Ken Follett – écrivain gallois spécialisé dans les romans historiques et d’espionnages – publiait en 1989 Les Piliers de la Terre, un roman fleuve sur l’Angleterre du XIIe siècle et qui relate l’histoire de la construction d’une cathédrale, celle du prieuré de Kingsbridge, le tout sur fond de guerre civile entre deux prétendants à la couronne. En 2007 paraît Un Monde sans Fin qui fait suite aux événement des Piliers de la Terre, deux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Sélection MaXoël de Julie : Star Wars, Peaky Blinders, Star Wars encore, Spotlight et The Nice Guys, Star Wars toujours, Disney (pour changer de Star Wars), … and Merry Sithmas !
Cinéma / DVD / Livres / BD / Télé/Séries / / /
Sélection MaXoël de Julie : Star Wars, Peaky Blinders, Star Wars encore, Spotlight et The Nice Guys, Star Wars toujours, Disney (pour changer de Star Wars), … and Merry Sithmas !
Il n'est pas trop tard pour quelques paquets supplémentaires sous le sapin !

En panne d’inspiration à quelques heures de l’ouverture des cadeaux de Noël ? Voici deux ou trois idées à glisser discrètement sous le sapin, ni vu ni connu, surtout à destination des cinéphiles. Et un peu pour les fans de Star Wars. Par contre, si vous voulez un bon conseil, ne faites pas comme Luke !

 

Séries Télé

Parce que le petit écran commence à compter autant que le grand (de plus en plus d’ailleurs) et que chaque année voit naître un flot de séries en tout genre, difficile de faire l’impasse sur ce domaine qui est – peut-être ? – en train de devenir l’avenir du cinéma. En tout cas, si vous avez des aficionados de séries dans votre entourage, voici un gros coup de cœur à leur faire découvrir !

Peaky Blinders (BBC Two)

Birmingham, 1919. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Angleterre continue sa révolution industrielle où se tuent à la tâche des hommes brisés par le front tandis que les nantis s’enrichissent et s’engraissent sur leur dos. Dans les rues crasses de la cité ouvrière règne un gang. Les Peaky Blinders. Costumes trois pièces, casquettes grises. Et lames de rasoir dissimulées dans la visière. Impliquée dans des paris hippiques illégaux, la bande de gangsters – menée par Thomas Shelby – est dans le giron de la Couronne. Qui envoie de Belfast un détective de la Police Royale irlandaise afin de purger la ville de ses criminels.

Entre marchandages, trafics, manipulations et combats sanglants, Peaky Blinders suit l’ascension de la famille Shelby, et plus précisément celle de son leader, Thomas. Interprété par l’acteur irlandais Cillian Murphy (L’Épouvantail des Batman de Nolan, mais aussi et surtout le personnage central du film Le vent se lève de Ken Loach), Tommy Shelby est un jeune homme glaçant, hanté par la guerre. Comme lui, le reste des Peaky Blinders ne fait pas dans la dentelle. Le gang est aussi brutal qu’élégant. Comme l’ambiance de cette série où chaque plan est sublimé par un travail minutieux, jouant avec les ombres, la lumière et les volutes de fumées. Et également grâce à une bande-originale magnifique, totalement anachronique (Nick Cave and the Bad Seeds, Jack White, The White Stripes, …) mais habillant tellement bien l’ensemble.

Peaky Blinders, créé par Steven Knight. Avec Cillian Murphy, Sam Neill, Annabelle Wallis, Helen McCrory, Tom Hardy, … (Trois saisons, les deux premières sont disponibles en coffret DVD & Blu-Ray).

 

Cinéma

Noël est l’occasion rêvée pour gâter vos amis cinéphiles avec quelques DVD et/ou Blu-Ray (pour les plus chanceux). L’occasion de découvrir ou redécouvrir les grands crus de l’année. Il y en a eu. Beaucoup. Il a fallu faire des choix. Et ceux-ci sont évidemment totalement subjectifs !

Spotlight

2016 débute fort dès son mois de janvier avec ce drame relatant une enquête journalistique qui, au début des années 2000, révéla un scandale mondial.

