- Article publié sur MaXoE.com -
http://www.maxoe.com


Focus Révolution : Les chats aussi ont été victimes de la révolution…



Les conditions de travail de l’époque étaient particulièrement dures. Dans les années 1730, les apprentis d’un éditeur de la Rue Saint-Séverin en ont fait les frais. Comme la plupart des apprentis de l’époque, ils faisaient des horaires impossibles, étaient moins bien nourris que les chats du maître et ils étaient maltraités.

Une nuit, un des chats de leur maître les a empêché de dormir en miaulant devant leur porte. Pour se venger, l’un des apprentis, très bon imitateur, s’est mis à miauler toute la nuit afin d’empêcher son maître et sa femme de dormir. Après plusieurs nuits blanches, ces derniers se sont imaginés être victime de sorcellerie. Ben oui, chat + manque de sommeil = sorcellerie, c’est bien connu. Bon, il est vrai qu’à l’époque, tout était prétexte à sorcellerie ou à se faire couper la tête.

Leurs charmants petits chats sont donc passés du statut d’animal dont la possession prouve qu’on a de l’argent, à preuve de sorcellerie. Il ordonna à ses apprentis de massacrer tous les chats qu’ils trouveraient, sauf la chatte préférée de sa femme. Et c’est bien sûr le premierchat qu’ils ont tué. Ils ont simulé de grotesques procès avec les chats avant de les tuer et de les pendre…

Chat

Cet épisode qui, pour leurs auteurs, n’était qu’une blague et une vengeance est néanmoins répertorié par les historiens comme une des premières révoltes des ouvriers, préliminaires à la révolution française qui aura lieu un peu plus tard.