Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > L’univers de Peter Pan – le Disney, Hook et Neverland : Deux avis, sinon rien !
Cinéma / DVD /
L’univers de Peter Pan – le Disney, Hook et Neverland : Deux avis, sinon rien !

Difficile d’envisager cette semaine piratesque (piratienne ?) – qui touche d’ailleurs à sa fin – sans aborder Peter Pan (vous savez, ce petit garçon volant qui a peur de grandir !), mais également le Pays Imaginaire, les Enfants Perdus, la jolie Fée Clochette ou encore le terrible Capitaine Crochet. Le film d’animation signé Walt Disney donc. Oui, mais pas seulement ! Car Peter Pan a derrière lui tout un univers cinématographique. Hook – ou comment Peter Pan gère sa vie d’adulte – en est un incontournable. Tout comme Neverland qui, quant à lui, aborde la genèse de Peter Pan à travers son auteur.

Peter Pan Une

 

 

Peter Pan

Peter Pan AfficheRéalisation : Clyde Geronimi, Wilfred Jackson et Hamilton Luske

Casting (voix, version originale) : Bobby Driscoll, Kathryn Beaumont, Hans Conried, Paul Collins, …

Scénario : Milt Banta, Bill Cottrell, Winston Hibler, Bill Peet, Erdman Penner, Joe Rinaldi, Ted Sears et Ralph Wright d’après l’œuvre de J. M. Barrie

Genre : Animation

Durée : 1h 16min

Production : Walt Disney Pictures

Distribution : RKO Pictures

Sortie aux USA : 5 février 1953

Sortie en France : 18 décembre 1953

L’histoire

Dans une jolie demeure londonienne vit la famille Darling. Les trois enfants – Jean, le petit Michel et leur aînée Wendy – passent leur temps à jouer à Peter Pan et au Capitaine Crochet, héros d’un conte qu’ils adorent. Et auquel ils croient dur comme fer au grand dam de leur père qui aimerait bien voir ses enfants grandir. Mais au lieu de cela, ils lui volent ses affaires afin d’en faire des accessoires et trésors pour leur jeu. Encore et toujours.

Un soir, les parents Darling se préparent pour se rendre à une réception, laissant leurs enfants sous la surveillance de Wendy et de leur chienne Nana. Dans la chambre, la fenêtre est ouverte. C’est par là qu’entre un mystérieux jeune garçon. Il se nomme Peter Pan et est à la recherche de son ombre. Il vient du Pays Imaginaire, pays où les trois enfants Darling décident de le suivre…

Peter Pan Enfants Perdus

L’avis de Julie

Question féerie, Disney a toujours su y faire. Et c’est souvent dans ses plus anciens films que l’on trouve tout le merveilleux dont il était capable. Rien ne vaut un Alice au Pays des Merveilles ou un Merlin l’Enchanteur. Et Peter Pan est également de ceux faisant le plus rêver.

L’histoire imaginée par J.M. Barrie est ici très bien rendue. Et malgré le fait que cela se destine à un public plutôt jeune, rien n’est niais ou édulcoré. Crochet est un sacré méchant comme on en voit de plus en plus rarement. Et même Clochette est une vraie petite peste au comportement tout sauf irréprochable. L’univers est extrêmement travaillé et varié, entre les pirates, les indiens ou encore les Enfants Perdus. Et la rencontre de l’imaginaire avec le réel est très belle.

Alors oui, il s’agit d’un ancien Disney datant des années 50. Nos têtes blondes risquent donc de trouver quelques rides à notre Peter. Mais pour les générations ayant grandi avec, il est toujours aussi agréable à voir. Et puis, il rappelle une chose essentiel : il ne faut jamais perdre son âme d’enfant. Grandissez, oui ! Mais jamais totalement. Et continuez de croire. De croire à la magie et au merveilleux. Et ce malgré le temps qui passe.

La note de Julie : 7/10

Peter Pan Crochet

L’avis de Tof

Un des plus grands classiques de Disney. L’histoire y est abordé (normal pour des pirates) avec une belle sensibilité. Le schéma est somme tout classique mais l’émerveillement est omniprésent. Les personnages ont été peaufinés à l’extrême. Un Peter Pan un rien taquin, une fée clochette au caractère de feu, un capitaine Crochet méchant à souhait, j’en passe et des meilleurs. Et puis les crocodiles, ces personnages secondaires ont une place primordiale dans l’histoire. 