Deux heures de film. Et pas une seconde d’ennui. Les faits, pourtant complexes, sont déroulés de manière très claire. Investigations. Pressions. Politique du silence. Que ce soit de la part de l’Eglise, mais également de la Justice. L’enquête dure des semaines, des mois, avant que le scandale n’éclate au grand jour grâce à la pugnacité de ces journalistes, finalement lauréats du Pulitzer. Spotlight (dont la critique complète est disponible ici) a pour sa part reçu deux Oscars : Meilleur Scénario Original et Meilleur Film.

Spotlight, réalisé par Tom McCarthy. Avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Brian d’Arcy James, Liev Schreiber, John Slattery, … Sorti en salles le 27 janvier 2016. Sorti en DVD & Blu-Ray le 8 juin 2016.

The Nice Guys

Un peu plus de légèreté avec cette comédie présentée hors compétition lors du Festival de Cannes de mai dernier. Une comédie burlesque et totalement absurde mêlant l’humour noir et le buddy movie avec les seventies en toile de fond.

Dès la première scène, le film donne le ton. Il sera complètement absurde ou ne sera pas. Et tout, absolument tout est dans cette veine, entre série noire et parodie. Sur le fond, l’intrigue est sérieuse : une morte, une disparue. Sur la forme, l’enquête menée par deux bras cassés se révèle totalement décalée puisqu’il s’agit finalement pour nos deux compères de retrouver la bobine d’un porno qui ferait le jour sur une sombre affaire de corruption. Vous suivez ? Non ? Alors le mieux est de foncer vous procurer le film en DVD et lire l’intégralité de sa critique pour comprendre le fin mot de l’histoire.

The Nice Guys, réalisé par Shane Black. Avec Ryan Gosling, Russell Crowe, Kim Basinger, Margaret Qualley, Angourie Rice, … Sorti en salles le 15 mai 2016. Sorti en DVD & Blu-Ray le 23 septembre 2016.

 

Egalement oscarisé en même temps que Spotlight, le film d’Alejandro González Iñárritu The Revenant est lui aussi un film à glisser sous le sapin des cinéphiles. Pour les plus jeunes (et tous les adultes ayant gardé leur âme d’enfant), Zootopie vous fera passer un excellent moment, idéal pour un après-midi en famille post-réveillon. Enfin, si certains de vos proches fans de Star Wars n’ont toujours pas le dernier film sur galette, Noël est une excellente occasion pour réparer cela en offrant Le Réveil de la Force (critiqué lors de sa sortie en salles et testé lors de son arrivée en DVD & Blu-Ray).

Et parce que le 7ème Art est d’abord fait de grand écran et de salles obscures, quoi de mieux que d’offrir un abonnement de cinéma aux plus passionnés ? (Hein grande cheffe suprême ?) Comme ça, ils pourront aller voir à leur guise tous les films qu’ils souhaitent. Par exemple le spin-off très réussi de la saga Star Wars sur le vol des plans de l’Etoile de la Mort : Rogue One, toujours à l’affiche. Et si vous n’êtes pas encore totalement convaincus, lisez donc ce double-avis  !

Rogue One – A Star Wars Story, réalisé par Gareth Edwards. Avec Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Forest Whitaker, Mads Mikkelsen, …

 

Livres / BD

Et pour terminer le cadeau à thème Star Wars (après avoir offert l’épisode VII en DVD à l’éternel fan de la saga et l’avoir emmené voir Rogue One au cinéma), voici un petit détour du côté des supports papiers qui proposent eux aussi de très jolies choses.

Vous connaissez peut-être Jeffrey Brown ? Cet auteur américain, bercé par Star Wars depuis l’enfance, s’est lancé il y a quelques années dans la réalisation de petites BD en revisitant l’univers avec énormément d’humour qu’il a décliné sous différents thèmes : Vador et sa petite princesse, Dark Vador et fils, Au lit Dark Vador, Dark Vador et compagnie et plus récemment L’académie Jedi. Tout en respectant les personnages et en faisant de nombreux clins d’œil à l’univers, ces petites BD mettent en scène des situations rocambolesques qui amuseront les plus petits, mais aussi les plus grands.

Dark Vador et fils et Vador et sa petite princesse ont été réédités en coffret collector par Huginn & Muninn en septembre 2016. Quoi de mieux à glisser dans les souliers des passionnés ?

 

Sur ce, bonnes fêtes de fin d’année à tous ! Et bon bout d’an !