La nouvelle formule de MaXoE est arrivée ! Le nouveau design est désormais en ligne, avec son lot de nouveautés (et il y en a beaucoup). Le changement est assez radical puisque le site est désormais consultable sur mobile de manière optimisée afin de vous permettre de nous lire partout. Idéal pour consulter votre site MaXoE préféré pendant vos vacances ! Cette version est aussi plus ‘légère’ ce qui devrait rendre le site plus rapide, mais nous n’avons pas ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > MaXoE Festival, la sélection Musique – Catégorie Electro
Musique
MaXoE Festival, la sélection Musique – Catégorie Electro

Cette fois on passe à la catégorie électro. Et on peut vous dire qu’il y a quelques bijoux ci-dessous. Les fans de sons ciselés seront aux anges.

MaXoE Festival Musique  

HighTone-Ekphron-jaqEkphrön – High Tone

Ce n’est pas la première fois que nous vous parlons d’High Tone (voici notre article). Le groupe nous propose un voyage sur cet album. Il faut bien dire que le démarrage a de quoi laisser pantois. La première piste, Basis Featuring Vincent Segal est un pur bonheur musical. C’est original sur le fond avec des thèmes accrocheurs mais cela l’est aussi sur la forme. La recherche sonore originale se mêle à des cordes profondes, parfaites. Pfiouuu quelle entrée en matière. Et le reste est du même tonneau. Prenez Wahqam Saba. Le titre va vous prendre aux tripes, les basses profondes et lourdes sont hypnotiques et tout cela se marie parfaitement avec des instruments et des voix d’orient. 72′ Turned Off nous livre des guitares surprenantes pour l’album. Et c’est bien cela qui charme, on est surpris au détour de chaque piste. Chacun des morceaux vous emmène un peu plus loin. Oddateee vient faire un tour aussi histoire de donner une petite teinte Hip Hop sur un des morceaux. Vous l’avez compris, le groupe est arrivé à une maturité très impressionnante, une faculté à créer sans conventions ni concessions. Bref, à écouter ! 

Electro – Label : Jarring Effects – mars 2014 – http://www.hightone.org

 

 

nao3-jaqIII – NÄO

Pfiouuuu. Encore une claque. Monumentale, inattendue. Mais c’est pas croyable l’énergie qui se dégage de ce LP. L’Electro du groupe Bisontin ne peut pas laisser indifférent. Laissez-vous embarquer par Kitab. Vous en ressortirez le souffle coupé, les mains moites, simplement vidé. Voilà une électro comme on les aime, bestiale, brutale, habitée par la vie. Les sons sont connus, assurément, mais on aime la manière de les mettre en harmonie. La batterie est rageuse, la basse est profonde et les claviers sont puissants. Alors oui, parfois on pourrait attendre un peu plus de douceur, un peu plus de mise en abîme, mais ce n’est pas la signature du groupe. Ici on ne reste pas dans les rails, on ne suit pas le trafic, il est question d’accélération, de dépassement et de chemins de traverse. Venez découvrir ce groupe, cela vaut le détour, vraiment. Nous on a une petite préférence pour The Dart qui décide de tout emporter sur son passage. On aime ! Et c’est tellement représentatif du groupe …  

Electro/rock – Label : Jarring Effects – février 2014 – http://www.facebook.com/naoliveband

 

 

