MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : Scratchophone Orchestra, Epic Empire, Arthur de la Taille, Lissie
Musique
La Playlist : Scratchophone Orchestra, Epic Empire, Arthur de la Taille, Lissie
Et HOMA, et Terrenoire !

Une playlist bien remplie. On vous propose le swing de Scratchophone Orchestra mais aussi la pop d’Epic Empire. Si vous préférez les chansons, écoutez le bel album d’Arthur de la Taille. Enfin, la jolie voix de Lissie pourrait bien vous séduire.

Notre sélection d’albums : nos coups de coeur, notre préférence

Plaisir Moderne – Scratchophone Orchestra

4

Voilà une démarche bien originale. Cet orchestre nous propose un mélange moderne de musique des années folles, d’électro et de chanson française. On y retrouve ainsi, pêle-mêle, de la clarinette, du scratch, du violon, des synthés, des choeurs, j’en passe et des meilleurs. Le résultat est surprenant, vraiment. Pour tout vous dire, il peut aussi déstabiliser. Ben oui, mélanger ces sons d’un autre temps avec une boîte à rythme, ça secoue un peu. Mais il faut ouvrir ses horizons, à force d’écoute, on s’y fait très bien. Il faut dire aussi que les compositions sont plutôt habiles, le chant mène souvent la danse, efficacement. Le ton est donné, ils veulent nous faire danser, bouger notre popotin. C’est assez réussi. J’ai particulièrement aimé Trump avec son refrain endiablé et ce côté un peu syncopé dans sa structure. Et puis les artistes aiment les élucubrations des instruments, on se fait plaisir en écoutant les échappées belles de chaque soliste. Ils savent aussi parfois se calmer un peu comme sur Lazy Lady, joli balade aux intonations un rien étranges, ce qui fait son charme. Voilà donc une bien jolie expérience musicale. Mais, car il y a un mais, parfois les compositions peuvent se révéler un peu trop entêtantes, par leurs riffs répétés. Cela pourrait déplaire à certains d’entre vous mais cela n’enlève rien à la qualité de l’album. Le groupe aurait même pu aller plus loin dans l’électro comme ils le font sur Dance In White. Peut-être pour une prochaine fois. 

Electro, Chanson, Swing – 10’10 – mars 2018 – site officiel

 

Albums en Vrac : quelques mots pour vous donner une idée

 
Epic Empire, c’est Fabrice Delcambre. L’homme s’est spécialisé dans l’électro pop. Il aime jouer avec les sons mais il privilégie aussi les mélodies dansantes. Voici son nouvel EP, appelé Sides (Pop, électro – Sony – 13 avril 2018 – site officiel – 3). Le ton est donné avec Get It, le premier morceau de la galette. Un air entrainant, des samples accrocheurs et le tour est joué. Un peu trop facilement d’ailleurs, on lui préfère largement Textures. L’artiste nous propose une piste plus originale avec une rythmique lancinante, des voix plutôt planantes et un riff de refrain qui donne une identité forte à l’ensemble. Sides est plus sombre et toujours aussi plaisant, nous faisant penser aux plus belles heures de la new wave. En bref, un mini-EP éclectique qui nous donne l’étendue du talent d’Epic Empire, en attendant son album prévu pour l’automne. 

 

Il y a aussi Arthur de la Taille qui nous propose Ministère des Ondes (Chanson – Lgsr – octobre 2017 – site officiel – 3). Paisible. Voilà ce que l’on ressent en écoutant ce 11 titres. Les guitares sont juchées sur leur picking, la voix se glisse doucement sur les mesures et la section rythmique se la jouent cool. Voilà de la chanson agréable à écouter, tout en douceur. Les textes puisent dans l’observation de notre société, dans les expériences personnelles. Pas d’agressivité, simplement des histoires racontées, quelques regards acides et désabusés qui nous interpellent forcément. Les compositions sont très agréables à écouter, tour à tour introspectives ou endiablées, elles collent plutôt bien à l’ambiance générale. Changer d’Air est le parfait symbole de cet esprit. Alors oui, certains pourraient dire que cela manque un peu d’originalité mais je peux vous dire qu’il s’agit d’une bien jolie galette, agréable à écouter, encore et encore.       

 

Enfin, terminons avec Lissie et son album Castles (Pop – Cooking Vinyl – 23 mars 2018 – site officiel – 3). De la pop bien classique. Un peu trop peut-être. Attendez ne vous emballez pas, je n’ai pas dit que je n’aimais pas, j’ai simplement regretté un certain manque d’originalité. Et pourtant tout y est pour faire un bel album. En premier lieu, la voix est magnifique, maîtrisée de bout en bout. Les compositions sont efficaces et les arrangements sont bien équilibrés. Tout cela nous mène à un album sympathique de bout en bout. Ceux qui aiment la pop aimeront ces 13 pistes qui font le job comme on dit. Comme je le disais en préambule j’aurais aimé plus de risque, une empreinte un peu plus marqué comme l’artiste sait le faire sur Blood & Muscle par exemple, preuve s’il en est que Lissie peut nous surprendre. 

 

Infos en Vrac : concerts, sorties, vidéos

Deuxième extrait pour HOMA

Son album est sorti en mars.

 

Un duo qui débarque

Ils s’appellent Terrenoire et voilà leur premier single. En première-partie de Feu! Chatterton le 10 Avril au BATACLAN. Au Printemps de Bourges le 27 Avril (INOUIS).