MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : The Invisible, Missill, Black Flamingo
Musique
La Playlist : The Invisible, Missill, Black Flamingo

 
Cette semaine, 2 galettes : de l’électro pop et un mix tape ! 

Rispah
 
Artiste : The invisible

Genre : électro/pop

Label : ninja tune

Date de sortie : 11 juin 2012

Web : http://www.myspace.com/theinvisiblethree

Notre avis : voici venir le deuxième album du groupe The invisible. Leur créneau ? La pop électro. Cet opus a été marqué par la mort de la mère du chanteur guitariste, il en reste d’indéniables traces de mélancolie. C’est sensible dès le premier titre de l’album, élégant mélange d’électro et de guitares un rien rock. Sur What Happened c’est encore plus flagrant, les nappes de clavier façon eighties se marient fort bien avec la voix aérienne du chanteur. Cette voix qui est la marque de fabrique du groupe. Jamais rageuse, jamais forcée, elle se pose délicatement sur les instruments et sur les choeurs africains. Mais tout n’est pas planant ni mélancolique sur cette galette, j’en veux pour preuve The Great Wound qui peut compter sur des arpèges inspirées et surtout sur une rythmique batterie de tout premier ordre. Cela dit, la tendance est plutôt à l’introspection, à un travail en profondeur sur les sonorités, sur des rythmes lents, sur des ambiances. The Wall est de cette trempe là. On se laisse hypnotiser par des claviers tour à tour enchanteurs et dissonants. Un vrai régal. Le groupe nous livre ici un opus de qualité qui ne laissera personne indifférent. N’allez pas y chercher une vigueur débridée mais plutôt une ambiance sombre mais attirante. 

Appréciation : 4   

 

 

 

 

 

Mash Up 2

Artiste : Missill

Genre : Mix

Label : Candy for Kitty

Date de sortie : 

Web : 

Notre avis : Missill est une DJ qui a déjà sa petite réputation dans le milieu. Loin des sentiers battus, elle nous propose ici une mix-tape qui lui ressemble. Oui l’artiste adore mélanger les choses sans jamais tomber dans la superposition. Rock, Hip Hop, chanson, tout y passe. Cette galette nous propose une piste unique de 34 minutes, pratique pour animer une soirée sans avoir à toucher la platine. Ca commence un peu hard avec du hip hop bien gras avant de diversifier un peu les sensations. A la minute 12 comment ne pas penser à Daft Punk, mais cela ne dure que quelques secondes avant que la belle ne nous promène encore sur d’autres fréquences pour mieux nous surprendre. Alors évidemment,  dans ce genre de mix, tout ne peut pas plaire mais ce qui surprend, c’est la belle cohésion de l’ensemble. Enfournez ce CD dans le lecteur de votre bagnole et vous ne verrez pas le temps passer. La minute 15 nous a scotché, ça bouge, c’est neuf, c’est bon. Un saxophone s’invite à la 16ème minute, audacieux ! Parfois plus consensuelle (minute 24), l’artiste nous démontre toute l’étendue de son talent. Elle sait tout faire ! Le 8 bits c’est aussi sa spécialité : délicieusement insérés, ils ne sont que plaisir. Bon on aime moins le son « sirène » un peu plus commun à notre goût mais c’est le seul reproche que l’on fera à cet opus. 

Appréciation : 4   

 

 

Vidéo de la semaine

De la dream pop cette semaine pour un groupe qui fera l’objet d’un article dans les semaines à venir.