MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Ouistreham – Emmanuel Carrère filme les invisibles

Ouistreham – Emmanuel Carrère filme les invisibles
Héroïnes le temps d'un film

NOTE DE MaXoE
9
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Afin d’écrire un livre sur le travail précaire, Marianne Winckler, écrivaine réputée, décide de vivre la vie d’une femme de ménage pendant plusieurs mois. Elle s’installe donc près de Caen et, sans révéler son identité, rejoint une équipe de femmes de ménage. D'abord confrontée à la fragilité économique et à l’invisibilité sociale, elle découvre peu à peu l’entraide et la solidarité qui unissent ces femmes, travailleuses de l’ombre.

Ouistreham est l’adaptation du récit autobiographique Quai de Ouistreham de la journaliste et écrivaine Florence Aubenas (Editions de l’Olivier – 2010) qui avait travaillé pendant plusieurs mois, pour les besoins de son livre, comme femme de ménage sur des ferries faisant la liaison entre Ouistreham et Portsmouth en Angleterre. Touchée par le sujet du livre, Juliette Binoche a souhaité le voir adapté au cinéma. Emmanuel Carrère (réalisateur de La Moustache en 2005, entres autres) est approché par la comédienne française pour travailler sur le scénario et la réalisation du film.

Juliette Binoche incarne Marianne Winckler, écrivaine reconnue, et devient femme de ménage – ou plutôt agente d’entretien comme lui fera remarquer une conseillère de Pôle Emploi. Après un stage express pour apprendre le maniement des autolaveuses, elle se retrouve rapidement à récurer les sanitaires, faire les vitres, passer la serpillère et essuyer le regard des autres. Grâce à une amie commune, Marianne fait la connaissance de Christèle (Hélène Lambert) qui travaille sur les ferries à Ouistreham. Marianne décide de la suivre et se fait embaucher pour nettoyer les ferries. Le travail va être dur, la prévient-on. Marianne découvre le travail de nuit, les cadences infernales où le nettoyage des chambres est chronométré. Pas une minute de plus et gare à celles qui perdront du temps ! Les séquences sur les ferries s’enchaînent, et les gestes qui abîment prématurément les corps aussi.

Dans la première partie, Emmanuel Carrère capte parfaitement ces journées fragmentées qui détruisent les vies de famille. Mais le film nous montre aussi les liens d’amitié entre ces travailleuses qui se tissent au fil des journées et la grande solidarité qui en découle. Solidarité nécessaire pour tenir dans ce travail fatigant et stressant.  

L’une des réussites de Ouistreham repose en grande partie sur la qualité de jeu du casting. Mis à part Juliette Binoche (magnifique comme à son habitude) les autres comédiennes sont non-professionnelles et incarnent souvent leur propre personnage. L’idée d’engager des comédiennes amateures fût décisive pour Emmanuel Carrère, qui a constitué une petite troupe autour de ce casting donnant au film un côté choral. Ouistreham ne tourne pas autour de la star multi récompensée Juliette Binoche. Bien au contraire, le film met surtout en avant ces actrices non-professionnelles étonnantes de justesse.

Ouistreham pose une question morale également, et c’est là son autre grande qualité. Tout ce travail d’investigation que Marianne fait, et que l’on voit, nous interroge aussi sur la bienséance de cette immersion anonyme. Qui est-elle pour écrire sur ces vies précaires ? Est-ce bien ou mal ? Cette question est plusieurs fois abordée avec exactitude dans le film, notamment à travers une scène assez frontale entre Marianne et sa conseillère Pôle Emploi qui, venant de la démasquer, lui fait remarquer que lorsqu’elle en aura marre de cette de vie de misère, elle pourra rentrer chez elle et retrouver sa vie d’avant contrairement à ses autres collègues.

Ouistreham nous rappelle l’atmosphère de Ken Loach. Peut-être un peu moins dans la deuxième partie du film où le réalisateur propose un cinéma plus classique et sans surprise. Mais peu importe, Ouistreham lève le voile sur ces agentes d’entretien héroïnes de cinéma.  Mais est-ce qu’un film va pouvoir faire changer les choses ?

NOTE MaXoE
9
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Proche du documentaire, Ouistreham est un film pertinent et soulève bon nombre de questions sur un monde invisible mais pourtant essentiel pour notre société. Le jeu entre une Juliette Binoche multi récompensée et des non-professionnelles impeccables fonctionne à merveille.
ON A AIMÉ !
- Le sujet du film
- Juliette Binoche
- Les agentes d'entretien devenues comédiennes
ON A MOINS AIMÉ...
- Est-ce qu'un film va pouvoir changer les choses ?
Ouistreham – Emmanuel Carrère filme les invisibles
Ouistreham
Support(s) : Cinéma / DVD, Critiques
Réalisation : Emmanuel Carrère
Scénario : Emmanuel Carrère et Hélène Devynck
Casting : Juliette Binoche, Hélène Lambert, Léa Carne, Jeremy Lechevallier, Emily Madeleine, ...
Durée : 1h46
Genre : Drame
Sortie en France : 12/01/2022
Musique : Mathieu Lamboley
Distribution : Memento Distribution
Production : Olivier Delbosc et Julien Deris

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...