MaXoE > TECH > Dossiers > Hi-Tech > Souris Roccat Burst Core : quand l’entrée de gamme fait plaisir

Souris Roccat Burst Core : quand l’entrée de gamme fait plaisir
Amis gamers approchez !

Nous nous intéressons à une souris au prix très raisonnable chez Roccat. C’est la Burst Core. Qui dit core, dit essentiel mais aussi simple, basique. Qu’en est-il ? 

Légère avant tout 

Quand je parle d’entrée de gamme, il faut relativiser. C’est, avec un prix fixé à 29,99 euros, simplement que cette souris est la moins chère de la marque Roccat. Première sensation au moment de déballer la bête, sa légèreté et c’est une chose mise en avant par le constructeur. Elle ne fait que 68g. Evidemment, on a tout de suite un mouvement de recul, on pense à du cheap, à quelque chose de fragile. Mais c’est une erreur car la souris est de bonne facture, il n’y a pas cette impression de produit bâclé. Cette légèreté est importante pour le confort et pour la maniabilité. En effet, les gamers, notamment en e-sport, se révèlent friands des souris à faible poids, elles sont maniables et n’induisent pas de retard entre le mouvement de la main et son retour à l’écran. Evidemment ici, je parle de temps très courts, spécialement précieux dans les FPS et tous les jeux d’action. De mon côté, c’est la première fois que j’ai une souris aussi légère dans la main et je m’y suis fait très rapidement. Effectivement on en oublie presque l’objet ! 

La mobilité de la souris est confortée par ses patins en PTFE. On retrouve ce matériau dans pas mal d’équipements, il est solide et facilite la glisse sur le support utilisé. C’est également très solide et résistant au temps. Oui je sais, vous voulez savoir ce que veut dire le terme : le terme exact est polytétrafluoroéthylène. Voilà vous pouvez briller en société maintenant. 

Classique et sobre 

Du côté du design, la bête est plutôt jolie (elle est disponible en noir ou en blanc). Elle souffre cependant peut-être d’un manque de caractère, disons que ses lignes sont globalement assez classiques. Cependant, c’est dans les détails que l’on peut chercher des signes d’élégance, ainsi la surface alvéolée que l’on peut voir sur les côtés de l’équipement est du plus bel effet. La molette, plutôt classique au toucher, est rétro-éclairée, sobrement. 

Le clic est un peu « raide ». Disons que j’ai déjà connu des souris ayant un clic plus souple, demandant un peu moins de force dans le doigt. Cela dit, c’est tout à fait correct. Au niveau interne, Roccat a choisi un actionneur optique qui répond très bien aux sollicitations et qui, normalement, offre une durée de vie supérieure à un actionneur mécanique. On nous promet 100 millions de clics. La bête nous propose deux boutons au-dessus mais aussi deux boutons sur la gauche pour une manipulation au pouce. Par défaut, ils sont assignés au forward et backward. 

Si l’on reste sur les aspects matériels, le câble de 1,8m est en plastique classique. je dois avouer qu’en général je préfère le tressé qui a moins tendance à naviguer sur le bureau et me semble plus costaud sur le long terme. Et puis le plastique utilisé est un peu rigide ce qui peut nuire aux mouvements de la souris. 

Et le capteur ? 

C’est le capteur PixArt PMW3331 qui est utilisé ici. Il monte jusqu’à 8500 DPI (Dot Per Inch) ce qui est très raisonnable. Pour vous donner une idée de ce qu’est le DPI, c’est le nombre de pixels de déplacement sur l’écran par rapport au déplacement réel sur le tapis. Ainsi si une souris est à 1 DPI (cas d’école), il faut la déplacer d’un pouce sur le tapis pour avancer d’un pixel à l’écran. Si l’on résume : cela donne en gros la sensibilité de votre souris. L’amplitude est 400-8500 ce qui permet à chacun, en jeu comme en bureautique, d’adapter les choses en fonction de ses besoins. Et cela se fait à la volée avec le bouton situé juste derrière la molette. J’aime beaucoup cela. 

Au niveau IPS (Inch Per Seconde, cette grandeur indique la capacité du capteur à supporter des grandes vitesses de déplacement), on est à 150. Largement suffisant pour l’usage commun.  

Le logiciel Roccat Swarm (compatible windows uniquement) vous permet de régler quelques paramètres : DPI, vitesse de la mollette, vitesse du double-clic, … On peut également jouer sur la couleur du rétro-éclairage par exemple. Il y a de quoi s’amuser. A noter tout de même que le soft n’est disponible que pour Windows. 

A l’heure du bilan, on peut dire que c’est une très belle surprise. Cette souris offre toutes les qualités d’une souris moyen de gamme avec un prix très raisonnable. Ainsi Roccat qui avait l’habitude de proposer des produits plus chers s’offre une entrée de gamme qui fait briller la marque. A conseiller pour les petits budgets car le rapport qualité-prix est excellent. 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...