Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : Daft Punk & Leiji Matsumoto
Musique / /
La Playlist : Daft Punk & Leiji Matsumoto
Les deux vont bien ensemble

Une playlist spéciale pour le Focus Leiji Matsumoto. On vous présente le film d’animation Interstella 5555 qui marie les images du grand monsieur et la musique du duo français. 


Interstella 5555 – Daft Punk & Leiji Matsumoto

4

Un groupe qui se donne à fond pour son public. Le concert bat son plein quand des hommes masqués débarquent, endorment le public et finissent par enlever les membres du groupe. Il s’agit d’un producteur qui les transporte sur la Terre de notre époque pour en faire un groupe adulé et rentable. Les musiciens sont transformés et totalement téléguidés par le vil personnage. Un fan de leur univers se lance alors à leur secours et réussit à les rejoindre sur cette Terre.

Oui, un jour, les Daft Punk ont rencontré Leiji Matsumoto et lui ont demandé de faire un film d’animation (ce n’est pas lui qui a réalisé mais il a participé à l’ensemble) pour accompagner la musique de leur album Discovery. Ainsi pendant plus d’une heure, on vit avec plaisir ce mélange de dessins à la Leiji et de musique électro. C’est d’ailleurs assez incroyable de voir à quel point tout cela se marie très bien. Alors certes l’histoire est assez simple (suffisamment pour être comprise sans aucun dialogue) mais on retrouve les thèmes chers à notre ami Matsumoto : l’amitié, l’amour, le sacrifice. 

Le résultat est donc totalement réussi. C’est finalement un immense clip et c’est très bien comme cela. On met la musique à fond et on se laisse emporter pour ce voyage qui sent bon le trait du maître. A posséder, évidemment. 

Electro – Virgin Music – 2003 – site officiel