MaXoE Focus Game of Thrones
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac Spécial DC : Justice League T6, Batman No Man’s Land T3
Livres / BD / / /
Comics en Vrac Spécial DC : Justice League T6, Batman No Man’s Land T3
Quand les méchants envahissent la terre

Deux comics DC cette semaine. La Justice League commence l’arc Forever Evil déjà publié en kiosques et la suite de No Man’s Land. 

Forever_Evil_haut

 

 

 

JusticeLeagueT6-couvJustice League T6, Le Règne du Mal, 1ère partie

4

 

Si vous nous suivez un peu, vous avez déjà entendu parlé de l’arc Forever Evil. Nous vous l’avons présenté dans nos articles Presse En Vrac ici, et . Rappelons tout de même les faits. La terre est envahie par le Syndicat du crime, il s’agit de la ligue de justice d’une terre alternative et comme vous pouvez vous en douter, cette ligue là est plutôt du genre méchante, le vrai miroir négatif de nos héros. On y retrouve Ultraman qui craint le soleil et a besoin de Kryptonite pour vivre mais aussi Owlman, le double de Batman, qui a choisi le hibou comme animal totem. On aussi citer Johnny Quick, l’équivalent de Flash ou encore Deathstorm, sorte de squelette maîtrisant l’atome. Bon ok, le pitch est un peu caricatural et la ficelle a déjà été exploité maintes fois dans les comics. Mais bon… Face à eux, les gentils ont été surpris par l’attaque soudaine, la ligue a été quasiment intégralement absorbée à l’intérieur de Firestorm. Il reste tout de même notre fidèle Batman et Catwoman. Les vilains de cette terre doivent aussi choisir leur camp et il y en a un maximum qui décide de s’affilier au syndicat. Lex Luthor va jouer un rôle primordial et, une fois n’est pas coutume, il est du bon côté. 

JusticeLeagueT6

On vous l’a déjà dit, on aime beaucoup cet arc narratif. Certes c’est assez classique dans la construction mais le syndicat du crime est aussi savoureux qu’il est caricatural. On aime aussi beaucoup les alliances improbables entre ennemis du passé. C’est aussi l’occasion de mettre en avant quelques personnages secondaires comme le capitaine Cold. Une autre bonne idée, c’est la place de Nightwing dans l’intrigue, ça c’est vraiment original, on l’attendait pas ici.

Les personnages sont assez charismatiques créant ainsi des complots assez savoureux. On adore ainsi la rivalité entre Ultraman et Owlman.

Bref, c’est rondement mené, c’est du comics US classique mais efficace avec une intrigue plutôt bien foutu. Que demander de plus ? 

Contient : Forever Evil 1-4, Justice League 24-25, Justice League 23.4 : Secret Society, Justice League of America 7.4: Black Adam

Scénario : Geoff Johns, Sterling Gates – Dessins :  collectif – Justice League T6, Le Règne du Mal, 1ère partie – Urban Comics – DC Renaissance – 224 pages – novembre 2014 – prix 19 €

 

 

 

NoManLandT3-couvBatman No Man’s Land T3

3

 

Voici venir le 3ème tome de la série No Man’s Land (retrouvez nos chroniques du tome 1 et du tome 2). Rappelez-vous, Gotham est dévastée par un tremblement de terre de grande envergure. Isolée du monde, elle devient le terrain de jeu des caïds en tout genre. Le joker a sa zone, le pingouin aussi évidemment et je ne vous parle pas de double face. Les gentils se défendent tant bien que mal. Le commissaire Gordon essaie de maintenir l’ordre dans une partie de la ville et Batman fait appel à ses amis de toujours pour s’en sortir : Azrael, Robin et Nightwing. Ah oui, un petit détail : notre ami chauve-souris et le commissaire sont en froid, ce qui veut dire que même les forces du bien ont un peu de mal à s’entendre. Cela n’empêche pas Bruce de lâcher ses troupes pour éliminer, petit à petit, tous ceux qui menacent la population. Et ça commence par un certain Scratch qui a tendance à se croire le roi du pétrole dans son quartier. 

BatmanNoMansLandT3-planches

Une fois de plus cela souffle le chaud et le froid. Il faut dire que ce contexte a permis à nombre d’auteurs de créer leurs petites histoires, on peut dire que DC a exploité le filon jusqu’au bout. Alors que le tome 2 nous avait permis de vivre une trame principale plus consistante, ici, on nous sert encore quelques récits sans grand relief. Je pense notamment à  Un Petit Garçon Perdu, absolument insipide. Par contre, j’ai beaucoup aimé quand Azrael s’est attaqué à Scratch. Il faut dire que c’est un héros plutôt attachant. On aurait aimé aussi un peu plus de focus sur la relation entre Batman et le commissaire Gordon.

Mais, malgré ces petits défauts, on prend beaucoup de plaisir à parcourir ces pages qui ont, en plus, parfois, un petit goût de comics à l’ancienne. Et puis certaines histoires sortent un peu du lot comme celui mettant en scène Ivy, la belle. 

Contient : Legends of the Dark Knight 120, Robin 67, Azrael 56-57, Batman Chronicles 17, Nightwing 35-37, Shadow of the Bat 88, Batman 568, Detective Comics 735, Catwoman 72-74 

Scénario : collectif – Dessins :  collectif – Batman No Man’s Land T3 – Urban Comics – DC Classiques – 352 pages – septembre 2014 – prix 28 €