La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
Comics en Vrac : Spiderman T1

Encore un comics en Vrac qui va nous parler de l’homme araignée, focus oblige. Cette fois, on vous propose un album concocté par Joe Michael Straczynski qui avait repris la série en 2001. 

SpidermanT1Stracz-haut

© Marvel 2014 

 

SpidermanT1Stracz-couvSpiderman T1

5

© Marvel 2014 

 

Si vous suivez Comics en Vrac régulièrement, Joe Michael Straczynski ne doit pas vous être inconnu. Créateur de Babylon 5, il est devenu une légende dans le monde des comics. On lui doit, entre autres, Rising Stars (nos articles sur le tome 1 et le tome 2) ou encore Midnight Nation

L’album qui nous intéresse ici contient une histoire parue dans la récente édition de Hachette Collection dont nous vous avons proposé une chronique

La première histoire nous présente un Peter qui se découvre une nouvelle vocation d’enseignant en zone difficile, il est contacté par un étrange personnage appelé Ezekiel. Celui-ci sembler posséder des pouvoirs semblables à ceux de Spidey.  Il est aussi là pour le prévenir de l’arrivée d’un prédateur, Morlun, une sorte de vampire qui se nourrit de l’énergie des autres… La deuxième histoire nous plonge dans les événements du WTC, 2001 oblige (c’est l’année où Joe Michael prend les rennes de Spidey). Tante May y aura une place prépondérante, en intime dans la vie de Peter. Et puis c’est aussi le retour du docteur Octopus.  

SpidermanT1Stracz-planches

© Marvel 2014

Décidément, on aime beaucoup ce que fait Straczynski. Il reprend avec brio le destin de Peter Parker. Le premier récit nous avait plu comme vous avez pu le voir dans notre chronique mais la suite est délicieuse aussi. Joe Michael nous livre un Peter plus mature, moins looser, il faut dire qu’il a pris de l’âge maintenant qu’il est prof. Il n’a, cependant, pas perdu son sens de l’humour et c’est tant mieux ! L’auteur soigne beaucoup les relations entre les personnages, ce qui compte, ce ne sont pas les combats mais tout ce qui tourne autour. Ainsi l’épisode qui nous décrit une Tante May en colère est un vrai hommage à ce personnage historique. Enfin, il fait progresser notre homme, page après page, pour notre plus grand plaisir.

Le trait de Romita est un peu particulier sur les visages, on aime ou on aime pas, mais en tout cas, il est parfait pour les vues de New York et celles de notre monte-en-l’air en pleine action.  

Ce recueil propose les épisodes US de The Amazing Spiderman de #30 à #45 (paru à partir de 2001). 

Scénario : Joe Michael Straczynski – Dessins :  John Romita Jr – Spiderman T1 – Panini Comics – Marvel Icons – 384 pages – avril 2014 – prix 35,50 €