MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Thoreau et moi de Cédric Taling (Rue de l’Echiquier)

La BD du jour : Thoreau et moi de Cédric Taling (Rue de l’Echiquier)

La pensée de Thoreau n’a peut-être jamais été autant approchée et décortiquée qu’en ce vingt-et-unième siècle. Une réflexion sur la société de consommation et un rapport à la nature qui ne peuvent que nous pousser à le relire. C’est ce que fait Cédric Taling dans un récit astucieux.

Cédric est peintre. Lors d’une exposition qui lui est consacrée, il discute avec un ami sur la notion de besoin, d’utilité des choses. Puis, lorsque les deux se séparent, apparaît à Cédric le philosophe Thoreau qui va lui exposer sa façon de voir le monde de son époque. Au fil du temps, les conversations deviennent plus nourries et s’impose à Cédric une vision des choses à réaliser pour être plus en rapport avec la nature, cette nature qui chaque jour souffre d’avantage d’une exploitation délirante liée au surconsumérisme. Ce faisant, Cédric va tenter au fil de ses expériences et de ses discussions avec Thoreau, de trouver son lac, celui qui pourra répondre non pas aux problèmes du monde mais à la vision affinée qu’il s’en fait.

Thoreau et moi n’est pas la première bande dessinée qui tente de réfléchir aux comportements humains actuels et au nécessaire ralentissement qui s’impose dans nos modes de vie. Elle ajoute pourtant une pierre à l’édifice par les multiples questions qu’elle soumet, mises en parallèle avec nos comportements destructeurs. Ralentir, décroissance, autre rapport à la nature. L’homme est-il prêt à opérer des changements dans sa manière de vivre au quotidien ? Pas sûr. Thoreau et moi pose un constat, sachant que les prises de conscience de quelques-uns ne vont pas forcément changer l’inéluctable rouleau compresseur qui détruit non pas la planète, qui s’adaptera bien aux conditions que l’homme va lui laisser, mais le futur même de ceux qui la peuplent. Un livre qui porte une réflexion personnelle, à partager et à enrichir de ses expériences propres. Une relecture moderne du Walden ou la vie dans les bois de Thoreau qui fait sens, et non dénuée d’humour et de dérision.

Cédric Taling – Thoreau et moi – Rue de l’Echiquier 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...