A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Batman Eternal T4, Harley Quinn T2
Livres / BD / /
Comics en Vrac : Batman Eternal T4, Harley Quinn T2
Spécial Gotham

Deux comics cette semaine dans le monde de Gotham. La suite et fin de l’arc Eternal et quelque chose de plus léger avec le tome 2 des aventures d’Harley Quinn. 

batman-eternal-tome-4-haut

 

batman-eternal-tome-4-couvBatman Eternal T4

4

 

Et voici le quatrième et dernier tome de Batman Eternal. Nous vous avons proposé une chronique pour chacun des trois tomes précédents (tome 1, tome 2 et tome 3). Il s’agit d’un arc narratif situé juste après Forever Evil et qui commence par l’arrestation de Jim Gordon, victime d’un complot qui semble ne pas viser que lui. C’est l’occasion pour DC de nous servir une grande aventure pleine de méchants du Batverse. Justement Batman commence à sérieusement douter, les pistes se multiplient et elles arrivent toutes à un ennemi de toujours. Et à chaque fois, Bruce constate que l’ennemi en question n’est finalement pas l’instigateur du complot. Au début de ce tome, c’est au tour du Sphinx de brouiller les pistes comme il sait si bien le faire. Mais encore une fois, ce n’est pas le cerveau de tout cela. 

Les choses commencent alors à se compliquer sérieusement. Des événements ont lieu aux quatre coins de Gotham obligeant Batman a faire appel à tous ses alliés. Parallèlement Selina prend possession de la pègre locale, structurant ainsi le crime mais cela pourrait être, au final, une bonne nouvelle pour tout le monde …

batman-eternal-tome-4-planches

La série finit plutôt bien. Elle avait connu quelques baisses de régime mais là on assiste vraiment au bouquet final. Les ennemis se font plus nombreux et plus rapprochés. Et puis voir Batman commencer à perdre son sang-froid, à douter de ses capacités de détective, cela n’a pas de prix. Pas mal aussi cette idée de mettre Catwoman à la tête de la pègre. On y découvre alors une femme d’affaires absolument délicieuse. Mais ce qui fait le sel de tout cela, c’est bien le dénouement. La surprise finale est de taille, c’est vraiment une bonne idée. 

Comme d’habitude, les dessins sont inégaux sur ce genre d’ouvrage. Mais bon, on se laisse emporter par l’histoire sans peine. Voilà une jolie fin pour cet arc.

Scénario : Scott Snyder, James Tynion IV – Dessins : collectif – Batman Eternal T4 – Urban Comics – DC renaissance  – 329 pages – janvier 2016 – prix 22,50 €

 

 

harley-quinn-tome-2-couvHarley Quinn T2, Folle à Lier 

3

 

Alors là difficile de parler de scénario. Cet ouvrage est un recueil de petites histoires qui se succèdent sans enchaînement particulier. On est bien dans une lecture comics sans prétention, celle qui se destine ici à un public un peu plus jeune. Il faut dire que la belle Harley y est dépeinte comme une méchante plutôt sympathique, frivole, fofolle. On est donc loin de celle que l’on voit plus sombre dans certains récits de Batman. 

Du coup c’est cela qui nous a un peu dérangé à la rédac, avec nos yeux d’adultes bien sûr. Mais ce n’est pas grave, abordons un peu le fond de l’ouvrage. On commence par une histoire assez faible, il faut bien le dire. Harley se rend à une Comic Con dans le but de proposer ses propres BD. Mouais, franchement à oublier. 

harley-quinn-tome-2-planches

Heureusement les scénaristes ne s’engluent pas toujours dans ce genre de récit. Ainsi on a beaucoup plus apprécié cette histoire où Harley entre dans Arkham pour délivrer sa copine Ivy. Le ton est à peine plus sombre tout en conservant une forme de légèreté. Pas mal aussi cette histoire impliquant Power Girl. Il y a plus de consistance et d’ailleurs c’est le récit le plus long de l’album. En tout cas, cette alliance improbable entre les deux dames nous a beaucoup plu. 

Le dessin est inégal mais il dépeint toujours une Harley très reconnaissable. Fidèle à elle-même. 

Encore une fois, cet album va surtout plaire à nos petites têtes blondes en quêtes de comics légers. Dans ce domaine, on peut dire que le travail est très bien fait. 

Scénario : Amanda Conner, Jimmy Palmiotti – Dessins : collectif – Harley Quinn T2, Folle à Lier – Urban Comics – DC Renaissance – 238 pages – février 2016 – prix 19 €