister ont effectivement mis fin à la Guerre des Cinq Roi en organisant le massacre des Stark et en réussissant à maintenir à distance les autres prétendants au Trône de Fer, ils n’ont pas anticipé l’apparition d’un nouvel ennemi on ne peut plus proche de la Couronne. Grâce à / à cause de lui (rayez la mention inutile selon à qui vous prêtez allégeance), l’ensemble de la saison bascule dès le deuxième épisode. Si ce dernier est indéniablement l’une des principales réussites de cette saison 4, il la fait débuter de façon si intense qu’elle peine à maintenir le rythme sur les épisodes suivants.

Depuis le début de la série, c’est bien la première fois qu’une saison n’est pas en constante gradation. L’attaque de Châteaunoir par les sauvageons et les superbes plans-séquences de l’épisode 9 (qui sont la preuve que, saison après saison, la réalisation de cette série gagne en qualité) ne sont pas une raison suffisante pour élever cette saison au niveau des précédentes. Le voyage de Bran de l’autre côté du Mur est sans doute l’une des parties les moins bien traitées. De même, les passages concernant Daenerys perdent nettement en qualité et en intérêt après trois saisons spectaculaires. Quant aux voyages respectifs des deux sœurs Stark – toujours séparées mais à présent toutes deux en fuite – ils sont loin d’être le cœur de cette saison 4, malgré leur importance. Non, ce qui en constitue la pierre angulaire est évidemment l’affrontement entre Peter Dinklage, Lena Headey et Charles Dance lors du procès de Tyrion Lannister. Un affrontement minutieusement orchestré, notamment grâce au verbe de Tyrion, véritable tribun mettant en lumière tous les défauts de la gouvernance des Sept Couronnes en même temps que son talent politique. Son éloquence, sa pugnacité et son audace sauvent cette saison en demi-teinte qui – avec les conséquences de ce procès aux accents shakespeariens – connaît une fin magistrale.

Game of Thrones – Saison 4, créée par David Benioff et D. B. Weiss. Avec Peter Dinklage, Charles Dance, Lena Headey, Nicolaj Coster-Waldau, Jack Gleeson, Natalie Dormer, Emilia Clarke, Iain Glen, Sophie Turner, Maisie Williams, Kit Harington, Aidan Gillen, Alfie Allen, Stephen Dillane, Liam Cunningham, Rory McCann, John Bradley-West, Gwendoline Christie, Rose Leslie, … Diffusée sur HBO entre le 6 avril et le 15 juin 2014 et sur OCS du 7 avril au 16 juin 2014. Disponible en DVD & Blu-Ray.