Le tout est parfaitement rythmé avec une belle alternance entre l’action et les moments plus calmes. La musique qui accompagne tout cela est un modèle du genre. En bref il est difficile de reprocher des choses à ce long métrage. On peut tout de même y voir parfois quelques petites longueurs et puis le dessin a pris un petit coup de vieux mais cela lui donne un charme certain. 

La note de Tof : 7/10

 

 

Hook ou la Revanche du Capitaine Crochet

Hook AfficheRéalisation : Steven Spielberg

Casting : Dustin Hoffman, Robin Williams, Julia Robert, Bob Hoskins, Maggie Smith, Gwyneth Paltrow, Glenn Close, …

Scénario : James V. Hart, Malia Scotch Marmo et Nick Castle, d’après l’œuvre de J. M. Barrie

Genre : Aventure, Fantastique

Durée : 2h 16min

Production : Kathleen Kennedy, Frank Marshall et Gerald R. Molen

Distribution : Columbia TriStar

Sortie aux USA : 11 décembre 1991

Sortie en France : 1er avril 1992

L’histoire

Peter Banning est un célèbre et brillant avocat d’affaires vivant aux États-Unis. Bourreau de travail, il ne consacre que peu de temps à sa femme Moira et ses enfants Jack et Maggie. Sauf peut-être quand il s’agit d’aller voir la petite jouer le rôle de Wendy dans une pièce sur Peter Pan. Et encore…

Peter Banning est un célèbre avocat d’affaire. Mais cela n’a toujours pas été ainsi. Autrefois, il vivait à Londres auprès de grand-mère Wendy qui l’avait recueilli. Car Peter Banning est un orphelin. Ou plutôt un Enfant Perdu. A l’occasion d’un hommage rendu à grand-mère Wendy et à sa fondation, Peter Banning retourne à Londres accompagné de sa famille. Au retour de la réception, M. et Mme Banning ainsi que Wendy découvrent que les enfants ont été enlevés. Un mystérieux message rédigé sur un manuscrit est accroché à la porte de la chambre à l’aide d’une épée. Il est signé J.A.S Hook.

Grand-mère Wendy sait bien sûr de qui il s’agit mais, à son grand regret, Peter Banning n’a pas l’air de s’en souvenir. Comme il ne souvient ni du Pays Imaginaire, ni des Indiens, ni de la Fée Clochette. Et ni de lui même. Car il est en réalité Peter Pan. Un Peter Pan qui a arrêté de croire. Qui a arrêté de rêver. Et qui a bien grandi.

Hook Hoffman Williams

 

L’avis de Julie

S’il y a bien une chose certaine avec Hook, c’est qu’il fait partie des films cultes de toute une génération. Et de tous les adorateurs de Peter Pan. Un Peter Pan qui a grandi et qui en a oublié d’où il venait, et même qui il était. Jusqu’à ce que le terrible Crochet réapparaisse.

Rien de bien compliqué en somme, mais Steven Spielberg a extrêmement bien su exploiter cette histoire. Il a pris son temps, développant chacun de ses personnages au lieu de précipiter les choses. Ainsi, les passages où Peter réapprend à croire, à imaginer, sont de beaux moments. Et servis par un acteur exceptionnel. Robin Williams est en effet plus que convainquant en Peter Pan qui a grandi. Et que dire du reste de la distribution. Dustin Hoffman livre un Crochet caricatural à souhait, méchant mais tellement drôle en même temps. Quant à la Fée Clochette, elle aura à jamais le visage de Julia Roberts. Et si vous n’y avez pas fait attention, regardez bien qui se cache sous les traits de Wendy jeune, vous y reconnaîtrez certainement la compagne actuelle d’un célèbre super-héros de l’écurie Marvel et qui a une belle carrière à son actif aujourd’hui.

Question décors, ce film est tout simplement splendide. Spielberg sait y faire lorsqu’il s’agit d’en mettre plein la vue, et sans pour autant nous gaver d’effets spéciaux. Le film est en cela aussi merveilleux que l’univers de Peter Pan. Et en le voyant, on se dit que l’on grandira une autre fois. Mais pas aujourd’hui.

La note de Julie : 7/10

Hook Bateau

L’avis de Tof

Le film fleure bon les années 90. Steven Spielberg était au sommet de sa forme et de sa notoriété. Son créneau ? Essentiellement celui de Hook. Des films bourrés de bons sentiments destinés aux enfants comme aux adultes. La recette marche une fois de plus. 

