MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : The Goon T12, Southern Bastards T1

Comics en Vrac : The Goon T12, Southern Bastards T1
Grosses brutes en vue !

Cette semaines deux comics qui ont leurs grosses brutes. Celle de The Goon, c’est le héros, un gentil garçon au final. Southern Bastards nous en présente des plus contestables, plus bestiaux, ceux du Sud. 

SouthernBastards-haut

 

TheGoonT12-jaqThe Goon T12, Du Whisky et Du Sang 

3

 

The Goon, c’est une série qui dure. On en est déjà au 12ème album. L’auteur, Eric Powell, vous le connaissez puisque nous vous avions proposé une chronique de Chimichanga. L’auteur aime les univers atypiques, les mondes mêlant la magie à l’horreur et à l’humour noir. Si vous cherchez des références, on pense au monde d’Hellboy ou encore à celui de Tim Burton. Parlons maintenant de The Goon, c’est une armoire à glace, un peu grognon mais il a un grand coeur. Il est accompagné de Franky, son meilleur ami. Ce dernier est alcoolique, souvent menteur et, de toutes façons, bizarre. Croyez-moi si vous le voulez, il est tout de même très sympathique. Les deux compères, l’air de rien, viennent en aide à toutes les âmes perdues.

Et il y en aura dans cet ouvrage découpé en histoires assez courtes à la manière des comics américains. Ici, ils vont tremper dans une histoire de match de boxe arrangé, là il s’agit de corriger un bébé ossifié de Nuremberg (oui vous avez bien lu et du coup vous comprenez l’esprit de la série), là encore ils font le tour des bars pour aider un marin à retrouver un camarade. Et tout cela se fait dans une ambiance déjantée propice à la distribution des gnons.    

TheGoonT12-planches

L’univers qui nous est dépeint ici ne manque pas de saveur. Si vous aimez ces mondes un peu étranges bourrés de moments d’humour décalé, vous serez ravis. Cela dit, l’album est inégal dans le domaine. On a, par exemple, que peu adhéré à l’histoire mettant en scène une espèce de lézard géant. On sent bien que l’auteur cherche pourtant à sortir des sentiers battus mais il a raté le coche, à notre goût. Par contre, le passage où nos deux compères font le tour des bars avec le marin abandonné est un pur moment de BD. Les dialogues percutent, Franky est irrévérencieux à souhait et l’histoire égratigne à souhait. Jouissif ! En bref, on préfère quand l’acide et l’humour sont déversés sur les pages. Une BD à part pour tous ceux qui aiment les histoires portant l’étrange en leur sein. Le tout est servi par le trait sans concession d’Eric, ses personnages sont expressifs au possible, parfaitement dans leur rôle qui frôle très souvent le caricatural. A noter que Mark Buckingham (L’auteur de Fables pour ceux qui ne le sauraient pas) nous fait le plaisir d’illustrer une des histoires.

Contient The Goon vol 13 (#42-45) 

Scénario : Eric Powell – Dessins :  Eric Powell, Kyle Hotz, Mark Buckingham – The Goon T12, Du Whisky et Du Sang – Delcourt – Contrebande – 192 pages – mars 2015 – prix 15,50 €

 

 

SouthernBastards-couvSouthern Bastards T1, Ici Repose Un Homme 

4

 

Earl Tubb revient à Craw City. Il vient y vider la maison de son oncle, décédé. Difficile pour lui de revenir sur ces terres, cela fait bientôt 40 ans qu’il s’est fait la malle et les souvenirs ne sont pas tous roses. La région, au sud des US, est rugueuse, sauvage, inhospitalière. Ce n’est pas le climat ni la terre qui peuvent vous repousser, ce sont certains habitants du coin. Le père de Earl, ancien shérif, en avait fait les frais. Il était directement menacé alors même qu’il portait l’étoile de la loi. Du coup, Earl veut la jouer profil bas. Il cherche juste à faire son affaire et à se tirer. Mais seulement voilà, il rencontre une vieille connaissance, Dusty et celui-ci ne tarde pas à se faire maltraiter par les caïds du coin qui obéissent au coach, l’entraineur local de foot américain mais aussi celui qui tire les ficelles dans la ville. Earl intervient …

SouthernBastards-planches

Je vois votre tête. Vous vous dites que le pitch de départ est classique. Oui certes mais les deux Jason sont originaires de la région et ils ont un compte à régler avec certains personnages du Sud. Ceux-là même qui font la réputation de ces régions, qui masquent la vraie nature du Sud. Du coup, le tableau est sans concessions. On y voit Earl qui incarne une forme de droiture blessée et les autres, tous ceux qui piétinent les droits. Rien de caricatural dans tout cela, simplement un tableau assez juste et qui vous prend aux tripes. Le dessin y est pour beaucoup. Jason Latour y met de la hargne, cela se sent. Et puis la narration est impitoyable. On sait depuis le début que tout va mal tourner, on sent comme une pression sur le ventre, comme un entonnoir prêt à nous engloutir. 

Faites donc ce voyage dans le sud des US, c’est très instructif ! 

Contient SOUTHERN BASTARDS vol.1 (#1-4) 

Scénario : Jason Aaron – Dessins :  Jason Latour – Southern Bastards T1, Ici Repose Un Homme – Urban Comics – Urban Indies – 112 pages – mars 2015 – prix 10,00 €

 

SOUTHERN BASTARDS is ™ & ©2014 Jason Aaron & Jason Latour. All Rights Reserved. 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...