MaXoE > RAMA > News > Musique > Printemps de Pérouges du 7 juin au 5 juillet 2018 : présentation du festival et de ses invités
Musique
Printemps de Pérouges du 7 juin au 5 juillet 2018 : présentation du festival et de ses invités

Le mois dernier nous avons publié le clip de Gauvain Sers ‘Le penitencier’ et nous en avons profité pour annoncer sa présence au Printemps de Pérouges.

Cette news nous permet de revenir sur le festival lancé à la fin des années 90 et qui a su trouver sa place en devenant le plus gros festival du département de l’Ain.

Le Printemps de Pérouges a vu le jour dans la cité médiévale de Pérouges (01) en 1996. À l’origine, une volonté de valoriser et d’animer le village classé et notamment sa superbe « Eglise-Forteresse », construite sur le mur d’enceinte de la cité. Très ancré sur son territoire, il participe activement à son rayonnement en organisant ses concerts sur plusieurs sites remarquables et parfois insolites (Ferme de Rapan, Château de Chazey, Polo Club Plaine de l’Ain cette année, plusieurs sites industriels les années précédentes dont le fameux opéra dans l’usine Spurgin à Blyes en 2017, l’aéroport Saint-Exupéry, la centrale du Bugey, …).

Le Printemps de Pérouges a développé depuis plus de 20 ans un modèle économique s’appuyant sur les partenaires privés et en particulier les entreprises locales. Dès la première édition, le festival avait trouvé son plus gros soutien financier, le Parc industriel de la Plaine de l’Ain. Depuis, loin de se reposer sur les aides publiques, le festival a toujours misé sur les attentes des entreprises privées, qui constituent aujourd’hui près de  50% de son financement. Une vision et une stratégie payantes pour le festival, qui en 2018 voit passer son budget à 3,2 millions d’euros, contre 2,2 en 2017 et 1,5 en 2016. Un modèle inspiré et efficace dans un secteur culturel aujourd’hui fragilisé par de fortes baisses des subventions publiques ; ainsi de nombreux grands événements ont récemment été vendus aux géants de l’industrie du spectacle pour permettre leur pérennité.

Loin des structures massives d’autres événements culturels de cette envergure, le Printemps de Pérouges fonctionne avec une équipe permanente plus réduite, composée des trois sœurs Rigaud, Marie (directrice-fondatrice), Anne-Lise (directrice administrative) et Elsa (directrice commerciale). Face à la nouvelle montée en puissance du festival en 2018, l’équipe recrute deux nouveaux salariés permanents. Le festival bénéficie enfin depuis ses début d’un fort engouement local autour du projet, et d’un soutien massif des adhérents et bénévoles, qui seront cette année 400 sur les concerts du Polo-Club, soit le double de l’édition précédente.

Ce développement économique est logiquement lié à un autre sur le plan de la programmation artistique. En 2016, le festival fait venir Johnny Halliday et s’installe pour la première fois sur le Polo Club de Lyon Plaine de l’Ain, à Saint-Vulbas. Avec sa capacité d’accueil de presque 15 000 spectateurs, le lieu devient rapidement un incontournable du Printemps de Pérouges, qui y organise en 2017 quatre nouveaux grands concerts, avec Manu Chao, Patrick Bruel, Kids United et les Vieilles Canailles.

L’année 2018 marque une nouvelle grande étape dans l’histoire de l’évènement avec la venue du légendaire Santana, de Scorpions, en plus de têtes d’affiche nationales telles que Nekfeu, Calogero, Kids United 3, et Martin Solveig pour la première Before Ibiza Party, en clôture le 5 juillet. Malgré cette nouvelle envergure, le festival démontre à nouveau son attachement au territoire en continuant à organiser en parallèle des soirées plus intimistes avec notamment Gauvain Sers, Sanseverino et Greg Zlap au Château de Chazey, ou encore le Country Farm Fest à la Ferme de Rapan.

Toutes les informations sur le festival sont sur le site de l’événement.