Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘Le grain et l’ivraie’ et ‘Le silence des autres’
Cinéma / DVD
Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘Le grain et l’ivraie’ et ‘Le silence des autres’
Focus sur deux documentaires

Le festival des Regards propose également des documentaires souvent accompagnés de débats avec le public. Aujourd’hui nous vous en proposons deux, l’un sur l’agriculture argentine et un autre sur l’histoire d’Espagne. 

Le grain et l’ivraie de Fernando E. Solanas (Argentine)

Le sujet : Fernando Solanas voyage caméra au poing à travers sept provinces argentines à la rencontre des populations locales, d’agriculteurs et de chercheurs qui nous racontent les conséquences sociales et environnementales du modèle agricole argentin : agriculture transgénique et utilisation intensive des agrotoxiques (glyphosate, épandages, fumigations) ont provoqué l’exode rural, la déforestation, la destruction des sols mais aussi la multiplication des cas de cancers et de malformations à la naissance. Le récit de Fernando Solanas évoque aussi l’alternative d’une agriculture écologique et démontre qu’il est possible de produire de manière saine et rentable des aliments pour tous, sans pesticides, pour reconquérir et préserver nos milieux naturels. 

Autour du documentaire : Troisième producteur mondial de soja OGM, l’Argentine a privilégié sa culture intensive dès les années 90. Spécialiste incontesté de la critique du pouvoir, Solanas signe un documentaire décapant sur les conséquences de ce choix. Après Tierra sublevada : oro impuro (sur l’exploitation minière, 2009), Tierra sublevada : oro negro (sur la privatisation du secteur pétrolier, 2010) et La guerra del fracking (sur le gaz de schiste, 2013), cet infatigable militant poursuit son enquête sur l’Argentine d’aujourd’hui.

Le grain et l’ivraiede Fernando E. Solanas. Sortie dans nos salles le 10 avril 2019.

 

Le silence des autres de Almudena Carracedo et Robert Bahar (Espagne)

Le sujet : 1977. Deux ans après la mort de Franco, dans l’urgence de la transition démocratique, l’Espagne vote la Loi d’amnistie qui libère les prisonniers politiques mais interdit aussi le jugement des crimes franquistes. Les exactions commises sous la dictature sont alors passées sous silence. Ascensión souhaite exhumer le corps de son père enterré dans un charnier. José ne comprend pas comment il peut habiter à quelques mètres de son ancien bourreau. María aimerait retrouver son enfant, volé à la naissance. Depuis quelques années, dans une Espagne toujours divisée sur la question de la mémoire, des victimes des exactions de la dictature saisissent la justice en Argentine pour rompre ce « pacte d’oubli » et faire condamner les coupables. Comment une démocratie comme l’Espagne est-elle encore incapable de regarder son passé franquiste ? 

Autour du documentaire : Prix du public de la section Documentaires du Festival de Berlin 2018 et Goya 2019 du Meilleur documentaire, ce film courageux et nécessaire ose réclamer une vérité qui fait mal mais qui est celle que toute démocratie a besoin de traiter de front pour progresser sainement. C’est en Argentine que se déroule une partie de ce documentaire tourné sur plus de 5 ans (450 heures de film) pour suivre le processus enclenché par des victimes du franquisme pour parvenir à ce que les tribunaux engagent une action qu’une partie de la société espagnole refuse encore d’accepter. Que le sous-sol de l’Espagne soit encore rempli de fosses communes et de cadavres non-identifiés, qu’il y ait encore des rues qui portent le nom de militaires fascistes et que soit encore en vigueur la Loi d’amnistie de 1977 en dit long sur une nation qui n’a jamais jugé les crimes du franquisme parce qu’elle ne les considère pas comme des crimes contre l’humanité.

Le silence des autresde Almudena Carracedo et Robert Bahar. Sortie en salles depuis le 13 février 2019.