Si officiellement le Salon de l’E3 2018 commence le 12 juin, les premières conférences débutent ce soir avec celle d’Electronic Arts. En effet, dans une heure, à 20:00 heure de France, débutera EA Play qui devrait apporter son lot de nouveautés sur les jeux EA. Vous pourrez lire notre dossier sur cette conférence et sur les autres conférences à venir (voir notre dossier pour toutes les dates et heure), ainsi que des news détaillées sur chacune des annonces qui ... En savoir plus !
La 5ème édition du MaXoE Festival a duré 10 jours et elle s’est achevée hier soir à minuit. Chaque jour nous vous avons proposé des news, dossiers, interviews mais aussi des concours et la possibilité de voter pour les Sélections BD & Comics, Jeux Vidéo, Musique, Films et Séries TV dans le cadre du Grand Prix des Lecteurs 2018 dont la liste des gagnants a été publiée ici. Un véritable événement sur MaXoE pour lequel l’ensemble de la Rédaction ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : Empire Soldiers Live (Brain Damage meets Vibronics), The Return of Vibronics (Vibronics), Sho-Bro (Chinese Man)
Musique
La Playlist : Empire Soldiers Live (Brain Damage meets Vibronics), The Return of Vibronics (Vibronics), Sho-Bro (Chinese Man)
Dub, Trip-hop, électro, ...

Une playlist qui sent bon l’électro. On y écoute le dub de Vibronics et de Brain Damage mais aussi le trip-hop de Chinese Man. 

Sho-Bro-haut

 

BrainDamage-Vibronics-live-jaqEmpire Soldiers Live (Brain Damage meets Vibronics)

5

 

Nous avons déjà assisté à la rencontre de Brain Damage et de Vibronics. Cela s’est passé en 2013 et nous vous avions proposé une chronique de leur album. Brain Damage, c’est le dub à la française et Vibronics joue, lui, de l’autre côté de la manche. Pour mémoire, le dub est une musique s’inspirant du reggae mais avec un mix mettant en avant les basses et la rythmique. On pourrait débattre des heures sur les genres musicaux mais pour moi on peut le définir aussi par reggae électro. Le mariage de cette musique chaloupée et de samples et autres sonorités électroniques. Leur travail commun a débouché sur un mélange improbable mais gouteux. Une approche particulière de la dub, avec des basses plutôt profondes et un reggae omniprésent. 

Quel plaisir de les retrouver en live. Letter Home, la première piste, donne le ton et pas qu’un peu. C’est planant à souhait, c’est reggae jusqu’à la moelle et surtout on adore cette trompette omniprésente, lancinante, aérienne. On a aussi beaucoup aimé Sufferation qui va chercher dans l’originalité, encore une fois grâce aux accompagnements, entre pianos et cuivres. Mais la version remixée qui suit sur la galette est encore meilleure. Tirant largement sur l’électro, encore plus, elle nous emmène sur des routes plus inédites. Neuve Chapelle est aussi un petit bijou de créativité. Laissez-vous tenter. 

On pourrait juste reprocher parfois des voies un rien convenues. Le rythme reggae est fédérateur mais il peut aussi lasser au bout d’un moment si on ne joue pas un peu avec lui, si on ne le bouscule pas. Les artistes savent très bien le faire sur la fin de l’album et là ça devient magique. 

Mais on chipote un peu, la prestation est savoureuse, on aurait aimé être sur place. 

Dub – Label : Jarring Effects – juin 2015 – http://brain-damage.fr

 

 

TheReturnOfVibronics-jaqThe Return of Vibronics – Vibronics

5

 

L’actu de Vibronics est décidément chaude en cette période estivale. On retrouve la patte de l’artiste. Une basse profonde, une rythmique mise en avant et le style reggae, fond de commerce de nos amis anglais. Du dub quoi ! L’artiste joue donc à domicile mais cela ne l’empêche pas de nous livrer un album très surprenant. Je pense notamment à North and South, entêtant, hypnotisant, le morceau s’insinue dans nos esgourdes pour ne plus en ressortir. Ecoutez aussi Divine Intervention. Là Vibronics nous surprend vraiment. Une mélodie accrocheuse, un tempo qui reste reggae mais qui se fait plus discret, une basse un peu moins mise en avant aussi. Le résultat est bluffant de groove, l’accroche est immédiate. L’inspiration est au rendez-vous aussi sur Dub Observer. Le reggae se fait moins présent pour une ligne de basse carrément dominante et des touches de sons électro plutôt bien foutus. Encore une basse dévastatrice sur Humble One. On adore. 

Bon on ne va pas vous mentir, c’est un album de dub, il n’y a pas à douter. Mais cette galette est plus que ça. Elle est bourrée de choses originales, propres à renouveler le style, tout simplement.

Dub – Label : Jarring Effects – juin 2015 – http://www.vibronics.co.uk

 

 

Sho-Bro-jaqSho-Bro – Chinese Man

 

5

 

 

Puisqu’on a décidé de parler des styles musicaux aujourd’hui, continuons avec le trip-hop. C’est d’abord un mélange d’électro et de plein d’autres choses, jazz, soul, blues, rock… C’est souvent caractérisé par une ambiance particulière, fréquemment noire. Son rythme est inspiré du Hip Hop. Un rythme syncopé mais souvent lent, propre à alimenter cette ambiance toute particulière. Dans tous les cas, le trip-hop cherche les expériences musicales. 

Le genre à évolué depuis les années 90 et le collectif Chinese Man le pousse un peu plus loin. Les mélanges sont encore plus improbables et les samples ou autres ajouts mélodiques sont plutôt atypiques. Pas toujours planants mais toujours originaux. En attendant leur nouvel album, ils nous offrent ici un EP avec deux morceaux originaux et des remixes opérés par des cadors de la scène électro. Citons, entre autres, Al’Tarba et High Tone. Justement Al’Tarba nous offre un petit bijou avec HancockThe Reminder est une belle création du collectif. Planant à souhait, appuyé par des voix d’enfants inspirées, le titre se laisse écouter, se laisse planer. Toute la galette est plaisante pour nos oreilles. Les artistes y ont mis du liant, leur manière à eux de voir le trip-hop, parfaitement perceptible.  

Un EP pour patienter car leur nouvel album arrivera en 2016 seulement. Belle manière d’attendre. 

Trip-hop – Label : Chinese Man Records – mars 2015 – http://www.chinesemanrecords.com