Christian_Prommer_Ubermood-jaqÜberMood – Christian Prommer

Voilà encore une galette bien surprenante. On y trouve une électro propre sur elle. Des sons nets et clairs, pas d’exploration, pas de trituration comme c’est trop souvent la mode. Christian se drape dans ces sons presque naturels pour mieux, probablement, nous charmer par les compositions, par l’écriture, par l’improvisation. On accroche, indéniablement. L’artiste est capable de nous livrer une chanson pop et sucrée sur Wonders Of The World, le titre nous rappelle les plus grandes heures de la New Wave. Mais il est aussi capable de prendre le contre-pied. On y trouve des rythmes électro, limite House, comme sur Hanging On The DJ Booth. Un rythme entêtant seulement perturbé par des cordes qui passaient par là, mélange improbable, mélange audacieux, mélange gagnant. Le jazz s’invite aussi grâce à un clavier inspiré. Passons à Waltz. Encore une fois on est scotché par la créativité de l’artiste. Une basse lourde qui permet aux instruments de s’exprimer pleinement. Le mélange des genres fait mouche, une fois de plus. Piano et orgues font aussi le show sur Tob Der Bär. C’est un album qui se prête à l’ambiance des bars lounge mais aussi à un univers plus feutré, plus intimiste sur certaines pistes. Bref, c’est du tout bon, du très bon. Vous ne connaissiez pas forcément le bonhomme, il a pourtant joué avec de grands noms. Avec ce premier album, il vient de faire le sien. 

Electro – Label : Compost Records – 7 mars 2014 – http://www.christianprommer.com

 

 

raffertie-sleepofreason-jaqSleep of Reason – Raffertie

On retrouve la patte de l’artiste. Des voix éthérées qui surfent sur des rythmiques et séquences électro. Raffertie nous sert ici sa vision de l’électro. Elle n’est pas toujours très accessible, le plus souvent syncopée, triturée, presque malmenée. Les 4 premières pistes nous ont d’ailleurs un peu laissé au bord de la route. Elles présentent un visage trop alambiqué, trop compliqué, cela manque de spontanéité tout cela. Au contraire, Touching est un vrai moment de plaisir. La rythmique se veut plus instantanée, moins travaillée et on aime ça. One Track Mind joue dans la même gamme. C’est planant mais entrainant aussi, un vrai bijou d’électro. Last Train Home revient sur des percussions plus lancinantes, plus trainantes mais cette fois la mayonnaise prend sans problème. L’ambiance est campée et on se laisse porter par la voix en retrait de l’artiste.  Black Rainbow emporte le gros lot. Raffertie a réussi un coup de maître, une sorte de coup de génie même : c’est inspiré, c’est original et cela suscite l’émotion, que demander de plus ? En bref, un album réussi, de l’électro originale et enthousiasmante.

Electro – Label : Ninja Tune – aout 2013 – http://www.facebook.com/raffertie

 

 

CabaretVoltaire-jaq#8385 Collected Works – Cabaret Voltaire

Ceci n’est pas un nouvel album, loin s’en faut. Cabaret Voltaire, du nom du lieu de culture Zurichois, est un groupe qui a son statut de légende dans le milieu de l’électro. De 1978 à 1985, la formation a produit sans compter des albums qui en ont inspiré plus d’un. Il font partie du son de « Sheffield », musique engagée, parfois violente, résultante de la crise de l’industrie dite lourde dans des villes telles que Sheffield. Le coffret qui nous intéresse contient 4 albums de la période 83-85 mais aussi deux CD avec des morceaux version single et des raretés issues de faces B. On y trouve également un DVD des clips du groupe et un autre DVD de prestations live. Bref, il y a du temps d’écoute… 

C’est une mine de trésors … Parlons de Talking Time morceau légendaire qui introduit tellement de choses, qui mixe les genre, qui hypnotise totalement. Warm marque aussi par son expérimentation sonore avant-gardiste, chacun se rendra compte de l’influence que le groupe a pu avoir sur la musique d’aujourd’hui. Quand leur musique n’est pas énervée, ils nous servent des cocktails plus lents mais pas moins exploratoires. Laissez Moscow vous bousculer un peu et rendez-vous compte que cela date du miieu des années 80. Ce coffret est un délice. Vous y découvrirez des choses incroyables, un voyage au sein d’une musique finalement encore très contemporaine. 

Cela doit être dans la culture de chacun, donc n’hésitez pas. 

Techno, Indus – Label : Mute – novembre 2013 – http://www.facebook.com/CabaretVoltaireOfficial