A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Polar(s) de la Semaine: Casino de Nicholas Pileggi
Livres / BD /
Polar(s) de la Semaine: Casino de Nicholas Pileggi

Chaque Lundi, Mister Blue partage avec vous ses envies de lecture en vous présentant un ou deux polars qui ont retenu son attention.

L’histoire

Frank Rosenthal est un bookmaker légendaire de Chicago, une véritable sommité du monde des jeux clandestins. Il travaille à la solde de la Mafia qui l’envoie, à la fin des années 60, à Las Vegas pour créer un empire du jeu et engranger (et détourner) des millions.
Il va devenir l’un des hommes les plus puissants de la ville, le roi de Las Vegas, à la tête de plusieurs casinos.
Il se mariera avec une ex-prostituée magnifique et deviendra un notable, un modèle de réussite.
Son ami d’enfance, le gangster Tony Spilotro le rejoint également pour assurer sa protection et mettre la ville en coupe réglée pour les parrains du middle-west.
Les deux hommes vont, au cours des années 70, se bâtir un royaume dans la ville du pêché.
Mais les relations entre Frank et Tony vont sérieusement se détériorer, et leur royaume va peu à peu se mettre à trembler sur ses fondations.

 

Pourquoi on a envie de le (re)lire

Casino de Nicholas Pileggi est tout simplement le livre à l’origine du film de Scorsese.
Nicholas Pileggi est un ancien journaliste, spécialisé dans la mafia italo-américaine, qui est ensuite devenu scénariste, notamment pour Martin Scorsese. Il est l’auteur entre autres en 1986 du livre Wiseguy, qu’il adaptera lui-même en scénario pour Scorsese et qui deviendra Les Affranchis (Goodfellas). Il réitérera l’expérience et s’associera de nouveau avec le grand Martin en 1995 pour Casino, à une époque bénie où les acteurs cultes  du réalisateur italo-américain s’appelaient Robert De Niro et Joe Pesci et non Leonardo Di Caprio.


Comparer un livre à son adaptation cinématographique est un exercice souvent compliqué, voire impossible tant les matériaux diffèrent, mais qui est inévitable. A mon humble avis, ces comparaisons tournent d’ailleurs souvent au désavantage du film.
Le classique de Scorsese est un excellent film, sans conteste l’un des meilleurs jamais réalisés sur la mafia, avec des personnages très intéressants.
Le livre de Pileggi raconte forcément la même histoire mais le livre foisonne de mille détails qui viennent compléter et enrichir les évènements décrits dans le film.
L’histoire relatée précisons le est une histoire vraie, apprêtez vous donc à lire un roman de « true crime », pas une fiction. Pour écrire son livre, Pileggi a rencontré longuement Rosenthal, des figures  du Vegas de l’époque, et nous livre un document édifiant sur la façon dont la mafia s’est enrichie puis a perdue sa main mise sur Las Vegas.