MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Vous aimez les Comics ? Et bien cela tombe bien, nous aussi ! Avec notre partenaire Urban Comics, et dans le cadre du MaXoE Festival, nous vous proposons de gagner chaque jour à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin 2019 minuit, 1 exemplaire de Clark Kent : Superman T0 ! Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
Voici un nouveau Concours Jeux Vidéo dans le cadre du MaXoE Festival que nous lançons aujourd’hui et qui durera 5 jours (jusqu’au jeudi 27 juin à minuit) et qui vous permettra de peut-être remporter deux jeux Electronic Arts : FIFA 19 et Anthem. Pour participer et avoir une chance de remporter ce lot de deux jeux : 1 jeu (boite) FIFA 19 (Switch) + 1 jeu (code) Anthem (PS4) à gagner chaque jour pendant 5 jours, il vous suffit de répondre aux questions qui vous sont ... En savoir plus !
Comme vous le savez, la musique tient une place importante sur MaXoE puisque vous pouvez tout au long de l’année découvrir nos coups de coeur avec les artistes et les albums que nous sélectionnons dans nos Playlists MaXoE, et les clips qui retiennent notre attention dans nos Clips du Jour. La musique est aussi au coeur du Grand Prix des Lecteurs 2019 du MaXoE Festival avec notre Sélection Musique dans les catégories Pop/Rock/Blues Rock & Jazz/World/Soul et Chanson/Folk ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : La Balade de Yaya de Omont et Zhao
Livres / BD /
La BD du jour : La Balade de Yaya de Omont et Zhao

A notre grand regret la femme n’est pas toujours présente en bonne place dans les récits de bande dessinée. Cantonnée à des rôles de faire-valoir sa présence revêt bien souvent un caractère anecdotique. Le phénomène s’inverse fort heureusement ces dernières années et les séries ou one-shots dédiés au beau sexe alimentent de plus en plus les présentoirs de nos librairies. C’est pour cette raison que nous avons décidé de consacrer sur les prochains jours notre rubrique La BD du jour à la femme. Des récits bien différents, des profils tout aussi divers mais ce point commun de placer l’héroïne au cœur de l’action. Jeunes filles fragiles, femmes au caractère bien trempé, femmes du monde qui ont changé le cours de l’histoire, femme fortes ou fatales, toutes ô combien attachantes. Elles vous accompagnerons lors de cette semaine et même plus pour vous donner à voir un autre visage de la BD !

 

Souvenons-nous, dans les épisodes précédents Yaya et Tudeo avaient pris la fuite de Shanghai, ville dévastée par l’invasion japonaise. Nous sommes en 1937. La guerre chasse des milliers de personnes sur les routes. Mais Yaya et Tudeo, les deux héros de cette série ne sont pas adultes mais des enfants comme il y en a des millions en Chine à cette époque. Sauf peut-être que ces deux là sont plus débrouillards que les autres. Peut-être aussi qu’ils savent jouer avec la chance, la provoquer et se tirer de situations pas toujours favorables dans un univers plutôt hostile. Tudeo a fait montre d’une virtuosité sans pareille pour déjouer les nombreux pièges posés ça et là sur son chemin et celui de Yaya et notamment pour semer Zhu, un petit caïd de Shanghai qui l’exploitait lui et de nombreux autres enfants et qui s’est juré de rattraper nos deux héros. Yaya, jeune fille issue de la bourgeoisie chinoise a été protégée dans un écrin depuis sa naissance. Elle, découvre donc dans la virée qui la pousse vers le sud du pays – elle souhaite se rendre à Hong Kong où sa famille a fuit – tout ce que le monde qui l’entoure renferme de mesquin et de mauvais. Elle va apprendre à se méfier des gens, de leur apparente gentillesse à son égard. C’est du moins ce qui ressort de ce nouvel épisode de la balade de Yaya. Dans le tome précédent les deux enfants avaient réussi à fuir l’île des perles. Là ils vont de nouveau devoir reprendre précipitamment la route. Mais Tudeo souffre d’une fièvre étrange et le voyage devient de fait plus compliquer à mettre en place. La guerre se fait de plus en plus pressante. Elle sème ses dangers sur terre comme sur mer. Aidés de Chan, jeune mère à la recherche de sa fille, Yaya embarque avec Tudeo sur un bateau qui la rapproche un peu plus de ses parents. Mais si les dangers se multiplient dans un contexte de tension et de guerre, Yaya va découvrir à ses dépens que ceux-ci ne sont pas toujours là où on les attend le plus.

Une série qui se lit avec la même passion à chaque nouvelle livrée. Elle arrive par un dessin simple qui fait la part belle à l’expressivité à prendre le lecteur, jeune ou moins jeune. Le scénario se base sur les dangers face aux situations qui gravitent autour des deux enfants. Un moyen de transmettre de belles leçons d’humanisme. Une série qui sait se renouveler pour ne pas tourner en ronde et qui insuffle une véritable fraîcheur à sa lecture…

Omont/Zhao – La balade de Yaya T.5 – FEI – 2012 – 8,50 euros

 

Les prochaines chroniques de la semaine « La femme en BD » :

– La mémoire de l’eau, tome 2 de Mathieu Reynès et Valérie Vernay (Dupuis)

– Chimères T2 de Christophe Pelinq, Melanÿn et Vincent (Glénat)

– END T1 de Barbara Canepa et Anna Merli (Soleil)

– Blanche neige de Maxe L’Hermenier, Looky et Lamirand (Ankama)

– Nous Anastasia R de Cothias, Ordas et Berr (Bamboo/Grand Angle)

– Les reines de sang, Tome 1 : Aliénor, la légende noire d’Arnaud Delalande, Simona Mogavino, Carlos Gomez et Erwan Le Saëc (Delcourt)

– Dakota T1 de Dufaux et Adamov (Glénat)

– Justine : D’après le marquis de Sade de Guido Crepax et Dominique Grange (Delcourt)

– Burlesque girrrl de François Amoretti (Ankama)