Le pitch de départ est plutôt sympa. Le fait de mettre en scène un Peter Pan qui a fini par grandir, c’est franchement une bonne idée. On se laisse embarquer sans mal dans ce conte, les acteurs s’en donnent à coeur joie. Les décors sont des décors de studio, tout est bien propre, on sent la volonté de Steven de rendre hommages aux films de genre mais, à vrai dire, on aurait aimé que cela soit un peu moins lisse.

Mais peu importe, on trouve tous les ingrédients de l’aventure avec un grand A. Les méchants sont bien stupides, les héros sont purs et ils apprennent de leurs erreurs. Car oui le thème principal est bien celui de l’enfance perdue, de celle que l’on doit garder en nous le plus longtemps possible si l’on ne veut pas devenir indifférent à tout ce qui nous entoure. En bref, c’est un film pour toute la famille qui souffre seulement de certaines longueurs ….

La note de Tof : 6/10

 

Neverland

Neverland AfficheRéalisation : Marc Forster

Casting : Johnny Depp, Kate Winslet, Radha Mitchell, Dustin Hoffman, Julie Christie, Freddie Highmore, …

Scénario : David Magee d’après la pièce The Man Who Was Peter Pan d’Allan Knee

Genre : Drame

Durée : 1h 41min

Production : Richard N. Gladstein et Nellie Bellflower

Distribution : Buena Vista International (Royaume-Uni), Miramax Films (États-Unis), TFM Distribution (France)

Sortie aux USA : 12 novembre 2004

Sortie en France : 23 février 2005

L’histoire

Londres, 1903. Le dramaturge J.M. Barrie présente au théâtre la première de sa toute dernière pièce. C’est un fiasco et l’homme, en plus d’être démoralisé, est en manque d’inspiration. Il cherche à la retrouver en passant ses après-midis au parc.

Un jour, il y fait la connaissance de quatre petits garçons, les Davies, qui vivent seuls avec leur mère depuis la mort de leur père. Rapidement, chacun intègre l’univers de l’autre, l’imaginaire des enfants ravivant celle de James Barrie qui commence à leur inventer et à vivre avec eux des aventures fabuleuses. Seul l’un deux y semble réticent : le petit Peter. Ce dernier, très affecté par la mort du père, reste enfermé sur lui-même refusant de donner libre-court à son imagination. Mais peu à peu, il commence à s’ouvrir, à se laisser aller. Et J.M. Barrie trouve enfin sa source d’inspiration. Il décide de raconter leur histoire, lui apportant une touche de féerie venue du Pays Imaginaire. Grâce à la magie du théâtre, le merveilleux se mêle alors à la réalité…

Neverland Pirates

L’avis de Julie

Neverland est un film complet. Et qui peut autant convenir à un public adulte qu’à un public plus jeune. Il a tout. La magie, l’humour, mais également une grosse charge d’émotions. En cela, son réalisateur – Marc Forster – dispose d’un talent indéniable. Le talent d’émerveiller, comme celui de toucher.

Et puis son sujet est vraiment intéressant. Imaginer ce qui a pu inspirer à James Barrie l’histoire de Peter Pan. L’idée ne vient pas de lui puisqu’il s’agit de l’adaptation d’une pièce de théâtre. Mais peu importe, la volonté est là. Et le cinéma offre ici de beaux moyens, tout en rendant un bel hommage au milieu du spectacle.

Neverland Depp

L’univers développé par Marc Forster dans son film est tout simplement féerique. Il mêle réalité et imaginaire de manière tout à fait harmonieuse, passant de l’un à l’autre en un claquement de doigt. Et les passages dans le monde du merveilleux sont remarquables de beauté. Les décors sont très bien pensés, offrant de beaux artifices « faits main ». On a bien plus affaire à du trucage qu’à de l’effet spécial, et c’est très agréable.

Quant aux acteurs, ils aident vraiment à croire au Pays Imaginaire, ainsi qu’à toutes les histoires que J.M. Barrie conte aux enfants. Johnny Depp et Kate Winsley ont un jeu tout en sobriété et très émouvant l’un comme l’autre. Mais la palme – une fois n’est pas coutume – revient aux enfants qui portent réellement ce film à bout de bras. Sans eux, l’histoire ne saurait être. Ils sont bons, et aussi très bien dirigés et mis en valeur. On note également la présence de Dustin Hoffman dans un petit rôle. Peut-être un léger clin d’œil à Hook.

Vous l’aurez compris, Neverland est un beau film. Un très beau film. Qui en donne des frissons tellement il est émouvant. Et surtout, il est un indispensable – avec Hook et le film d’animation signé Disney – pour avoir une vue d’ensemble de l’univers de Peter Pan.

La note de Julie : 8/10