MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : The Wicked + The Divine T1, Rumble T2, Lady Mechanika T2

Comics en Vrac : The Wicked + The Divine T1, Rumble T2, Lady Mechanika T2
Envie de vivre la vie d'un dieu ?

Trois comics cette semaine. The Wicked + The Divine vous emmène sur les routes des divinités. Un autre dieu, Rathraq, cherche toujours à regagner son enveloppe corporelle. Enfin, notre dame mécanique est à la quête de ses origines …

 

 

The Wicked + The Divine T1, Faust Départ

5

 

1923. Un soir bien sombre. Une réunion, autour d’une grande table ronde, qui ressemble étrangement à un meeting occulte. Une personne masquée, plutôt âgée, dit au revoir à la congrégation en leur affirmant qu’ils vont lui manquer. Et là boum, la maison explose. 2014. Au sud de Londres. Laura part à un concert, sans l’autorisation de ses parents, un concert particulier car la chanteuse est connue pour exercer une force hypnotique telle que son auditoire tombe régulièrement dans les pommes. Laura est la dernière à tomber ce soir là, ce qui lui vaut l’attention de Luci, une jolie blonde au caractère bien trempé. Elle fait partie de ces personnes connues de tous qui s’affirment être des divinités. Elles affirment aussi qu’elles ne sont là que pour deux ans et qu’elles repartiront comme elles sont venues avant de revenir 90 ans après. Seulement voilà, tout dérape quand des hommes armés tentent d’assassiner Luci et Amaterasu (la chanteuse). Luci se retourne contre les agresseurs et leur éclate le crâne d’un simple claquement de doigts. En route pour la prison …

Quelle belle surprise ! Imaginer ainsi ces divinités qui vivent deux ans tous les 90 ans parmi nous est une très bonne idée. L’auteur met ainsi en avant la sempiternelle question : si mon temps m’était compté, qu’est-ce que j’en ferais ? Eux, ils vivent pleinement, exagérément. Il faut dire que leurs pouvoirs leur permettent de se hisser tout en haut de la célébrité. Ils empruntent le corps de jeunes adultes, tout juste sortis de l’adolescence. On y voit aussi là un message sur notre jeunesse avide d’expériences et de changement. On a aussi beaucoup aimé les relations entre les divinités, il y a une sacrée concurrence et de belles jalousies. Et puis que dire de ces dessins. Ils sont très fin, parfaitement travaillés. Ils mettent en avant cette froideur divine. Vous l’avez compris, premier tome indispensable, ce comics mélange les genre et soulève les thèmes. Que demander de plus ?

Scénario : Kieron Gillen – Dessins : Jamie Mc Kelvie, Matthew Wilson – The Wicked + The Divine T1, Faust Départ – Glénat – Glénat Comics – 176 pages – octobre 2016 – prix 17,50 €

 

 

Rumble T2, Un Malheur Qui Est Folie

4

 

On retrouve donc notre créature bizarre dans ce T2. Vous pouvez toujours relire notre chronique du T1. Bizarre ? Oui, il s’agit en fait de l’âme d’un grand guerrier, Rathraq, enfermé dans un corps d’épouvantail. Parfaitement ! Il cherche à récupérer sa véritable enveloppe charnelle. Figurez-vous que c’est chose faite mais il lui manque un élément important avant de réintégrer celle-ci : son coeur. La quête n’est donc pas terminée. Pendant ce temps, Cogan, un autre dieu, semble prendre un malin plaisir à monter les deux camps, Rathraq et les bestioles de Dame Xotlaha, l’un contre l’autre.

L’aventure continue de plus belle. On commence à s’attacher à tous les personnage. Rathraq nous raconte son passé et ces faits sont bien plus philosophiques qu’ils n’y paraissent. De la même manière, les frontières entre le bien et le mal semblent bien floues. L’action est frénétique et on sent que les auteurs s’en donnent à coeur joie sur le bestiaire et sur la quantité d’hémoglobine. Bref, du plaisir pour les yeux et pour la tête.

Scénario : John Arcudi – Dessins : James Harren – Rumble T2, Un Malheur Qui Est Folie – Glénat – Glénat Comics – 160 pages – septembre 2016 – prix 15,95 €

 

 

Lady Mechanika T2, Révélations

3

 

Voici le deuxième tome de notre héroïne aux pouvoirs si singuliers. Tout commence par la cérémonie d’ouverture de la convention Mechani-Con, présidée par le Docteur Blackpool. Notre Lady a décidé de profiter de l’occasion pour pénétrer dans sa forteresse volante, une sorte de ballon-dirigeable. Elle pense y trouver les réponses à ses questions, questions liées à la mort de Séraphina, la jeune fille modifiée et questions liées à ses propres origines. Sur place, elle va retrouver une vieille connaissance…

La série marque un peu le pas. C’est toujours plaisant de retrouver cette ambiance steampunk mais la narration est un peu difficile à suivre. Les auteurs ont surtout misé sur les personnages et leurs petits comptes à régler. En bref, c’est un peu décousu. Bon rassurez-vous, le plaisir est toujours là mais suite au premier tome on est devenus un peu exigeants. C’est comme ça. Les dessins sont, par contre, toujours aussi magnifiques. Le trait est fin et la belle est diablement bien mise en valeur. Et rien que pour cela, ce comics vaut le coup d’oeil.

Scénario : Joe Benitez – Dessins : Peter Steigerwald – Lady Mechanika T2, Révélations – Glénat – Glénat Comics – 112 pages – octobre 2016 – prix 14,95 €

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...