Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > Le concert des Rolling Stones au Hyde Park : une leçon de rock !
Musique
Le concert des Rolling Stones au Hyde Park : une leçon de rock !

Non, non je ne suis pas allé au Hyde Park voir les pierres qui roulent en live. Leur concert a fait l’objet d’un événement : une diffusion unique, simultanée dans 80 salles de cinéma de l’hexagone. L’occasion ou jamais de tester cette nouvelle mode d’utiliser les cinémas pour des rendez-vous musicaux. L’occasion ou jamais de découvrir un concert fantastique. 

RollingStones-hydePark-haut

Bon, je dois vous faire une confession. Je ne suis pas un grand connaisseur des Rolling Stones. Encore mieux, ce que j’en connaissais, avant ce soir, se résumait essentiellement à leurs plus grands tubes et je n’avais jamais eu la curiosité de les voir en concert. Mea culpa. Oui je sais, c’est horrible mais peut-être que mes influences, Deep Purple, Toto, Rainbow, AC/DC m’ont un peu masqué ce groupe légendaire. Je me rends compte que j’ai perdu du temps. Mea maxima culpa. 

Mais voilà, cet événement (une très bonne idée) m’a permis de rattraper un peu ce temps. Alors avant de vous parler du concert, replaçons un peu l’historique. 

Hyde Park 1969. Le groupe se produit devant environ 500 000 spectateurs. Bon, ok le concert était gratis mais quand même ça force le respect. Les papys fêtent cette année leur cinquantenaire de groupe, ils ont alors décidé de revenir dans ce parc de légende pour deux concerts au mois de juillet dernier. 

DSCF1919

Riffs, Guitares, Groove et Rock’n roll

Alors qu’on les voit entrer sur scène, on ne peut s’empêcher de se dire qu’ils ont pris un sacré coup de vieux mais ça, c’est avant que les notes résonnent. Et là, ça déménage. Les anciens s’en donnent à coeur joie. On retrouve Mick Jagger au chant, bien sûr, Charlie Watts à la batterie, Keith Richards à la guitare ainsi que Ronnie Wood. Voilà les membres historiques. Ils sont secondés par des musiciens d’exception : pianiste, bassiste et choristes sont tout sauf transparents. Il y a même Mick Taylor qui vient faire un petit tour sur scène. 

Bref, revenons au concert. La playlist (que vous pourrez retrouver sur le DVD et bluray disponible le 11 novembre) est la suivante :

– Start Me Up
– It’s Only Rock ‘n’ Roll
– Street Fighting Man
– Ruby Tuesday
– Doom And Gloom
– Honky Tonk Women
– You Got The Silver
– Happy
– Miss You
– Midnight Rambler
– Gimme Shelter
– Jumpin’ Jack Flash
– Sympathy For The Devil
– Brown Sugar
– You Can’t Always Get What You Want
– (I Can’t Get No) Satisfaction

Alors oui, c’est du classique dans la répertoire du groupe mais à l’écoute, on peut ressentir toutes les influences : rock, pop et blues. Ce blues si reconnaissable sur la guitare de Keith. Parlons des six cordes justement. Totalement complémentaires, elles font le spectacle. Oui c’est du rock, les riffs sont acérés et les distos sont tonitruantes. Le son des Stones est reconnaissable : un rien métallique avec des aigus cristallins et un fond d’inspiration blues. Concernant la section rythmique, Charlie Watts assure toujours autant. Son flegme ne peut cacher son immense talent, c’est précis en toutes circonstances et le son qu’il nous sert ici est un modèle du genre. Ajoutez un piano inspiré et une basse résolument moderne et vous aurez compris que le groupe en vaut la chandelle. 

RollingStones-hydePark-1

Alors on ne va pas rentrer dans le détail de la prestation mais on ne voit pas passer le temps. Le groupe assure le spectacle de bout en bout. C’est une ambiance de feu qui nous est proposée ici. Et puis tout le monde se fait plaisir sur scène, c’est très communicatif. La mise en place est parfaite mais on ne tombe pas dans l’aseptisé, c’est du rock et donc ça dégouline suffisamment pour mériter cette appellation. Les morceaux se prolongent à souhait, sur un solo, sur la participation du public, sur des riffs ravageurs …

Que dire sinon que je suis sorti enchanté de ce concert et cela d’autant plus que les conditions d’écoute étaient quasi parfaites.

Un concert au ciné 

Première expérience du genre. Le concert au ciné. L’essai est transformé. On nous a servi un son plutôt frontal (ouf, pas de spatialisation à outrance), équilibré sur les réglages et plutôt fort sans l’être trop. L’image était parfaite (notamment grâce au travail des 19 caméra HD à disposition lors du concert) avec un rien de grain pour éviter l’effet trop net. 

On a surtout apprécié le fait que l’on ne nous serve pas un son trop épuré, trop réglé qui aurait fait la part belle à la différenciation du son. Non, parfois c’est bruyant, c’est un peu mélangé, c’est ça le rock. 

Il y a aussi quelques témoignages, quelques belles images pour nous sortir la tête de l’eau de temps en temps. Sympa. 

 

Merci. Merci messieurs de savoir encore aimer autant la musique, de communiquer cela à votre public. De mon côté, il faut bien avouer que cela m’a donné envie d’aller plus loin dans la connaissance du groupe. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Alors s’il vous plaît. Restez encore quelques années …