MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Batman Arkham City

Comics en Vrac : Batman Arkham City

Cette semaine, un Batman, cela faisait longtemps. On nous conte l’histoire de la construction d’Arkham City et on nous propose, en plus, de poursuivre l’expérience avec le jeu. 

 

Batman Arkham City

Scénario : Dini Paul

Dessin : D’Anda Carlos

Collection : DC Premium

Format : 171 x 264 mm, 168 pages, couleurs

Editeur : Urban Comics

ISBN : 9782365770668

L’histoire :  l’histoire reprend tout simplement les origines d’Arkham City. En gros on nous propose de voir ce qui a mené à la création de cette ville pénitentiaire. Gotham va mal, la criminalité ne baisse pas, ça c’est une habitude, mais ce qui est plus inquiétant c’est que le nouveau maire semble vouloir utiliser les grands moyens. Bruce Wayne n’aime pas trop cela, surtout que Batman est présenté comme un indésirable qui ne peut pas s’occuper de cette criminalité. Résultat, il décide finalement, sous prétexte du mal grandissant, de cloisonner tout une portion de Gotham pour en faire une prison à ciel ouvert. Voilà que l’on transfère tous les détenus, Joker en tête, d’Arham Asylum vers ce nouveau lieu de terreur. Voilà que les différents caïds, le pingouin, double face, et le joker comme nous l’avons dit, vont se partager le gâteau des quartiers. Alors bien sûr des forces de l’ordre sont déployées à l’intérieur d’Arkham mais ce sont des milices privées financées par un mystérieux inconnu qui a l’oreille attentive du maire. Encore mieux, la police commence même a être mise à l’écart en dehors de la ville prison …

 

Pas beau le méchant !

Notre Avis : quelle bonne idée que de nous proposer une BD sur les origines de cette folie qu’est Arkham City. Tous ceux qui ont joué au jeu, dont vous pouvez retrouver le test ici, ont manqué d’un peu de matière pour bien comprendre la création de cette prison. La BD monte doucement en puissance, les protagonistes se dévoilent petit à petit. L’intérêt de cet album, c’est justement ce feu d’artifice de fortes têtes. Batman semble un peu dépassé par cette machinerie infernale mais il se bat bien le bougre. Catwoman crève la page, elle est la vraie bonne surprise de ce récit, son irrévérence et son humour sont totalement rafraîchissants. Et puis cette Arkham City est fascinante. C’est habile de créer cette zone de non-droit à la New York 1997. Voir cette masse de vilains qui se tirent la bourre pour la domination de la zone est un pur plaisir. A la limite, ce qui est décevant, c’est qu’on en aurait voulu plus, la fin arrive trop vite, vivement d’autres comics sur le thème. Heureusement vous pouvez prolonger l’aventure grâce aux CD du jeu (sur PC) inclus dans cette édition. L’album contient aussi quelques planches initialement publiées sur le Web et qui étoffent la connaissance de cette Arkham City. 

Finissons sur le trait qui est dans la plus pure lignée du comics US. C’est nette, sans bavure et les formes sont un rien exagérées. Mais on apprécie car la caricature sied à merveille à cet univers. 

Voilà donc un comics de qualité qui vous permet, en plus, de découvrir le jeu à bas prix. 

Appréciation :  4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...