Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Les fondus du vin de Bourgogne de Richez, Cazenove et Carrière
Livres / BD / /
La BD du jour : Les fondus du vin de Bourgogne de Richez, Cazenove et Carrière

Rire tout en apprenant sur le(s) vin(s)… Beau programme ! Avec les Fondus du vin de Bourgogne, Bamboo frappe un grand coup. Il offre un panorama des vins d’une région réputés à travers le monde avec une dose d’humour et de tendresse évidente. C’est léger et fin à la fois, complexe et riche comme un bon vin de Bourgogne ou d’ailleurs…

 Fondus Bour6

LES FONDUS DU VINLa couverture ne trompe pas, le vin c’est avant tout le partage, la bonne humeur, le temps passé à prendre son temps, essayer de comprendre un terroir, le travail des hommes et des femmes pour arriver au produit fini qui vient se déverser dans ces fioles évasées qui attisent les plus folles pensées avant de finir dans des verres qui révéleront tous le charme du fameux breuvage construit avec patience. Le vin de Bourgogne reste l’un des plus commenté et des plus apprécié à travers le monde. Ses parcelles étroites révèlent un potentiel sans pareille sur des terroirs souvent difficiles. L’image est là, le plaisir aussi et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Le nom de ses appellations à lui seul appelle à la poésie, Givry, Meursaut, Romanée-Conti, Gevrey-Chambertain, Ladoix, Puligny, Corton-Charlemagne, Aloxe-Corton… Autant d’évasions possibles et de délires en perspective pour peu que l’on puisse y mettre le prix. Car le vin possède aussi son cours établi au regard de la rareté de ses fioles et de l’ancienneté de ses ceps.

Les fondus du vin de Bourgogne nous offre tout cela, cette poésie et cette évidente attirance pour des vins qui viennent sublimer l’instant et réservent de beaux moments dans nos souvenances, ce partage qui s’impose comme une évidence puisque boire seul reste pure aberration. Le vin appelle au dialogue, à l’échange des sentiments qui naissent à sa  dégustation car il stimule plus que nos papilles tous nos sens… Dans les Fondus le partage est là même si parfois il n’est pas foncièrement équitable Opposer un sauciflard et ses chips à un Romanée-Conti pourrait faire sourire, tout comme une pizza ne pourra pas être accompagnée d’un Mäcon-Verzé. Bref les accords ça se travaille et lorsqu’on arrive enfin à une certaine maitrise de la discipline le bonheur n’est jamais très loin.

Richez, Cazenove et Carrère parviennent à conjuguer cet improbable mariage de l’humour et d’un certain savoir (ou pratique). La bonne humeur ne doit en rien faire oublier les messages lancés çà et là, par doses homéopathiques, qui participent à faire de cet album un objet ludique duquel on retient quelques bases pour apprécier le breuvage à déguster. Les gags sont efficaces, bien vus et ne dénaturent pas le message de fond. Le volet pédagogique qui enrichit les gags ainsi que le petit livret final rédigé en partenariat avec la prestigieuse revue du vin de France donne à voir la complexité de la construction du vin et de la richesse de ses terroirs. Alors peut-être que les amateurs de vin seront plus à même de se poiler sur les gags en comprenant le second ou troisième degré mais les autres pourront aussi être de la partie et rattraperont bien vite leur retard autour d’une dégustation-partage entre amis ou inconnus prêts à communiquer leur ressenti sur le nectar qui vient couler doucement sur la paroi  d’un verre type Bourgogne avant de passe au Bordeaux…

Richez, Cazenove et Carrère – Les fondus du vin de Bourgogne – Bamboo – 2013 – 10, 60 euros