MaXoE > TECH > News > Internet > Bordeaux poursuit son évolution numérique avec le portail Open Data
Internet / Multimédia
Bordeaux poursuit son évolution numérique avec le portail Open Data

Les bordelais ont la chance (même si tous ne s’en rendent pas forcément compte, quel dommage !) d’habiter une ville qui fait partie des précurseurs en terme de numérique et d’ère digitale.
A travers le programme « Cité Digitale », entamé depuis 2010, la Ville de Bordeaux créer, renouvelle, développe sans cesse un ensemble de services, d’équipements et de projets d’usages pour et avec les Bordelais.

Nous avions déjà abordé le sujet avec La semaine Digitale et L’école du numérique, Bordeaux fonce vers le numérique avec entrain et optimisme.

De l’équipement de toutes les classes d’écoles en tableaux interactifs à la fourniture de services mobiles, ou encore la couverture progressive des places et quais par un réseau wifi gratuit, la ville n’a de cesse de renforcer sa volonté de devenir une cité digitale digne de ce nom.

Aujourd’hui, jeudi 4 octobre 2012, Bordeaux fait un pas supplémentaire et s’enfonce un peu plus avant dans l’ère numérique avec le portail Open Data.

Alors concrètement le portail Open Data ça sert à quoi ?

En premier lieu, sachez, pour les réfractaires de la langue anglaise, que open data : donnée ouverte. C’est donc une information publique librement accessible et réutilisable.
Le portail open data de la Ville de Bordeaux va permettre la consultation et l’utilisation de données libres, régulièrement mises à jour, fournies par les services municipaux.
Les ambitions sont clairement affichées : faciliter la vie au quotidien, mais inviter également tout un chacun à participer, créer, grâce à cette base de données.

En proposant sur internet une source d’information de qualité, notamment à destination du grand public, opendata.bordeaux.fr offre des contenus didactiques, des fiches descriptives et de nombreux outils de visualisation pour consulter aisément les données. Il donne une vision très concrète des métiers de la Ville, dont les agents collectent, mettent en forme et publient les données.
60 flux d’information sont déjà disponibles, ils viendront s’enrichir progressivement de données supplémentaires.

Les données budgétaires de la Ville, la cartographie des arbres (sympa, vous y auriez pensé vous ?), plusieurs collections des musées ou encore le palmarès des 50 premiers prénoms depuis 1900, sont autant d’informations ouvertes que vous pourrez retrouver sur cet espace Open Data.
Des modèles de visualisation éviteront une navigation parfois complexe au sein des jeux de données, et faciliteront la transparence et la compréhension par tous, dixit les services de la Mairie de Bordeaux.

En plus d’être informatif, le site se veut éducatif. Nous le disions plus haut, la Ville de Bordeaux a réalisé de gros efforts en matière de tableaux numériques : les enseignants des écoles élémentaires pourront ainsi se connecter au portail et s’appuyer sur des exemples à jour pour illustrer certaines matières .
Une belle avancée et une banque de données incroyable, accessible en quelques secondes à peine, pour tous les professeurs équipés de ces outils numériques dans leurs classes.

Développeurs à vos claviers !

La Ville met le portail opendata.bordeaux.fr à disposition des citoyens mais aussi des professionnels, afin que ceux qui le souhaitent puissent y contribuer. Au-delà de la consultation, les particuliers pourront également commenter, suggérer de nouvelles idées, contribuer à l’enrichissement des bases documentaires.

Ce site a parallèlement été pensé pour fournir une réelle valeur ajoutée aux entreprises et aux développeurs, qui pourront utiliser les flux pour développer de nouvelles applications. La Ville de Bordeaux a fait le choix de la licence ouverte (open licence), n’imposant aucune restriction de réutilisation (liberté et gratuité) et d’exploitation de ces données.

Un 1er bilan des avancées du portail pourra être établi en mars 2013 lors la 3ème édition de la Semaine digitale de Bordeaux.

opendata.bordeaux.fr