MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Brèves de Cannes : Samedi 17 mai 2014

Brèves de Cannes : Samedi 17 mai 2014

Palme 2014 Une

Cannes 2014 AfficheQui dit nouveau jour de compétition dit nouvelles projections.

Dans la Sélection Officielle, un film français pour commencer – et qui fait l’objet de notre bande-annonce du jour. Saint Laurent, signé Bertrand Bonello et qui – comme son nom l’indique – revient sur le parcours de cette grande figure de la haute couture. Le long-métrage s’intéresse plus précisément à la période 1967-1976. C’est à Gaspard Ulliel que le réalisateur a confié le rôle d’YSL. Et le reste de la distribution est tout aussi intéressante. Quant à Bertrand Bonello, il est – comme beaucoup des réalisateurs de la Sélection – un habitué de la Croisette. Son second long-métrage, Le Pornographe, avait été présenté en 2001 dans le cadre de la Semaine de la Critique. Il y avait reçu le Grand Prix. Il revint ensuite dans la Sélection Officielle avec deux de ses autres longs : Tiresia en 2003 et L’apollonide – Souvenirs de la Maison Close en 2011.

Face à lui, l’argentin Damián Szifron visiblement à Cannes pour la première fois avec son troisième long-métrage Relatos Salvajes. Le cinéaste, s’il est inconnu du grand public, est relativement populaire dans son pays natal pour son travail de scénariste du petit écran. L’œuvre qu’il présente cette année est un film à tiroirs relatant les malheurs de six personnages perdant totalement de vue le sens commun. Relatos Salvares – co-produit par le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar – met notamment en scène l’acteur argentin Ricardo Darín, tête d’affiche du magnifique Dans ses Yeux (2009) de Juan José Campanella.

Enfin, petit tour du côté de Cannes Classics où est présenté – à l’occasion des trente ans de la disparition de François Truffaut – la version restaurée de son Dernier Métro, avec entre autres Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Heinz Bennet, Richard Bohringer et Jean Poiret. À noter qu’il s’agit du premier film à avoir remporté l’ensemble des catégories reines aux César (Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Acteur, Meilleur Actrice et Meilleur Scénario). C’était en 1981. Il en remporte dix en tout, et seul le Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau est venu égaler ce record, en 1991.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...