Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Titeuf de Zep et Les petits Mythos de Cazenove & Larbier
Livres / BD
La BD du jour : Titeuf de Zep et Les petits Mythos de Cazenove & Larbier

Avec la rentrée des classes, c’est aussi le retour de références humour destinés aux plus jeunes. Titeuf, celui qui a accompagné toute une génération va se retrouver confronté à deux problèmes majeurs qu’il aura à surmonter, sa transformation passagère en fille et surtout, une fois redevenu le garçon à la longue mèche, il devra faire face à ce sentiment nouveau, l’amour… Et que dire d’Icare ? Avec Les petits Mythos le voilà placé sur les devants de la scène. Lui qui rêve de s’envoler vers le soleil, se trouvera dans cet opus au cœur de bien des déboires et il traversera bien souvent les planches de haut en bas…

 

 

Il est des personnages qui ont bercés toute une génération et parfois même au-delà. De ceux qui réveillent des souvenirs ou une mémoire enfouies qui ne demande qu’à resurgir le temps de quelques planches bien senties. Titeuf fait partie de ceux-là. Le gamin à la longue mèche ou « Jolie mèche » comme le lui dit la nouvelle arrivée à l’école, une grande fille dénommée Ramatou va franchir une nouvelle étape dans sa vie en étant confronté à deux situations nouvelles pour lui. Tout d’abord, justement, c’est Ramatou qui est la cause pour Titeuf de bien des ennuis. Rien de bien grave en fait, mais bon, quand même, au fil des jours qui passent, notre héro va découvrir un sentiment nouveau chez lui, l’amour. Exit Nadia. Ramatou va lui faire oublier les désillusions passées. Il va ainsi beaucoup partager avec cette longiligne camarade tout droit venue d’un pays d’Afrique ravagé par la guerre. Du coup Titeuf va apprendre à regarder la vie différemment, il va se poser de nouvelles questions parfois existentielles… mais le naturel ne sera pas définitivement enterré et les batailles de crottes de nez et autres gamineries à faire fuir les filles reprendront ici ou là du service. Et que dire de cet étrange sentiment pour Titeuf que de se retrouver plongé dans le corps d’une fille. La vie lui apparaîtra tout à coup bien différente. Titeufette devra même aller jusqu’à participer au cours de danse… Mais tout cela n’est qu’un mauvais rêve et Titeuf recouvrera vite ses esprits et son corps…

Ce nouveau volet n’est peut-être pas le plus incisif de la série en terme d’humour mais possède le mérite de nous amener sur de nouveaux terrains, de nouveaux questionnements, tel l’écologie, le déplacement de population ou la guerre. Le tout macéré à la sauce Zep donc forcément touchant !

Zep – Titeuf T 13 : A la folie – Glénat – 2012 – 10,45 euros

 

Avant de devenir les maîtres de l’Olympe, les Dieux que l’on connaît ont passé une enfance comme celle de nombreux garçons et filles de leur âge. Les pouvoirs des futurs Dieux ou demi-Dieux pas encore révélés ou pas encore à leur apogée permettent de tisser des histoires pleines de bonne humeur et de loufoqueries en tout genre. Dans ce second volet nous retrouvons donc Aphrodite, Athéna, Hercule, Totor le Minotaure, Orphée, Atlas, Morphée et surtout Icare qui, comme le veut la légende s’essaye à voler toujours plus haut. Mais la suite nous la connaissons en partie. D’aussi bonne qualité que puissent être les plumes utilisées comme moyen d’atteindre le ciel – de canards premier choix ! – la colle utilisée quant à elle fond toujours aussi vite dès lors qu’elle se trouve chauffée au Soleil. Du coup, au fil des planches et des cases, nous retrouvons Icare en fâcheuse posture dans des chutes verticales plus ou moins gracieuses… Le reste de l’équipe n’est pas en reste et les gags s’enchaînent sur un débit suffisamment rapide pour permettre de faire de ce nouvel opus, un album qui ravira les plus jeunes (mais aussi les autres). Même s’il s’agit d’humour, les grands axes de la mythologie sont respectés ce qui permet une ouverture et un attrait pour aller plus loin et captiver les jeunes lecteurs. Une série à fort potentiel qui se doit d’être suivie de près !

Cazenove/Larbier – Les petits Mythos T2 : Le grand Icare – Bamboo – 2012 – 10, 60 euros