Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Chroniques fantastiques : Station 16 de Yves H & Hermann
Livres / BD
Chroniques fantastiques : Station 16 de Yves H & Hermann

La Nouvelle-Zemble, terre inhospitalière au possible, a été le lieu d’expérimentations atomiques en atmosphère au cours du vingtième siècle en plein cœur de la guerre froide. Yves H y décline un récit fantastique qui nous immerge dans l’horreur. Une réussite !

Station 16

Station16Sur une zone militaire expérimentale russe un « bleu » dénommé Grichka se fait bizuté par des collègues plus capés juchés sur un 4×4. Déambulant sur les steppes enneigées, il se doit, pour passer l’épreuve initiatique, de lancer une pierre sur un ours blanc et de faire mouche. Bien entendu l’ours en question n’apprécie guère d’être dérangé de la sorte et décide de chargé celui qui a osé le provoquer. Le soldat n’a d’autre choix que de fuir sur un terrain peu favorable pour lui… Nous sommes en Nouvelle-Zemble, un archipel de l’océan arctique situé au-delà du 60ème parallèle, haut lieu des essais nucléaires russes durant près d’un demi-siècle. C’est sur cette zone coupée du monde que l’armée soviétique réalisa le fameux test de la Tsar Bomba, une bombe atomique d’une puissance inégalée (1400 fois la puissance cumulée des bombes d’Hiroshima et de Nagasaki). De retour à la base les hommes se réchauffent en descendant quelques bouteilles d’un alcool que l’on suppose fort jusqu’au moment où se fait entendre un message radio capté difficilement, un signal de détresse lancé depuis une station météo, la station 16, désaffectée depuis près de cinquante ans…

Le récit construit par Yves H a vu le jour à la suite d’un reportage diffusé sur Arte en 1997, Nouvelle-Zemble, l’archipel de la peur de Jurek Sladkowski. Le scénariste est tout de suite captivé par ce documentaire qui lui fait germer en tête l’idée d’une histoire prenant pour trame les essais nucléaires réalisés sur ce territoire perdu en Arctique entre les années 1955 et 1990. Au-delà de l’idée de présenter de front les essais en eux-mêmes ou même d’évoquer les conséquences de la guerre froide, Yves H construit son récit autour d’une trame fantastique. L’explosion de la fameuse Tsar Bomba aurait causé des failles temporelles dans lesquelles les héros de ce récit vont se trouver plongés. D’un point de vue formel ce récit joue en permanence sur l’isolement des hommes sur qui guette une aliénation programmée. La folie nait-elle de cet isolement ou est-elle alimentée par les phénomènes inexpliqués qui vont jouer sur les acteurs de ce récit le rôle de détonateur ? On navigue ici dans un univers proche du The Thing de John Carpenter avec cette idée de huis-clos étouffant doublé d’un glissando vers le fantastique. Le dessin de Hermann n’a peut-être jamais été aussi dense. Le jeu de couleurs directes doublé de cadrages fabuleux, d’une mise en ambiance de la folie et de l’horreur qui en découle donne à Station 16 un graphisme qui plonge le lecteur dans un véritable univers-monde. On ressent le froid polaire à chaque page et les vibrations causées par les explosions atomiques. Le lecteur se trouve dès lors happé jusqu’à la chute finale qui réserve bien des surprises, comme si le macabre devait s’autoalimenter en permanence en laissant peu d’issues possibles…

Yves H & Hermann – Station 16 – Le Lombard – 2014 – 14, 45 euros