Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > News > Livres / BD > Une couverture, un récit : ‘La Cicatrice’ de Renato Chiocca et Andrea Ferraris (Rackham)
Livres / BD
Une couverture, un récit : ‘La Cicatrice’ de Renato Chiocca et Andrea Ferraris (Rackham)

Un homme tente de maîtriser un chien féroce agité par on ne sait quel dessein. A regarder de près, il semble porter un ceinturon qui cache une arme de poing. Un flic à la recherche d’un homme qui n’aurait pas dû se trouver là ? Derrière lui en arrière-plan un mur s’élève à une hauteur généreuse.

La Cicatrice (ouvrage dont nous vous parlions dans cette Présentation BD du Jour en juin dernier lors de sa sortie) nous parle de ces hommes et de ces femmes qui tentent de traverser la frontière qui sépare le Mexique des Etats-Unis. De la misère d’un monde à l’espoir d’un American way of life. Mais voilà, depuis quelques temps le passage entre les deux pays n’est plus aussi facile que par le passé, et les gardes-frontières, qui longent régulièrement le mur sont là pour tenter de briser les rêves de liberté et d’espoir.

Dans un double récit de quelques planches seulement Renato Chiocca et Andrea Ferraris livrent l’histoire d’hommes et de femmes qui vivent près de la frontière et de ce mur de la honte. Ils y ont recueilli des témoignages saisissants fait de peur, de danger et d’espoir écorné. Dans un monde qui se replie sans cesse sur lui-même, alors même que la pauvreté se répand pour mieux alimenter les poches de quelques notables jouant leurs billes à Wall Street, il est peut-être devenu essentiel de se questionner sur le sens à donner à la société et de réfléchir au sort de tous les exilés qu’ils soient politiques, économiques ou climatiques qui tentent seulement de colorer leurs rêves d’une eau sucrée et savoureuse…

Renato Chiocca et Andrea Ferraris – La Cicatrice – Rackham – 2018