Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘Yuli’ et ‘Los Silencios’
Cinéma / DVD
Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘Yuli’ et ‘Los Silencios’
L'histoire du danseur cubain Carlos Acosta et une plongée en Amazonie

Yuli de Iciar Bollain (Espagne/Cuba)

Le scénario : Yuli, c’est le surnom de Carlos Acosta : son père l’appelait ainsi parce qu’il le considérait comme le fils d’Ogún, dieu africain lutteur. Depuis son plus jeune âge, Yuli a fui toute discipline, faisant des rues de La Havane sa salle de classe. Son père ne voyait pas les choses du même œil : comme son fils possédait un talent naturel, il l’a obligé à suivre les cours de l’École Nationale de Ballet de Cuba, la plus grande école de ballet au monde. C’est là qu’il a construit sa légende, devenant le seul danseur noir à se voir confier de grands rôles classiques conçus pour des blancs, au sein de compagnies comme le Royal Ballet de Londres. 

Autour du film : Après le succès de L’olivier, la réalisatrice espagnole raconte, de nouveau sur un scénario de Paul Laverty (scénariste de Ken Loach), la vie du danseur cubain Carlos Acosta, héros déraciné qui joue son propre rôle à l’âge mûr. Mis en musique par le grand Alberto Iglesias (compositeur des bandes originales des films de Pedro Almodovar), le film est jalonné de numéros de danse interprétés par de vrais danseurs, assistés par la chorégraphe María Rovira. Brio, émotion, ténacité et douleur sont au rendez-vous de ce biopic dont l’axe est aussi une relation père-fils tendue et ambiguë.

Yulide Iciar Bollain. Avec Carlos Acosta, Santiago Alfonso, Laura De La Uz, … Dans nos salles le 12 juin 2019.

 

Los Silencios de Beatriz Seigner (Colombie/Brésil)

Le scénario : Nuria, 12 ans, Fabio, 9 ans, et leur mère Amparo arrivent dans une petite île d’Amazonie, à la frontière du Brésil, de la Colombie et du Pérou. Ils ont fui le conflit armé colombien, dans lequel leur père a disparu. Un jour, celui-ci réapparaît dans leur nouvelle maison. La famille est hantée par cet étrange secret et découvre que l’île est peuplée de fantômes. 

Autour du film : Sélectionné lors de la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2018, cette fable politique mêlant surnaturel et protestation sociale aborde les difficultés des populations déplacées à cause du conflit avec les FARC. La réalisatrice convoque les morts avec émotion et tendresse pour leur rendre une place qu’ils n’auraient jamais dû perdre, évoluant au milieu des vivants. Teintée de réalisme magique, cette œuvre sensitive et voluptueuse, presque liquide, est portée avec délicatesse par Marleyda Soto.

L’info en plus : Beatriz Seigner s’est fait connaitre en 2009 avec son long métrage Bollywood Dream, première production entre le Brésil (dont elle est originaire) et l’Inde. 

Los Silenciosde Beatriz Seigner. Avec Marleyda Soto, Enrique Diaz, Maria Paula, … Dans nos salles le 3 avril 2019.