MaXoE > TECH > Dossiers > Multimédia > Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 : équilibré et bien pensé

Turtle Beach Stealth 600 Gen 2 : équilibré et bien pensé
Amis gamers, approchez !

Un nouveau test de casque dans le cadre de MaXoE Tech. Turtle Beach nous propose un casque sans fil spécialement dédié au monde Playstation que l’on trouve à un prix de 90 euros environ.

Le physique de la bête

Avant de parler de l’aspect matériel, penchons-nous sur le contenu de la boîte : il y a le casque, un dongle sans fil, un câble USB-USB Type-C et un manuel. Oui il y a un dongle car la liaison avec l’équipement que vous utilisez ne se fait pas en bluetooth mais via un protocole dédié. Il suffit de brancher le dongle USB et la connexion est faite. C’est simple, efficace. Concernant la compatibilité, bien que le casque soit annoncé comme uniquement utilisable sur PS4 nous l’avons essayé sur PC, Mac, Switch et PS5 et il fonctionne très bien. Simplement il faut savoir que cela ne fonctionne pas sur Xbox.  

Passons au matériel. Côté look, je dois avouer que je ne suis pas un grand fan du design Turtle Beach. C’est affaire de goût. Le plastique fait un peu cheap au niveau aspect mais une fois qu’on l’a en main on voit bien que l’objet a été confectionné avec soin. L’arceau est en plastique aussi et il est doté d’un coussin en mousse pour le confort de la tête. Les hauts-parleurs sont posés sur des pivots par rapport à l’arceau ce qui ajoute aux capacités d’adaptation du casque. Les coussins des oreillettes sont épais, rendant le port du casque très confortable malgré son poids plus conséquent que d’autres casques du marché. Il est compatible avec le port des lunettes, c’est plutôt une bonne chose. A noter que le casque est fermé, il privilégie donc l’intimité et l’isolation par rapport aux sons extérieurs.

Sur l’oreillette gauche, vous avez ce qu’on peut appeler le panneau de commandes. On y retrouve deux molettes, une pour le volume du casque, l’autre pour le volume du micro. Ce dernier est au bout d’un bras rigide qui pivote pour pouvoir soit mettre le micro devant votre bouche, soit le ranger le long de l’écouteur et donc le désactiver. J’ai apprécié ce détail, je préfère cela à ces micros qui se branchent ou se débranchent au risque, au bout d’un temps, de s’abimer. Toujours sur cette oreillette vous avez le port USB de type C permettant la recharge, le bouton on/off qui permet aussi d’activer une spécialité de chez Turtle Beach : le Superhuman Hearing. C’est un procédé qui permet d’entendre les bruits les plus discrets, ce qui peut être utile sur les FPS compétitifs. Ils ont donc réussi à faire en sorte d’isoler les bonnes fréquences pour cela. C’est la première fois que j’ai un casque avec ce réglage et c’est proprement impressionnant. On discerne bien mieux les bruits de pas, les cliquetis d’armes, tout ce qui se fait discret habituellement. Bien sûr, cela altère un peu le son, donc à désactiver quand vous voulez bénéficier pleinement d’une jolie bande son. Il y a encore un autre bouton pour choisir les presets de réglage audio : amplification des basses, son emblématique, amplification des aigus et amplification des voix. Le son emblématique est simplement le réglage choisi par Turtle Beach, il est équilibré, souvent parfait pour la plupart des usages. 

 

Le Son

Passons maintenant au son. Les fréquences couvertes sont classiques avec un 20 Hz – 20 Khz. Certains casques proposent une plage plus étendue mais ne chipotons pas, ces fréquences sont correctes et très souvent suffisantes. Les hauts-parleurs sont de 50 mm et, à l’écoute, on en sent forcément l’impact, c’est à dire des basses assez présentes mais la résolution est très correcte. Cela se sent quand vous écoutez de la musique, on discerne très bien les instruments et les différentes voix. 

Côté jeux, le casque annonce une compatibilité audio 3D. La spatialisation fonctionne vraiment bien, le son fait le tour sans aucun problème. L’immersion est vraiment efficace quel que soit le jeu. Et puis la possibilité de changer de preset à la volée est particulièrement appréciable, cela permet d’adapter le casque à chaque type de jeu. 

Le micro rend un son clair et intelligible, rien à redire de ce côté là. Il filtre aussi les bruits environnants, ce qui est une vraie qualité. Mais Turtle Beach est avare d’informations techniques là-dessus comme sur la sensibilité des écouteurs. C’est dommage car ces données objectives sont tout de même importantes. Finissons sur la batterie qui annonce 15 heures d’autonomie pour 3h de charge environ. C’est tout à fait honorable.

Le bilan est plus que positif. Le casque est de bonne qualité et ses réglages lui permettent de s’adapter à bien des sources sonores. Les gamers apprécieront la fonctionnalité « Superhuman Hearing » qui permet d’augmenter vos chances de détecter les bruits ennemis. Ajoutez à cela que son autonomie est tout à fait satisfaisante et vous comprendrez que les 90 euros qu’il coûte en valent le coup. 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...